Thunberg, Bourla, Kerry… Des personnalités optent pour le mutisme en marge du sommet à Davos

Thunberg, Bourla, Kerry… Des personnalités optent pour le mutisme en marge du sommet à Davos

Comme chaque année depuis 1971, le forum de Davos invite (sur présentation d’un ticket d’entrée et d’une cotisation s’élevant à plusieurs dizaines de milliers d’euros) ses membres à se réunir afin d’orienter les politiques mondiales sur une palette de sujets ayant tous une dimension économique considérable. A l’occasion de l’édition 2023 de ce forum d’influence, le média en ligne canadien Rebel News, qui revendique des valeurs conservatrices et dont la ligne identitaire est parfois pointée du doigt, a arpenté les rues de la luxueuse petite station suisse afin d’y interviewer certaines personnalités…

L’équipe canadienne a réussi à tendre le micro à la jeune militante écologiste suédoise Greta Thunberg ; au patron grec du géant pharmaceutique Pfizer, Albert Bourla ; ou encore à l’Américain John Kerry, ancien secrétaire d’Etat sous Barack Obama, qui bénéficie désormais du titre d’«envoyé présidentiel spécial pour le climat». Autant de personnalités qui ont immédiatement boudé les questions d’un média pour le moins virulent à leur endroit.

Etes-vous un enfant acteur ou une experte ?

Pour prendre l’exemple de Greta Thunberg, elle s’est retrouvée encerclée par l’équipe de Rebel news à sa sortie d’un chalet abritant la fondation Filecoin, du nom d’une cryptomonnaie fondée par l’Américain Juan Benet. Si la jeune suédoise n’a pas refusé à l’équipe en question de la suivre dans la rue, la séquence qui s’en suit donne lieu à une interview très confuse. En effet, face à la plupart des questions qui lui sont adressées, la militante a décidé de répondre par une silence, des rires compulsifs ou encore quelques réponses ironiques dans lesquelles elle s’amuse par exemple de détenir «des centaines de jets privés».

«Etes-vous un enfant acteur ou une experte ?», lui demande par exemple un de ses interlocuteurs après avoir émis l’hypothèse selon laquelle sa récente interpellation en Allemagne relèverait de la mise en scène. «Quelle a été votre empreinte carbone pour vous rendre [à Davos] ?», est-il également demandé à celle qui refuse personnellement d’utiliser l’avion en raison des émissions de carbone liées à ce moyen de transport. «Que pensez-vous du fait de discuter du changement climatique avec des participants [dont] la plupart ont pris un jet privé [pour venir à Davos] ?», l’interroge-t-on encore. «Greta, évitez ma question si vous pensez que le changement climatique est une escroquerie», s’amuse un de ses interlocuteurs, face au silence que lui oppose la jeune militante suédoise. 

Silence également du côté du directeur de Pfizer, dont la commercialisation du vaccin contre le Covid-19 a fait exploser les profits ces dernières années. Partageant la séquence où Albert Bourla est confronté à l’équipe de Rebel news, un de ses membres dénonce d’ailleurs la censure de cette vidéo sur plusieurs plateformes de partage, telles que YouTube et Facebook. Quoi qu’il en soit, le média en ligne a publié un article dans lequel il recense toutes les questions que son équipe a tenté de poser au patron du géant pharmaceutique. 

«J’adorerais en parler, mais je ne peux pas le faire en cours de route», a pour sa part répondu l’ancien secrétaire d’Etat américain face à une tentative de l’équipe de Rebel News d’engager le dialogue avec lui au sujet du prix du gaz naturel et de la transition écologique. «Je voyage sur des vols commerciaux, exclusivement», a-t-il également lâché à son interlocuteur qui lui reprochait d’avoir utilisé des jet privés dans le cadre de certains déplacements.

Quelques jours plus tôt, l’équipe de Rebel News s’était aussi heurtée au silence de représentants du géant américain BlackRock, premier gestionnaire d’actifs au monde dont il a notamment été révélé la volonté d’influencer le gouvernement français dans la mise en place de la réforme des retraites

Le Forum économique mondial de Davos, organisé chaque année par la structure éponyme qu’a fondée en 1971 l’économiste allemand Klaus Schwab, a pour particularité de réunir des personnalités et entités parmi les plus influentes et fortunées de la planète, avec l’ambition revendiquée de «façonner les agendas mondiaux, régionaux et industriels».

Thunberg, Bourla, Kerry… Des personnalités optent pour le mutisme en marge du sommet à Davos

Source : Lire l'article complet par RT France

Source: Lire l'article complet de RT France

À propos de l'auteur RT France

Les actualités de RT traitent des principaux problèmes de notre temps sous un angle destiné aux spectateurs qui veulent en savoir plus en soulevant des sujets souvent ignorés par les médias grand public pour produire un contenu qui sort de l’ordinaire. RT propose un point de vue alternatif sur tous les grands événements du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You