ONG françaises interdites au Mali : « Le mal de la France en Afrique n’a même pas encore commencé »

ONG françaises interdites au Mali : « Le mal de la France en Afrique n’a même pas encore commencé »

par Sputnik Afrique

Dans un entretien à Sputnik, un spécialiste en géopolitique a débattu de sujets brûlants comme l’interdiction au Mali des ONG financées par la France ou les tentatives d’Emmanuel Macron de rétablir des liens avec l’Afrique. Cet objectif pourrait toutefois ne pas être atteint dans le contexte actuel, juge l’analyste.

Récemment, le président français a désigné le rétablissement des liens avec le continent africain comme une priorité de son mandat. Cependant, cette mission pourrait ne « jamais » être accomplie, « et pas seulement avec le Mali, mais avec l’Afrique », a estimé au micro de Sputnik Adama Diabaté, spécialiste en géopolitique, directeur adjoint à l’Institut universitaire pour le développement territorial (IUDT) à Bamako.

« Et je vous assure que le mal de la France en Afrique n’a même pas encore commencé », a indiqué le spécialiste.

Il constate un « réveil chez les Africains, et pas seulement chez les intellectuels, qui ont finalement compris le fond des relations, qui étaient une exploitation unilatérale de l’Afrique ».

« Macron dit que l’amélioration des relations avec l’Afrique est une priorité. Macron est obligé de le dire parce que la France ne peut plus opérer dans d’autres coins du monde. Mais le problème est que tant que Macron est là, c’est impossible. »

Situation autour des ONG au Mali

Abordant le sujet de l’interdiction par le gouvernement de transition malien des organisations non-gouvernementales financées par la France, M.Diabaté a souligné que cela allait « créer beaucoup de problèmes aux Français en général ».

« Comme vous pouvez le deviner, ils travaillent à travers ces ONG ici (…). C’est à dire que ces ONG sont reliées directement au Quai d’Orsay. Officiellement on ne dit pas ça, mais nous sommes au courant. »

Pression occidentale

L’universitaire a également commenté les propos du ministre malien des Affaires étrangères, lequel a déclaré que les pays occidentaux imposaient leurs valeurs aux États africains et négligeaint le fait qu’ils pouvaient participer activement aux relations internationales.

Pour lui, les Occidentaux, qui « ont vécu des colonies, de l’escroquerie » pendant 500 ans, « sont mentalement élevés et éduqués dans ce sens que tout le monde doit les servir ».

« C’est une suprématie hégémoniste culturelle de l’Occident, tout le sens du globalisme c’est ça : « Nous avons une culture qui est meilleure que la culture des autres », « Les autres nous envient » (…). Et aujourd’hui, les pays africains disent à la France qu’ils veulent avoir les droits de partenariat libre, que leur souveraineté soit préservée et « que les intérêts de nos peuples soient respectés dans tout ce que nous faisons avec vous », a affirmé l’analyste. »

source : Sputnik Afrique
Adblock test (Why?)

ONG françaises interdites au Mali : « Le mal de la France en Afrique n’a même pas encore commencé »

Source : Lire l'article complet par Réseau International

Source: Lire l'article complet de Réseau International

À propos de l'auteur Réseau International

Site de réflexion et de ré-information.Aujourd’hui nous assistons, à travers le monde, à une émancipation des masses vis à vis de l’information produite par les médias dits “mainstream”, et surtout vis à vis de la communication officielle, l’une et l’autre se confondant le plus souvent. Bien sûr, c’est Internet qui a permis cette émancipation. Mais pas seulement. S’il n’y avait pas eu un certain 11 Septembre, s’il n’y avait pas eu toutes ces guerres qui ont découlé de cet évènement, les choses auraient pu être bien différentes. Quelques jours après le 11 Septembre 2001, Marc-Edouard Nabe avait écrit un livre intitulé : “Une lueur d’espoir”. J’avais aimé ce titre. Il s’agissait bien d’une lueur, comme l’aube d’un jour nouveau. La lumière, progressivement, inexorablement se répandait sur la terre. Peu à peu, l’humanité sort des ténèbres. Nous n’en sommes encore qu’au début, mais cette dynamique semble irréversible. Le monde ne remerciera jamais assez Monsieur Thierry Meyssan pour avoir été à l’origine de la prise de conscience mondiale de la manipulation de l’information sur cet évènement que fut le 11 Septembre. Bien sûr, si ce n’était lui, quelqu’un d’autre l’aurait fait tôt ou tard. Mais l’Histoire est ainsi faite : la rencontre d’un homme et d’un évènement.Cette aube qui point, c’est la naissance de la vérité, en lutte contre le mensonge. Lumière contre ténèbres. J’ai espoir que la vérité triomphera car il n’existe d’ombre que par absence de lumière. L’échange d’informations à travers les blogs et forums permettra d’y parvenir. C’est la raison d’être de ce blog. Je souhaitais apporter ma modeste contribution à cette grande aventure, à travers mes réflexions, mon vécu et les divers échanges personnels que j’ai eu ici ou là. Il se veut sans prétentions, et n’a comme orientation que la recherche de la vérité, si elle existe.Chercher la vérité c’est, bien sûr, lutter contre le mensonge où qu’il se niche, mais c’est surtout une recherche éperdue de Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You