Prémonitions

Prémonitions
  1. Campagne de dons Octobre 2022

    Chers amis lecteurs. Nous lançons une campagne de dons pour ce mois d’Octobre et nous comptons sur vous pour nous aider à continuer notre travail de réinformation. Comme vous le savez, l’entretien et le fonctionnement de notre site ont un certain coût, et nous dépendons presque entièrement de vos dons pour en assurer le financement. Réseau International a besoin de vous plus que jamais pour assurer la continuité de son travail de réflexion et de réinformation

    1 846,00 € atteint

par Helmholtz Smith.

Je vois beaucoup de choses qui se passent en arrière-plan. Je les énumère ici.

États-Unis/Occident

Sullivan dit qu’un lien de communication a été ouvert avec Moscou. Pour parler de quoi ? Si vous adoptez la ligne officielle de Washington, il n’y a rien à discuter – Moscou doit abandonner. Washington se prépare-t-il à une conversation différente ?

Après les accusations selon lesquelles la Russie envisagerait de se doter d’armes nucléaires, Blinken a précisé qu’aucun signe préparatoire n’avait été observé. Un peu comme une atténuation de la rhétorique.

Zelensky a fait une demande d’adhésion accélérée à l’OTAN qui a été instantanément rejetée par Sullivan – « à un autre moment ».

La lassitude est visible – trois récents sondages américains montrent un désir de diplomatie, « moins d’inquiétude » et que l’Ukraine ne figure pas sur la liste des préoccupations. Cela me rappelle un commentaire de Gonzalo Lira selon lequel la Russie devrait simplement rendre la guerre ennuyeuse pour les Américains.

Les effets économiques des sanctions en boomerang se resserrent inexorablement en Europe. Nous entendons maintenant parler de l’effondrement possible des banques et nous lisons des articles réjouissants sur la façon d’empêcher la moisissure de s’installer dans les maisons froides et humides. Avec Nordstream hors de la compétition, aucune amélioration n’est visible. Le temps joue en faveur de la Russie. À un moment donné, la population européenne en aura assez. Les protestations se multiplient. Le rejet massif par le parlement allemand d’un soutien accru à l’Ukraine va dans ce sens.

Les États-Unis sont mieux lotis, mais ils ressentent également le boomerang. L’inflation augmente et qu’adviendra-t-il des prix de l’essence (une préoccupation majeure) lorsqu’ils cesseront de puiser dans la réserve stratégique de pétrole ? Et si la Chine se débarrasse de beaucoup de devises américaines, la situation va empirer.

Les armes occidentales s’épuisent

L’Occident commence à manquer d’armes à envoyer à l’Ukraine. Un reportage de CNBC indique que les États-Unis sont à court de canons de 155 mm et de munitions (des fabricants sont recherchés) ; ils ont déjà envoyé dix ans de production de Javelins ! Les derniers HIMARS « envoyés » n’ont pas encore été construits.

Histoires similaires en Europe. Le stock disponible d’équipement ex-soviétique a disparu – 28 chars T55 (« modernisés » il y a 20 ans) récupérés en Slovénie sont la dernière « arme miracle ».

L’Occident n’a pas la capacité industrielle de soutenir une guerre moderne. Tout ce qui a été envoyé à l’Ukraine jusqu’à présent provenait de stocks existants. Les armées occidentales doivent soit commencer à cannibaliser leurs armées permanentes, soit arrêter. Et après ? Les armes occidentales ont rendu possible l’offensive de septembre.

International

Le « mojo » de l’Occident ne fonctionne pas. Scholtz n’a reçu que peu de soutien lors de sa visite dans le Golfe et de même pour Biden de la part de l’Arabie saoudite. La Chine, l’Inde et le Brésil se sont abstenus sur la motion américaine du Conseil de sécurité des Nations unies visant à censurer l’absorption des quatre régions par la Russie. « 90% du monde » ne suit pas l’exemple de la soi-disant « communauté internationale ». De nombreux pays voient le monde changer et ont choisi leur camp ou attendent de voir comment cela se passe (l’Égypte et l’Arabie saoudite tâtent le terrain de l’OCS, par exemple).

Russie

Il existe de nombreuses vidéos de trains transportant des équipements lourds vers l’ouest. J’ai vu des chars, des Mstas, des BM-21, des Iskanders et beaucoup de BMP. Rien ne suggère que la Russie soit à court de quoi que ce soit. Cela suggère les préparatifs d’une offensive blindée à grande échelle de l’armée russe selon la doctrine traditionnelle de pénétration en profondeur.

Le statut des quatre nouvelles régions ouvre la possibilité d’actions plus musclées de la part des forces armées russes en tant que telles parce qu’elles « défendent la patrie ».

Il existe de nombreuses spéculations plausibles selon lesquelles l’appel à 300 000 hommes pourrait libérer des soldats à l’arrière. Si c’est le cas, l’effet de ces troupes supplémentaires pourrait se faire sentir plus tôt que prévu.

