Bilan de la fête du travail

Bilan de la fête du travail

Les règles de l’incertitude au sommet de notre glissement vers la moitié sombre de l’année….


Par James Howard Kunstler – Le 5 septembre 2022 – Source kunstler.com

Il y aura une grande remise en ordre, bien sûr, mais ce n’est pas exactement celle dont parle la civilisation occidentale – un simple remaniement des protocoles politiques et financiers. Cela se passe avec ou sans « Joe Biden », l’UE et der Hoch Schwabenklaus, même si la stupidité globale qu’ils représentent ne fait qu’empirer le processus d’entrée. Le Grand Réajustement est ce qui se passe lorsque le modèle économique pour alimenter le monde en pétrole et autres combustibles fossiles fait faillite – même s’il en reste encore une bonne partie dans le sol. Il y a des années, je l’ai appelé « La longue urgence ».

Tout en découle, y compris les étonnants accès de malice dans les tentatives de la contourner, d’en attribuer la responsabilité, d’en tirer de l’argent et d’en déplacer les effets d’un groupe de personnes ou d’une région du monde à une autre. Steve St. Angelo le dit clairement : « L’énergie conduit l’économie ; la finance la dirige ». C’est exact. Lorsque le modèle économique du pétrole s’est effondré en 2008, la société industrielle a perdu son mojo et, par la suite, la finance l’a conduite dans le fossé.

Le Great Re-Set est un phénomène émergent. Il se déroule naturellement à partir des circonstances que la réalité présente. Il suit son propre chemin et nous devons nous y adapter, que nous le voulions ou non. Notre climat est-il en train de changer ? Peut-être. Mais alors quoi ? Le climat a changé de nombreuses fois depuis l’âge de bronze. S’il est impossible d’empêcher cela, ce qui est le cas, qu’allez-vous faire d’autre ? La réponse est : s’adapter intelligemment aux nouvelles conditions. Si vous éliminez toutes les résistances mentales qui s’y opposent – et qui se résument à une lutte titanesque pour que les choses restent telles qu’elles sont – vous devrez de toute façon procéder à des changements.

L’Amérique a été, pendant un temps, la plus grande société industrielle, mais cela semble être terminé. Le désordre dans toutes ses parties mobiles est probablement trop important pour être arrêté à ce stade. Nous l’avons plongé dans le désordre en faisant de très mauvais choix, comme se débarrasser de nos usines et dilapider nos richesses dans un mode de vie suburbain absurde. Le pétrole de schiste était un coup de force financier pour que notre montage dure un peu plus longtemps. Il faisait partie de l’accumulation de dettes colossales – la fonction de pilotage de la finance – qui a été utilisée pour compenser notre perte réelle, et maintenant ce gambit a frappé le mur. Vous ne pouvez pas faire semblant d’émettre plus de dettes quand tout le monde sait qu’elles ne pourront jamais être remboursées.

L’Europe, l’ancienne base de la civilisation occidentale, n’a jamais eu l’occasion d’exploiter le pétrole de schiste et sa structure financière était telle – émission imprudente d’obligations sans la moindre responsabilité fiscale – qu’elle s’effondre aujourd’hui plus vite et plus mal que l’Amérique. Les dirigeants européens sont clairement fous et seront probablement renversés d’ici peu. La semaine dernière, la ministre allemande des Affaires étrangères, la charmante Annalena Baerbock, a promis de continuer à diaboliser la Russie pour soutenir le trou noir de racket de l’Ukraine « quoi qu’en pensent mes électeurs allemands ou quelle que soit la difficulté de leur vie ». Attendez de voir comment cela se passe.

L’angoisse suscitée par ces circonstances s’exprime par une dépression politique généralisée, caractérisée par un comportement tragi-comique autrefois confiné aux asiles d’aliénés. Avez-vous déjà vu quelque chose de plus manifestement fou que la confusion sexuelle jouée dans les écoles américaines ? Des heures d’histoires de drag queens ? Des litières dans les salles de bains pour les élèves qui s’identifient comme des « furries«  ?

