Comprendre nos besoins en énergie

Même à l’état d’ermite, l’Homme a des besoins en énergie, ne serait-ce que pour se maintenir en vie. Pour descendre des pistes de neige artificielle en plein désert à Ski Dubaï, il en a évidemment de biens supérieurs. Entre ces deux extrêmes, il faut se fixer des repères, en unités d’énergie mais aussi de puissance, notions définies lors du premier séminaire « Comprendre les bases physiques de l’énergie ».

Le climat, et notre habitude — très récente à l’échelle de l’humanité — de toujours vouloir vivre à une température « confortable », conditionnent une part importante des besoins contemporains, de même que les transports, pour les marchandises ou les personnes. La consommation de biens matériels peu durables et voyageant beaucoup, même au cours de leur fabrication, n’arrange pas les choses. Mais c’est l’accès à l’électricité, plus encore que
l’accès à l’énergie, qui est l’indicateur fort du niveau de développement d’une société, ce qui nous ramène aux notions fondamentales — comme celle d’énergie « ordonnée » — du premier séminaire.

Comment envisager d’étendre à l’humanité entière la voracité énergétique des plus nantis, dont nous sommes ? C’est là le vrai problème, surtout quand les quatre cinquièmes de l’énergie consommée mondialement proviennent aujourd’hui du charbon, du pétrole et du gaz.

François Roby

Durée totale 1h20min. Fichier audio MP3 128 kbps + Support de cours PDF + Exercices et corrigés.

Extrait :
 

Télécharger : Extrait_Comprendre-nos-besoins-en-energie.mp3

Source: Lire l'article complet de Égalité et Réconciliation

À propos de l'auteur Égalité et Réconciliation

« Association trans-courants gauche du travail et droite des valeurs, contre la gauche bobo-libertaire et la droite libérale. » Égalité et Réconciliation (E&R) est une association politique « trans-courants » créée en juin 2007 par Alain Soral. Son objectif est de rassembler les citoyens qui font de la Nation le cadre déterminant de l’action politique et de la politique sociale un fondement de la Fraternité, composante essentielle de l’unité nationale. Nous nous réclamons de « la gauche du travail et de la droite des valeurs » contre le système composé de la gauche bobo-libertaire et de la droite libérale.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You