En ce qui concerne la raspoutitsa (распутица), l’hiver et les autres choses chères aux commentateurs de la télévision, ce n’est pas l’URSS en 1941. Il y a beaucoup de routes pavées et les Russes sont bien équipés et expérimentés pour se battre en hiver. Il n’y a donc aucune garantie que les choses seront calmes pendant quatre ou cinq mois.

« Nous appelons le régime de Kiev à cesser immédiatement le feu et toutes les hostilités ; à mettre fin à la guerre qu’il a déclenchée en 2014 et à revenir à la table des négociations », a déclaré Poutine il y a quelques jours. Était-ce sa dernière offre avant une attaque beaucoup plus puissante ?

Des prémonitions de quoi ?

En bref, le plan occidental ne fonctionne pas. Les sanctions coûtent plus cher à l’Occident, il commence à manquer d’armes à envoyer et il y a des signes de ramollissement. Si le plan de Moscou était d’avancer lentement et de les attendre, alors il fonctionne.

Il ne faut pas exclure la possibilité d’un règlement négocié et il se peut que l’OTAN se rende compte à temps qu’elle s’est mise dans un coin dont c’est la seule issue. Mais il est difficile de voir, étant donné toutes les hyperboles, comment les dirigeants actuels de l’Occident pourraient admettre un échec aussi énorme. Le remplacement électoral, bien qu’il ait lieu, est trop lent. Et pourquoi Moscou ferait-il confiance à ce que dit l’Occident ? Une reddition unilatérale de Kiev est possible, mais je ne l’envisage que si Zelensky est renversé. Par conséquent, je considère qu’une fin négociée n’est pas impossible pour le moment, mais qu’elle est très peu probable. Mais le temps joue en faveur de la Russie et l’improbabilité d’octobre peut être le désir désespéré de mars.

Pour utiliser une analogie avec la Seconde Guerre mondiale, il est plus probable que, maintenant que l’opération Citadel de Kiev dans le saillant de Koursk s’essouffle, le moment est venu de lancer une offensive mécanisée vraiment puissante, accompagnée de frappes profondes à l’arrière, sans aucune retenue. Il ne faut pas oublier que Poutine a dit qu’ils n’avaient pas vraiment commencé – je pense que nous sommes sur le point de voir ce qu’il voulait dire. Et plutôt tôt que tard, je suppose. Je ne peux pas imaginer que quiconque à Moscou veuille que tout cela dure encore en février prochain.

source : Sonar 21

traduction Réseau International
Adblock test (Why?)

Prémonitions

Source : Lire l'article complet par Réseau International

Source: Lire l'article complet de Réseau International

À propos de l'auteur Réseau International

Site de réflexion et de ré-information.Aujourd’hui nous assistons, à travers le monde, à une émancipation des masses vis à vis de l’information produite par les médias dits “mainstream”, et surtout vis à vis de la communication officielle, l’une et l’autre se confondant le plus souvent. Bien sûr, c’est Internet qui a permis cette émancipation. Mais pas seulement. S’il n’y avait pas eu un certain 11 Septembre, s’il n’y avait pas eu toutes ces guerres qui ont découlé de cet évènement, les choses auraient pu être bien différentes. Quelques jours après le 11 Septembre 2001, Marc-Edouard Nabe avait écrit un livre intitulé : “Une lueur d’espoir”. J’avais aimé ce titre. Il s’agissait bien d’une lueur, comme l’aube d’un jour nouveau. La lumière, progressivement, inexorablement se répandait sur la terre. Peu à peu, l’humanité sort des ténèbres. Nous n’en sommes encore qu’au début, mais cette dynamique semble irréversible. Le monde ne remerciera jamais assez Monsieur Thierry Meyssan pour avoir été à l’origine de la prise de conscience mondiale de la manipulation de l’information sur cet évènement que fut le 11 Septembre. Bien sûr, si ce n’était lui, quelqu’un d’autre l’aurait fait tôt ou tard. Mais l’Histoire est ainsi faite : la rencontre d’un homme et d’un évènement.Cette aube qui point, c’est la naissance de la vérité, en lutte contre le mensonge. Lumière contre ténèbres. J’ai espoir que la vérité triomphera car il n’existe d’ombre que par absence de lumière. L’échange d’informations à travers les blogs et forums permettra d’y parvenir. C’est la raison d’être de ce blog. Je souhaitais apporter ma modeste contribution à cette grande aventure, à travers mes réflexions, mon vécu et les divers échanges personnels que j’ai eu ici ou là. Il se veut sans prétentions, et n’a comme orientation que la recherche de la vérité, si elle existe.Chercher la vérité c’est, bien sûr, lutter contre le mensonge où qu’il se niche, mais c’est surtout une recherche éperdue de Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You