C’était la partie la plus drôle. L’événement Covid-19 n’est pas une blague, mais plutôt un meurtre de masse psychopathique. Évidemment, ce n’était pas un accident. Nous avons une assez bonne idée de qui l’a fabriqué et lâché dans le monde. Et la réponse du « vaccin » semble clairement malveillante à ce stade. Pourtant, l’épisode Covid est entouré de mystère. Comment tous ces médecins soigneusement formés ont-ils pu perdre la tête au point de persister à dire que les « vaccins » étaient sûrs et efficaces, alors qu’ils tuaient et mutilaient manifestement des gens ? Ils sont toujours dans cette position honteuse, occupés à punir leurs collègues qui hésitent, et à déshonorer la médecine – sans parler des milliers de responsables de la santé publique qui continuent à promouvoir les vaccins et les boosters à ce jour. Nous pouvons attribuer cela à une psychose collective, mais même cela pue le mystère. Peut-être, comme le dit le vieil hymne américain, que plus loin nous comprendrons pourquoi…..

Quoi qu’il en soit, et en attendant, nous sommes obligés de voir où tout cela nous mène et ce que nous devons faire à ce sujet. Les survivants de ce désordre vivront dans un monde de contraction généralisée, avec des niveaux de vie très réduits. Toutes les entreprises géantes auront disparu, y compris probablement le gouvernement fédéral américain tel que nous le connaissons, et tous les soutiens qu’il offrait. Nous serons gravement déçus par l’incapacité de la technologie avancée à atténuer les effets de cette situation, et une grande partie de cette technologie disparaîtra, y compris un service électrique fiable et Internet. Tout ce que vous ferez devra être beaucoup plus local et, d’une manière ou d’une autre, ces activités tourneront autour de la culture des aliments.

J’ai appelé cela un monde fait à la main dans le cycle de quatre romans que j’ai produit entre 2008 et 2017. Vous pouvez y trouver une description détaillée et graphique de la manière dont cette nouvelle disposition des choses pourrait fonctionner. La société décrite est toujours une culture américaine reconnaissable, et les gens trouvent toujours de la joie, un but et un sens à leur présence sur cette planète, malgré la réduction du confort et de la commodité. À bien des égards, c’est un monde qui se remet des ravages du mode de vie à très grande vitesse que nous laissons derrière nous, et pour cette raison, il est plein de grâce. Telle est notre destination.

Gardez cela à l’esprit – si vous avez encore un esprit – alors que vous assistez aux bouleversements à venir. Ce n’est pas la fin du monde ou la fin du projet humain dans ce monde. Tout le monde ne sera pas violent ou fou et le nombre de personnes basées sur la réalité et dont l’équipement émotionnel est intact augmentera, bizarrement, proportionnellement au départ des autres sur ce plan d’existence. Pour certains d’entre nous, c’est un film qui se termine bien. Faites du pop-corn pendant qu’il y a encore du maïs et de l’électricité pour le faire éclater.

Bilan de la fête du travail

James Howard Kunstler

Pour lui, les choses sont claires, le monde actuel se termine et un nouveau arrive. Il ne dépend que de nous de le construire ou de le subir mais il faut d’abord faire notre deuil de ces pensées magiques qui font monter les statistiques jusqu’au ciel.

Traduit par Hervé, relu par Wayan, pour le Saker Francophone

Adblock test (Why?)

Source: Lire l'article complet de Le Saker Francophone

À propos de l'auteur Le Saker Francophone

« Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants. Les humbles veillent. »Un groupe de citoyens francophones qui désire faire partager au public francophone des analyses venues du monde entier et exprimées dans d'autres langues. Rendre accessible la pensée dissidente où qu'elle se trouve.Ce site est une émanation du Saker US mais avec notre propre sensibilité francophone.Nous n'avons pas besoin de vos dons, nous sommes tous bénévoles, mais vos talents sont bienvenus si vous avez des dispositions pour la traduction (anglais, allemand, russe, etc.) et aussi pour la relecture en Français

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You