Bolchevisme sanitaire : Jusqu’à 6 000$ d’amende pour les dissidents qui ne portent pas le masque

Bolchevisme sanitaire : Jusqu’à 6 000$ d’amende pour les dissidents qui ne portent pas le masque

Journal de Montréal >

À compter de samedi, les citoyens «irresponsables» qui refusent de porter le masque dans les lieux publics intérieurs seront mis à l’amende, surtout en zone jaune, a annoncé le premier ministre François Legault.

«Encore aujourd’hui, il y a une écrasante majorité qui suit les consignes mais, malheureusement, il y a une petite minorité de gens qui ne suivent pas les consignes», a déclaré d’entrée de jeu le premier ministre, lors d’un point de presse, jeudi matin.

«Ces gens-là mettent à risque la santé des personnes plus âgées, des personnes plus vulnérables, puis elles mettent à risque aussi notre réseau de la santé», a-t-il poursuivi.

«On ne peut pas accepter quelques individus irresponsables mettent à risque toute notre société au Québec. […] Je pense que c’est le temps de sévir», a signalé M. Legault.

De 400$ à 6000$

Le Conseil des ministres se réunira ainsi de façon exceptionnelle, en marge du caucus présessionnel de l’aile parlementaire gouvernementale qui se déroule jeudi et vendredi, pour mieux outiller les policiers. Ces derniers auront la possibilité, dès ce week-end, de remettre des constats d’infraction directement aux individus récalcitrants, plutôt qu’aux commerçants, comme c’est le cas actuellement.  

Le barème officiel des amendes sera dévoilé après son adoption. «Ce qui est regardé, pour le moment, ce serait possiblement à partir de 400$ et (jusqu’à) 6000$», a précisé la vice-première ministre Geneviève Guilbault, en entrevue avec Mario Dumont, sur LCN. 

«Le but, c’est que les amendes découragent, effectivement, les gens à ne pas respecter les consignes», a indiqué de son côté François Legault.

Les policiers plus sévères en zone jaune

La ministre de la Sécurité publique travaille en ce moment à peaufiner, avec le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), le cadre juridique entourant l’imposition de ces constats d’infraction. M. Legault tient notamment à ce qu’ils soient difficiles à contester.  

Le règlement spécial s’appliquera sur tout le territoire du Québec, mais le gouvernement demandera aux différents corps policiers de concentrer leurs efforts «surtout dans les zones jaunes», a souligné le premier ministre.

>>> La suite sur le Journal de Montréal.

Let’s block ads! (Why?)

Source: Lire l'article complet de Horizon Québec Actuel

À propos de l'auteur Horizon Québec Actuel

Horizon Québec Actuel est un organisme à but non lucratif qui a pour objectif la diffusion de la langue française, le réseautage entre pays francophones et la défense du principe de souveraineté des États-Nations. Face au délitement culturel, démographique et linguistique du Québec, notre organisation se veut un rempart à l’éclatement du sentiment national.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You