Grand Reset ou grand ménage ?

Grand Reset ou grand ménage ?

Comprendre l’Époque : entretien avec Alain Soral (Partie 8/8)

- « Demain le Grand Reset ou le grand ménage ? » Alain Soral répond aux questions de Pierre de Brague à propos de Comprendre l’Époque ! Un entretien de... Lire la suite »

Hommage à l’anthropologue Marshall Sahlins

Hommage à l’anthropologue Marshall Sahlins

Marshall Sahlins est décédé il y a peu à 90 ans. Guerre de Classe tenait à rendre hommage à cet anthropologue américain, spécialiste des groupes primitifs et préhistoriques car bien que Salhins ne fut pas un radical au sens où nous l’entendons,... Lire la suite »

“QU’ILS AILLENT CES LÂCHEURS, CES FAUX PENSEURS, CES FAUX SOCIALISTES, CES EXPLOITEURS DE LA RÉPUBLIQUE, QU’ILS AILLENT LÉCHER LES BOTTES DE THIERS, CENT FOIS MOINS MISÉRABLE QU’EUX TOUS. LUI, DU MOINS, N’A JAMAIS TRAHI LE PEUPLE QU’IL MÉPRISE.”

“QU’ILS AILLENT CES LÂCHEURS, CES FAUX PENSEURS, CES FAUX SOCIALISTES, CES EXPLOITEURS DE LA RÉPUBLIQUE, QU’ILS AILLENT LÉCHER LES BOTTES DE THIERS, CENT FOIS MOINS MISÉRABLE QU’EUX TOUS. LUI, DU MOINS, N’A JAMAIS TRAHI LE PEUPLE QU’IL MÉPRISE.”

Dernière tartufferie des députés de Paris.

Quelques députés de la Seine, voyant qu’on ne s’occupait plus d’eux, ont aussi éprouvé le besoin de se rappeler au souvenir de leurs électeurs – qu’ils ont carrément lâchés pour conserver leurs... Lire la suite »

“ILS CONTINUERONT DE GÉMIR SUR « NOS DISCORDES CIVILES ». C’EST MOINS COMPROMETTANT. […] COMME THIERS LES CONNAÎT BIEN TOUS, CES BRAVES BOURGEOIS !”

“ILS CONTINUERONT DE GÉMIR SUR « NOS DISCORDES CIVILES ». C’EST MOINS COMPROMETTANT. […] COMME THIERS LES CONNAÎT BIEN TOUS, CES BRAVES BOURGEOIS !”

Réunion de conciliateurs à l’École centrale.

Avrial, Langevin, Vallès, Édouard Roullier et moi, nous sommes rencontrés aujourd’hui à l’École centrale, rue de Thorigny, avec plusieurs membres de l’Union républicaine, qui nous avaient convoqués pour tacher de s’entendre sur... Lire la suite »

“ON POURVUT TRÈS FACILEMENT D’AILLEURS À LEUR REMPLACEMENT ET LA BESOGNE NE S’EN FIT QUE MIEUX.”

“ON POURVUT TRÈS FACILEMENT D’AILLEURS À LEUR REMPLACEMENT ET LA BESOGNE NE S’EN FIT QUE MIEUX.”

Les amateurs d’emplois publics s’envolent.

Dès le lendemain de la proclamation de la Commune, la chasse aux emplois avait commencé.
Une foule d’amis… parfaitement inconnus, et d’autres trop connus venaient alors nous offrir leurs dévouements… moyennant appointements.
Parmi les trop... Lire la suite »

“COMME POUR TOUS LES RÉPUBLICAINS DE SA TREMPE, LA RÉPUBLIQUE C’EST LA POSSIBILITÉ DE DEVENIR GOUVERNANT, AFIN D’EXPLOITER À SON TOUR LES GOUVERNÉS. […] LEUR DÉMOCRATIE C’EST L’ENVIE.”

“COMME POUR TOUS LES RÉPUBLICAINS DE SA TREMPE, LA RÉPUBLIQUE C’EST LA POSSIBILITÉ DE DEVENIR GOUVERNANT, AFIN D’EXPLOITER À SON TOUR LES GOUVERNÉS. […] LEUR DÉMOCRATIE C’EST L’ENVIE.”

Nouvelles démissions.

Comme on s’y devait attendre, le décret sur les otages a fourni un honnête prétexte à trois timides et à un roublard pour se retirer prudemment de la Commune, bien qu’ils aient fait le possible pour... Lire la suite »

Au-delà de la bourgeoisie

Au-delà de la bourgeoisie

Comprendre l’Époque : entretien avec Alain Soral (Partie 7/8)

- « Est-il possible d’aller au-delà de la bourgeoisie ? » Alain Soral répond aux questions de Pierre de Brague à propos de Comprendre l’Époque ! Un entretien de haute... Lire la suite »

“LE MASSACRE DES PRISONNIERS EST ÉRIGÉ EN SYSTÈME PAR VERSAILLES.”

