Victoire : les collégiens français sont les plus nuls d'Europe en maths

Victoire : les collégiens français sont les plus nuls d'Europe en maths

Tant que la définition des programmes, ce nerf de la guerre contre l’ignorance, sera aux mains des gauchistes post-68tards, l’école française continuera de s’effondrer. Et dans 20 ans, le niveau en maths des élèves de 4e sera équivalent à celui des élèves de 6e en 1995.

D’autres accuseront les bouleversements sociaux des 20 dernières années, la culture de l’écran et de l’Internet, la disparition progressive et programmée de l’autorité parentale, mais en vérité, c’est bien l’idéologie de l’Éducation nationale qui a mené à cette catastrophe, la formation d’une classe de sous-intelligents ou de retardés mentaux.

Ce ne sont donc pas les « solutions » apportées par ces mêmes responsables, responsables d’un crime de masse contre l’intelligence, qui vont réparer ce qu’ils ont volontairement détruit : la capacité de penser par soi-même, le goût de l’effort et le respect de l’autorité, quand elle est respectable, évidemment.

Comment en vouloir à ceux qui foutent la merde en classe, qui ne chantent pas la Marseillaise, qui ne sont en un mot « pas Charlie », alors que l’exemple qui leur est donné est celui de la déculturation, de l’abandon en rase campagne, et du dénigrement de la France ?

L’effet Charlie

Trois générations d’élèves depuis Mai 68 ont été élevées au lait de la détestation de la France, et on voudrait qu’ils soient heureux et fiers de leur pays ?

Ce sont les gauchistes qui ont pourri la cervelle des enfants Français, qu’ils soient noirs ou blancs, en leur enseignant le désamour de leur pays, de leur religion, et de l’autorité. Ils se prennent aujourd’hui en pleine gueule ce qu’ils ont semé.

Certains seraient tentés d’en rire, pas nous, parce que ce sont les enfants qui en souffrent, et les profs. Que vont devenir ces générations d’enfants sous-instruits ? De la graine de soumission totale et d’insoumission totale. D’un côté une masse de jeunes désœuvrée sous perfusion de revenu universel, de l’autre une masse de jeunes en colère et en rupture totale avec le Système.

Le phénomène racailles à l’école et dans la société n’est que l’avant-goût de la France de demain. Car le pouvoir a besoin de deux sortes de jeunes : une masse d’esclaves, et une masse de délinquants pour les faire se tenir tranquilles. Des détenus et des gardiens, comme dans les camps de concentration. À charge de l’élite, qui s’auto-reproduit, de manipuler tout ça, de neutraliser la grogne par le conflit horizontal en criminalisant les patriotes et en fermant les yeux sur les exactions des racailles (justice laxiste).
C’est ça l’idéologie gauchiste, le ferment du vrai fascisme.

L’Éducation nationale est morte parce que l’Éducation a tué la Nation. Pour sauver la France, il faudra réconcilier l’Éducation et la Nation, car tout part de là.

Le 68tard Cohn-Bendit conseille de « faire des jeux »
pour les enfants de 3 ans…

 

– La Rédaction d’E&R –


 

Niveau en maths et sciences : les élèves français classés
parmi les derniers d’Europe et de l’OCDE

Le niveau des élèves français de CM1 et de 4e en mathématiques et en sciences se situe en-dessous de la moyenne européenne, selon le dernier classement TIMSS (Trends in International Mathematics and Science Study) datant de 2019, et qui est publié mardi 8 décembre. Depuis 1995, cette enquête s’intéresse tous les quatre ans aux niveaux des élèves de CM1 et de 4e, dans les pays de l’Union européenne et de l’OCDE.

Maths : les 4e d’aujourd’hui ont le niveau des 5e de 1995

S’agissant des mathématiques, la France est classée dernière au sein de l’UE dans le classement des CM1. Elle est avant-dernière pour les classes de 4e. Les scores français en mathématiques sont nettement sous la moyenne des pays occidentaux et ils sont encore en baisse au collège, selon le classement TIMSS.

Conséquence : les collégiens français de 4e en 2019 ont le niveau des élèves de 5e de 1995 en mathématiques. En 25 ans, la France a perdu une classe en termes de niveau. Les élèves français ont tout de même des points forts notamment en géométrie en CM1 par rapport au score moyen global. Pour les 4e, c’est en géométrie également que les collégiens ont des points forts mais aussi en statistiques et probabilités.

Autre constat inquiétant et qui est assez nouveau : la France n’a plus beaucoup de très bons élèves en mathématiques. Seuls 2 % des 4e ont un niveau avancé, contre une moyenne européenne de 11 %. Ce taux est de 50 % pour Singapour et la Corée du Sud. Par ailleurs, 15 % des élèves français n’atteignent pas le niveau bas contre 6 % des élèves européens. La France obtient 483 points contre 511 pour les pays de l’UE et de l’OCDE.

[…]

Le classement TIMSS a comparé également les performances entre les filles et les garçons en France. En sciences, les résultats sont comparables entre les deux sexes en CM1 et en 4e. En revanche, en mathématiques, les différences de niveau sont plus marquées. En CM1, les garçons obtiennent 13 points de plus que les filles, un écart qui est en augmentation. Selon TIMSS, le score des filles par rapport aux garçons a baissé de 7 points depuis 2015.

Face à ces mauvais résultats obtenus en mathématiques, pour inverser la tendance, le ministère de l’Éducation nationale met en avant le plan maths lancé en 2018. 40 000 enseignants du primaire ont été formés depuis. Il y a aussi l’amélioration de la formation continue. C’est un point positif de l’enquête TIMSS pour la France, puisque le nombre de professeurs déclarant n’avoir reçu aucune formation continue en maths s’est fortement réduit (53 % en 2015 et 23 % en 2019, pour une moyenne européenne de 28 %), mais pour l’instant, cela reste sans effet sur les résultats obtenus par les élèves.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

Source: Lire l'article complet de Égalité et Réconciliation

À propos de l'auteur Égalité et Réconciliation

« Association trans-courants gauche du travail et droite des valeurs, contre la gauche bobo-libertaire et la droite libérale. » Égalité et Réconciliation (E&R) est une association politique « trans-courants » créée en juin 2007 par Alain Soral. Son objectif est de rassembler les citoyens qui font de la Nation le cadre déterminant de l’action politique et de la politique sociale un fondement de la Fraternité, composante essentielle de l’unité nationale. Nous nous réclamons de « la gauche du travail et de la droite des valeurs » contre le système composé de la gauche bobo-libertaire et de la droite libérale.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You