Quelques impressions sur la Russie, à la lumière de l’actualité

Quelques impressions sur la Russie, à la lumière de l’actualité
  1. Campagne de dons Octobre 2022

    Chers amis lecteurs. Nous lançons une campagne de dons pour ce mois d’Octobre et nous comptons sur vous pour nous aider à continuer notre travail de réinformation. Comme vous le savez, l’entretien et le fonctionnement de notre site ont un certain coût, et nous dépendons presque entièrement de vos dons pour en assurer le financement. Réseau International a besoin de vous plus que jamais pour assurer la continuité de son travail de réflexion et de réinformation

    1 966,00 € atteint

par Edy Fernandez.

Je trouve ce qui se passe actuellement très intéressant, dès lors qu’on tente de prendre un peu de recul sur les évènements, ce que je m’efforce toujours de faire.

Du recul, j’en ai, me trouvant physiquement très loin du théâtre des opérations.

Je précise que je ne connais la Russie qu’à travers mes lectures et le regard des autres ; j’ai toujours été beaucoup plus attiré par les pays chauds.

Depuis le début de cette guerre en Ukraine, j’ai pu constater que les Russes ne font apparemment rien à la légère, et non sans avoir mûrement réfléchi avant d’agir. Cela saute aux yeux, ce ne sont pas des impulsifs, contrairement à nombre de peuples asiatiques, africains et d’Amérique latine que je connais plus ou moins et qui ont plutôt tendance à d’abord agir, puis à réfléchir dans un second temps, souvent trop tard.

C’est peut-être une des conséquences du climat. On dit souvent que les gens du nord sont froids, comme on dit aussi, par exemple, que les latinos ont le sang chaud. Des généralités, certes, mais basées sur l’expérience.

Les Russes auraient donc le sang-froid, ou plus froid que d’autres, un trait de caractère plus propice à la patience et à la réflexion… sans même parler de l’atavisme…

En tous cas, ils savent très bien résister à la provocation ambiante, ce qui est une éminente qualité.

On constate cela également dans leur volonté légaliste affichée, comme s’ils voulaient à tout prix faire les choses dans les règles, comme il se doit, un pas après l’autre – sachant très bien combien le moindre faux pas leur sera férocement reproché par la meute médiatique.

Il y a là, à mon sens, une logique évidente. Les Russes me paraissent cohérents et pragmatiques. Dans un monde qui part en vrille, où tout se fissure, se délite et devient chaotique, les Russes s’en tiennent aux bases, aux choses qui manifestement ont fait leurs preuves (un bon pratiquant d’arts martiaux revient toujours aux bases, et Poutine est un judoka émérite qui sait que, en tous points, il doit trouver le geste juste, celui qui correspond le mieux à la situation). Ils se posent, se définissent clairement, actuellement, comme les gardiens de certaines valeurs et traditions qui partent ailleurs à vau-l’eau – je ne discuterai pas ici du bien-fondé ou pas de ces choix, ce n’est pas mon propos. De même qu’ils respectent ou semblent respecter les institutions, tout en sachant pertinemment que ces institutions internationales sont totalement vérolées. Mais, pour être fidèles à leur logique, ils sont tenus de le faire, ils s’obligent à jouer le jeu, c’est comme un passage obligé, une question d’image, une détermination notoire à sauvegarder ce qui peut encore l’être, malgré la volonté de destruction qui agite le monde.

C’est aussi une manière subtile, mais appuyée, de mettre les occidentaux face à leurs contradictions (quand ces grandiloquentes institutions, d’essence occidentale, censées préserver la paix dans le monde, prouvent par leur manque de cohérence et la corruption qui les gangrène que, non seulement elles ne servent à rien, mais permettent de couvrir à travers la planète, depuis des décennies, un grand nombre de méfaits… bref, de l’esbroufe et un système qui dévoile actuellement ses sombres limites !).

On peut en conclure – j’en conclus – que les Russes ont des principes. Ils font les choses dans l’ordre, méthodiquement, de la même façon qu’ils mènent leur guerre, contrairement au bulldozer américain que ce comportement d’animal à sang froid doit fortement énerver.

Et heureusement pour le monde qu’il en est ainsi, du moins jusqu’à présent.

Finalement, et sans tomber dans le sentimentalisme, les Russes, de par leurs actions présentes, deviennent presque comme un phare au milieu de la tempête, entourés qu’ils sont de chiens féroces qui veulent leur peau.

Et la nôtre par la même occasion.

Quant au problème covid, et autres vaccinolâtries, pour lequel un immense flou subsiste, il a été, pour l’heure, relégué au second plan.

Encore une fois, ce ne sont que quelques impressions vues de la fenêtre du spectateur lambda que je suis. À vous d’estimer si elles corroborent les vôtres.
Adblock test (Why?)

Quelques impressions sur la Russie, à la lumière de l’actualité

Source : Lire l'article complet par Réseau International

Source: Lire l'article complet de Réseau International

À propos de l'auteur Réseau International

Site de réflexion et de ré-information.Aujourd’hui nous assistons, à travers le monde, à une émancipation des masses vis à vis de l’information produite par les médias dits “mainstream”, et surtout vis à vis de la communication officielle, l’une et l’autre se confondant le plus souvent. Bien sûr, c’est Internet qui a permis cette émancipation. Mais pas seulement. S’il n’y avait pas eu un certain 11 Septembre, s’il n’y avait pas eu toutes ces guerres qui ont découlé de cet évènement, les choses auraient pu être bien différentes. Quelques jours après le 11 Septembre 2001, Marc-Edouard Nabe avait écrit un livre intitulé : “Une lueur d’espoir”. J’avais aimé ce titre. Il s’agissait bien d’une lueur, comme l’aube d’un jour nouveau. La lumière, progressivement, inexorablement se répandait sur la terre. Peu à peu, l’humanité sort des ténèbres. Nous n’en sommes encore qu’au début, mais cette dynamique semble irréversible. Le monde ne remerciera jamais assez Monsieur Thierry Meyssan pour avoir été à l’origine de la prise de conscience mondiale de la manipulation de l’information sur cet évènement que fut le 11 Septembre. Bien sûr, si ce n’était lui, quelqu’un d’autre l’aurait fait tôt ou tard. Mais l’Histoire est ainsi faite : la rencontre d’un homme et d’un évènement.Cette aube qui point, c’est la naissance de la vérité, en lutte contre le mensonge. Lumière contre ténèbres. J’ai espoir que la vérité triomphera car il n’existe d’ombre que par absence de lumière. L’échange d’informations à travers les blogs et forums permettra d’y parvenir. C’est la raison d’être de ce blog. Je souhaitais apporter ma modeste contribution à cette grande aventure, à travers mes réflexions, mon vécu et les divers échanges personnels que j’ai eu ici ou là. Il se veut sans prétentions, et n’a comme orientation que la recherche de la vérité, si elle existe.Chercher la vérité c’est, bien sûr, lutter contre le mensonge où qu’il se niche, mais c’est surtout une recherche éperdue de Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You