“LE MASSACRE DES PRISONNIERS EST ÉRIGÉ EN SYSTÈME PAR VERSAILLES.”

Loi des otages.

Le massacre des prisonniers est érigé en système par Versailles.
Encouragés par notre défaite, les généraux de Thiers se sont empressés d’imiter Galliffet.
Duval et ses quinze cents compagnons ayant dû se rendre le soir du 4... Lire la suite »

Paris 1871, Kronstadt 1921… Contre toutes les gauches du Capital : Vive la Commune anti-étatique pour l’abolition de l’argent !

Paris 1871, Kronstadt 1921… Contre toutes les gauches du Capital : Vive la Commune anti-étatique pour l’abolition de l’argent !

Guerre de Classe présente : Rendez-vous radical avec l’histoire réelle, avec pour sujet : Paris 1871, Kronstadt 1921… Contre toutes les gauches du Capital : Vive la Commune anti-étatique pour l’abolition de l’argent !

Intervenants : Charles, Michel... Lire la suite »

“SI LA PROVINCE NE COMPREND PAS; SI ELLE NE SE LÈVE PAS POUR SECOURIR PARIS, NOUS NE POURRONS QUE RESTER SUR LA DÉFENSIVE, ET C’EST ALORS LA MORT LENTE, MAIS CERTAINE DE LA RÉVOLUTION.”

“SI LA PROVINCE NE COMPREND PAS; SI ELLE NE SE LÈVE PAS POUR SECOURIR PARIS, NOUS NE POURRONS QUE RESTER SUR LA DÉFENSIVE, ET C’EST ALORS LA MORT LENTE, MAIS CERTAINE DE LA RÉVOLUTION.”

Sortie désastreuse.

3 avril 1871.
Huit heures du matin.
Le canon gronde dans les trois directions sur Versailles.
À l’Hôtel de Ville, les visages sont consternés. De Courbevoie arrivent les plus désastreuses nouvelles.
Le corps de Bergeret, qui marchait sur Nanterre, est... Lire la suite »

Fiat+⁄-Lux Presse

Nous sommes les nouveaux médias.
“VERSAILLES A PRIS L’INITIATIVE DE LA GUERRE CIVILE ET, SANS PROVOCATION AUCUNE, A FAIT TIRER SUR LES NÔTRES…”

“VERSAILLES A PRIS L’INITIATIVE DE LA GUERRE CIVILE ET, SANS PROVOCATION AUCUNE, A FAIT TIRER SUR LES NÔTRES…”

Versailles attaque et Galliffet fusille.

2 avril 1871.
Tout Paris – bourgeois et prolétaires – est outré d’indignation.
Versailles a pris l’initiative de la guerre civile et, sans provocation aucune, a fait tirer sur les nôtres aux avant-postes de Courbevoie.
Le... Lire la suite »

“UNE DES HONTES DE LA BOURGEOISIE RÉPUBLICAINE […] SERA D’AVOIR ACCEPTÉ, EN HAINE DES TRAVAILLEURS, D’ÊTRE GOUVERNÉE PAR CETTE CERVELLE ÉTROITE…”

“UNE DES HONTES DE LA BOURGEOISIE RÉPUBLICAINE […] SERA D’AVOIR ACCEPTÉ, EN HAINE DES TRAVAILLEURS, D’ÊTRE GOUVERNÉE PAR CETTE CERVELLE ÉTROITE…”

Émissaires versaillais.

Grâce à la confusion qui s’est établie dans beaucoup d’esprits entre le titre de « président des séances du Conseil » et celui de « président de la Commune », et malgré l’avis que j’ai fait... Lire la suite »

“NOUS RENTRONS DANS LA VOIE PLUS LARGE, NON D’UNE SIMPLE RÉVOLUTION COMMUNALISTE, MAIS DE LA VRAIE RÉVOLUTION: […] LA RÉVOLUTION SOCIALE […]. ET DUSSIONS-NOUS, COMME C’EST PROBABLE, SUCCOMBER À LA TÂCHE, NOUS AURONS DU MOINS FAIT FAIRE UNE SÉRIEUSE ÉTAPE À CETTE RÉVOLUTION.”

“NOUS RENTRONS DANS LA VOIE PLUS LARGE, NON D’UNE SIMPLE RÉVOLUTION COMMUNALISTE, MAIS DE LA VRAIE RÉVOLUTION: […] LA RÉVOLUTION SOCIALE […]. ET DUSSIONS-NOUS, COMME C’EST PROBABLE, SUCCOMBER À LA TÂCHE, NOUS AURONS DU MOINS FAIT FAIRE UNE SÉRIEUSE ÉTAPE À CETTE RÉVOLUTION.”

Paris en interdit. Les bourgeois démissionnent.

