Pourquoi tant de haine ? #25 – Fake news, confinement, crise économique : Soral et Jovanovic répondent !

Pourquoi tant de haine ? #25 – Fake news, confinement, crise économique : Soral et Jovanovic répondent !

1984 reflète effectivement l’expérience propre d’Orwell : son emploi à compter de 1941 aux services indiens de la B.B.C., où il a sciemment, et en contradiction apparente avec ses propres convictions, participé à la propagande de guerre alliée.

Avant-guerre, Orwell défend aussi longtemps que c’est tenable des positions pacifistes socialistes. En octobre 1938 il cherche encore à faire publier un pamphlet contre la guerre (quelques exemplaires miméographiés auraient été distribués). Ce texte est à ce jour introuvable, alors qu’Orwell lui-même collectionnait les pamphlets politiques (la collection, léguée par sa veuve, figure au catalogue de la librairie du British Museum).

Dès 1939, il s’oppose fermement aux pacifistes qu’il raille comme planqués par la Royal Navy. Ce “revirement” apparent n’est pas forcément contradictoire : il faut choisir son camp.

A la B.B.C., il était idéalement placé pour observer la fabrique des nouvelles plus ou moins falsifiées quotidiennement. On sait aussi qu’il a visité l’Allemagne dans l’immédiat après-guerre.

Jusqu’à sa mort, il s’intéressait aux récits concentrationnaires, et a parfois fait part d’un scepticisme peu consensuel à ce sujet.

1984 est un monde en guerre perpétuelle où l’on n’échappe donc pas au mensonge. Un monde immoral, où la fin justifie les moyens, mais surtout, où l’impossibilité d’une introspection véritable a pour conséquence, plus que la soumission au formidable appareil de surveillance-délation-manipulation, l’intériorisation de son discours perpétuellement diffusé. C’est un reflet des années d’enfer moral que son auteur vient de traverser et qu’il voit se perpétuer sous une forme ou une autre dans le futur.

Répondre à ce message

Source: Lire l'article complet de Égalité et Réconciliation

À propos de l'auteur Égalité et Réconciliation

« Association trans-courants gauche du travail et droite des valeurs, contre la gauche bobo-libertaire et la droite libérale. » Égalité et Réconciliation (E&R) est une association politique « trans-courants » créée en juin 2007 par Alain Soral. Son objectif est de rassembler les citoyens qui font de la Nation le cadre déterminant de l’action politique et de la politique sociale un fondement de la Fraternité, composante essentielle de l’unité nationale. Nous nous réclamons de « la gauche du travail et de la droite des valeurs » contre le système composé de la gauche bobo-libertaire et de la droite libérale.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You