L’autonomie stratégique européenne: un rêve qui s’éloigne

Vues : 17

Par le Gal(2S) Grégoire Diamantidis, membre du Cercle de Réflexion Interarmées.

Rappel : le CRI est un think-tank indépendant composé principalement d’anciens militaires des trois armées (Terre-Air-Mer). Ses positions ne sont donc pas nécessairement celles de l’exécutif ou de l’État-major des armées. Dominique Delawarde

C’est très exactement ce qui est à craindre avec l’arrivée de Biden, , c’est à dire “l’affaissement du soufflé ” de l’autonomie européenne, et le retour bien gentiment sous l’aile protectrice du grand-frère redevenu enfin médiatiquement fréquentable et politiquement correct.
Et l’Europe continuera à faire un peu de mousse avec sa PESCO et son “susucre” de quelques 14 milliards pour l’Agence de l’Armement (comparés aux 250 Mds des pays européens de l’OTAN); tout rentrera dans l’ordre , et :

  • les exercices «Defender» reprendront dès que possible à la fin de la pandémie,
  • le déploiement des systèmes BMDE/ABM face à la Russie se poursuivra, pour rassurer tout le monde,
  • on encouragera la Biélorussie à entrer dans l’UE (en attendant mieux..) , en déclenchant une gentille révolution de couleur (mauve, car on a déjà utilisé l’orange, le jaune, le rose, etc… sachant
    que le rouge est à éviter!), pour pousser Poutine à la faute,
  • il y aura fort opportunément une nouvelle affaire Skripal, Navalny ou autre, permettant à l’UE (sur “encouragement” du grand frère) de maintenir les sanctions , en brandissant l’arme fatale des “droits
    de l’homme” et des libertés démocratiques….
  • on continuera à agacer un peu plus la Russie en Baltique et dans ses liaisons aériennes vers son enclave de Kaliningrad,
  • l’OTAN , fort heureusement renforcera la défense du couloir de Suwalki, “terriblement “menacé “,
  • on resserrera les rangs autour de l’Allemagne , meilleure élève de la classe otanienne, qui bien sûr , ne bougera pas vis a vis de la Turquie,
  • l’OTAN , et par conséquent l’UE, garderont leur silence assourdissant sur le Haut Karabakh, et le sort des arméniens, car ” Incirlick oblige”
  • le petit sultan pourra tranquillement continuer ses diverses politiques agressives, tous azimuts , et en particulier en Libye et en Méditerranée Orientale, comme financer ses nombreuses mosquées en Europe, donc aussi en France,
  • la Russie ne pourra que s’enraciner dans son rôle de “méchant infréquentable” puisqu’elle continuera à se rapprocher de la Chine, et de l’Iran entre autres, c’est à dire du nouvel “axe du mal” ,
  • et la France?…on la priera poliment “d’aller se faire voir chez les grecs ” …en Méditerranée orientale face aux débordements turcs, et voilà, tout ira bien grâce au retour d’un président américain enfin plus lisse et médiatiquement fréquentable. Ouf ! Tout rentrera dans l’ordre, et on pourra enfin s’occuper tranquillement des “gestes barrières “
    et du black friday. Elle n’est pas belle la vie?

Source: Lire l'article complet de Strategika

À propos de l'auteur Strategika

Strategika est à la fois un groupe de recherche indépendant (think tank) et un projet éditorial qui publie les recherches d'analystes et de politologues indépendants reconnus internationalement pour leur expertise. Strategika met en relation ses auteurs et le grand public au travers de la vente de dossiers inédits directement accessibles sur notre site. Strategika développe une activité de conseil stratégique auprès des décideurs et des acteurs politiques et géopolitiques contemporains. Pour ce faire, le cabinet de conseil Strategika dispose d’un panel d’experts et d’analystes exclusifs avec lequel vous mettre en relation. Nous contacter à l’adresse : contact@strategika.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You