[PODCAST] Des cryptomonnaies aux monnaies alternatives : le complotisme monétaire

[PODCAST] Des cryptomonnaies aux monnaies alternatives : le complotisme monétaire

C’est un crash éclair, qui a abasourdi le monde de la cryptomonnaie: la plateforme FTX s’est déclarée en faillite le 11 novembre dernier. Et ça n’a pas manqué de générer des interprétations complotistes. Car crypto ou pas, la monnaie suscite depuis longtemps des fantasmes de manipulation par les puissants.

La chute éclair d’un empire. En moins de deux jours, la société FTX, une des plus importantes plateformes d’échange de cryptomonnaies au monde, a annoncé vendredi 11 novembre son dépôt de bilan et la démission de son patron, Sam Bankman-Fried. Dans sa chute, FTX a emporté le spécialiste américain de prêts en cryptomonnaies BlockFi, qui a annoncé, lundi 28 novembre, s’être placé sous la protection de la loi des faillites aux Etats-Unis.

>> Cryptomonnaies : trois questions sur la faillite de la plateforme FTX qui plonge le secteur dans la crise

Au-delà du montage frauduleux qui a amené à la chute de la plateforme FTX, sa chute a donné des ailes aux adeptes de théories conspirationnistes : certains y ont vu par exemple un lien avec les fraudes électorales des élections de mi-mandat aux États-Unis, d’autres ont accusé l’Ukraine d’être responsable alors qu’une plateforme de dons en cryptomonnaies avait été mise en place pour les Ukrainiens. Il y a forcément une résonance entre le discours anti-système issu de l’univers de la cryptomonnaie et le discours antisystème des adeptes des théories du complot.

La monnaie enflamme l’imagination des complotistes depuis toujours, jusqu’à mener certains à lancer leur monnaie alternative, comme Alexandre Juving-Brunet, figure de la complosphère d’extrême droite, et son « Franc libre », incitant des milliers de souscripteurs à acquérir, par chèque ou virement bancaire, sa monnaie alternative, face à, selon lui, l’effondrement de l’euro. Il a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée et placé en détention provisoire à la prison de La Farlède (Var) le 25 novembre, selon France Bleu Provence.

Du dollar à l’euro en passant par le Franc CFA, objets de fantasmes, l’épisode revient enfin sur ces théories du complot diffusés autour de l’argent et de la monnaie par la complosphère.

Le complotisme monétaire, c’est le 38e épisode de Complorama avec Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, et Tristan Mendès France, maître de conférence et membre de l’observatoire du conspirationnisme, spécialiste des cultures numériques. Un podcast à retrouver sur le site de franceinfo, l’application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcastsPodcast AddictSpotify, ou Deezer.

Adblock test (Why?)

Source: Lire l'article complet de Conspiracy Watch

À propos de l'auteur Conspiracy Watch

Que Conspiracy Watch (L'Observatoire du conspirationnisme) soit complètement dans le champ, c'est son affaire. Mais qu'elle se présente comme la référence en matière d'information fiable, ça dépasse la malhonnêteté probante ou l'imbécilité sincère, c'est carrément de la fraude.Par contre, il faut admettre que Conspiracy Watch effectue un travail extraordinaire -- le sait-il? -- pour repérer et inventorier les sources d'information alternatives. Si on fait l'effort d'écarter les intervenants effectivement farfelus -- leur présence étant nécessaire pour décridibiliser les autres -- on y découvrira en première ligne les manifestations de la dissidence effective.C'est précisément pour cette raison que nous avons choisi d'ajouter Conspiracy Watch parmi nos sources.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You