Ce qu’avait rêvé, en juin 1848, la Constituante vient d’être réalisé par Thiers: Paris est en interdit !
Sous peine de révocation immédiate, tous les fonctionnaires publics sont sommés de quitter Paris... Lire la suite »

“NOUS DEVONS ÊTRE TOUS SOLIDAIRES DES DÉCISIONS DÉLIBÉRÉES EN COMMUN. […] LES CITOYENS DONT NOUS SOMMES LES MANDATAIRES ONT LE DROIT ABSOLU DE CONNAÎTRE LES MOTIFS DE NOS DÉTERMINATIONS.”

“NOUS DEVONS ÊTRE TOUS SOLIDAIRES DES DÉCISIONS DÉLIBÉRÉES EN COMMUN. […] LES CITOYENS DONT NOUS SOMMES LES MANDATAIRES ONT LE DROIT ABSOLU DE CONNAÎTRE LES MOTIFS DE NOS DÉTERMINATIONS.”

Deuxième séance de la Commune.

Cette seconde séance du Conseil a débuté par une excellente décision.
Tous les actes publics ne porteront d’autre signature que celle-ci: « La Commune ».
Nous devons, en effet, être tous solidaires des décisions... Lire la suite »

VERMOREL: “PAS PLUS QUE VOUS ET BIEN D’AUTRES, JE SUPPOSE, JE NE CROIS AU SUCCÈS DE L’ENTREPRISE DANS LES TERRIBLES COMPLICATIONS OÙ ELLE VA SE TROUVER ENGAGÉE. MAIS IL SERAIT VRAIMENT TROP FACILE DE S’ABRITER DERRIÈRE CE PESSIMISME POUR DEMEURER LES BRAS CROISÉS EN CE MOMENT.”

VERMOREL: “PAS PLUS QUE VOUS ET BIEN D’AUTRES, JE SUPPOSE, JE NE CROIS AU SUCCÈS DE L’ENTREPRISE DANS LES TERRIBLES COMPLICATIONS OÙ ELLE VA SE TROUVER ENGAGÉE. MAIS IL SERAIT VRAIMENT TROP FACILE DE S’ABRITER DERRIÈRE CE PESSIMISME POUR DEMEURER LES BRAS CROISÉS EN CE MOMENT.”

Retour de Vermorel.

Vermorel aussi a été élu à Montmartre, bien qu’absent, par 13 400 suffrages. Cela prouve que les révolutionnaires n’ont tenu aucun compte des calomnies dont les prétendus républicains du Siècle et de L’Avenir national... Lire la suite »

Derrière le positivisme bourgeois, la prédation kabbaliste

Derrière le positivisme bourgeois, la prédation kabbaliste

Il faut être fort et le rester contre la politique d’affaiblissement physique et moral qui nous est suggérée et imposée sous prétexte sanitaire, entre autres...

Pour moi trois valeurs qu’on peut attendre aussi bien du catho que du musulman :
Lire la suite »

“… NOUS NE SOMMES PAS ENCORE DÉBARRASSÉS DES TRADITIONS PARLEMENTAIRES DONT TOUS CEPENDANT NOUS AVONS MAINTES FOIS FAIT LA CRITIQUE.”

“… NOUS NE SOMMES PAS ENCORE DÉBARRASSÉS DES TRADITIONS PARLEMENTAIRES DONT TOUS CEPENDANT NOUS AVONS MAINTES FOIS FAIT LA CRITIQUE.”

La Commune

Première séance.

Convoqués pour huit heures du soir dans la salle des séances, nous sommes exacts au rendez-vous ; seuls, ceux de nos collègues qui font partie du Comité central ne sont point encore présents.
Une... Lire la suite »

Éloquence du vulgaire #2 – Mens sana in corpore sano

Éloquence du vulgaire #2 – Mens sana in corpore sano

"J’avais beaucoup aimé le premier épisode/pilote, sans toutefois le manifester.
J’ai encore plus aimé ce numéro 2."

Exactement mon avis. Félicitations à Lounès, c’est riche, pertinent et instructif. Seul petit bémol, il faudrait indiquer les musique utilisées, ça peut... Lire la suite »

“VIVE LA COMMUNE!”

“VIVE LA COMMUNE!”

Proclamation de la Commune. Les dix journées du Comité central.

28 mars 1871.
La Commune vient d’être proclamée sur la place de l’Hôtel de Ville, aux cris cent mille et cent mille fois répétés de : « Vive la... Lire la suite »

“…IL EST DES CIRCONSTANCES OÙ TOUT DOIT ÊTRE SACRIFIÉ AU DEVOIR.”

“…IL EST DES CIRCONSTANCES OÙ TOUT DOIT ÊTRE SACRIFIÉ AU DEVOIR.”

Les délégués du IVe arrondissement.

Les quatre collègues auxquels on m’a adjoint dans l’arrondissement me sont déjà connus depuis quelque temps.
Amouroux, ouvrier chapelier, a souvent pris la parole dans les réunions publiques sous l’Empire.
Nerveux, très actif, d’allures cassantes,... Lire la suite »