Russie : « Nécessaire », la mobilisation partielle ne concerne que 1,1% des réserves totales, selon Choïgou

Russie : « Nécessaire », la mobilisation partielle ne concerne que 1,1% des réserves totales, selon Choïgou

Suite au discours de Vladimir Poutine sur l’annonce de la mobilisation partielle en Russie, le ministre russe de la Défense a donné davantage de détails sur cette mesure. Sergueï Choïgou a également récapitulé les objectifs de l’opération spéciale russe dans le Donbass et a livré le bilan des pertes des deux côtés.

Dans le Donbass, les militaires menant un travail de combat difficile, toutes les forces armées russes, dont la triade nucléaire, sont mobilisées pour accomplir ces tâches, a indiqué Sergueï Choïgou.

Selon lui, la mobilisation partielle est nécessaire pour contrôler la ligne de contact de 1000 km et les territoires libérés.

En outre, cette mesure ne concernera que les citoyens actuellement dans la réserve et, surtout, ceux qui ont servi dans les forces armées et ont une expérience pertinente.

Alors que la Russie compte près de 25 millions de personnes dans ses réserves de mobilisation, c’est-à-dire des personnes qui ont servi, qui ont une expérience de combat et une spécialité militaire, 300 000 réservistes seront engagés dans l’opération militaire spéciale, d’après M. Choïgou.

« Ainsi, vous pouvez comprendre que cette mobilisation est partielle, 1% ou un peu plus, 1,1% des ressources totales de mobilisation [sera impliqué] », a-t-il expliqué.

Les personnes mobilisées ne commenceront à réaliser leurs tâches de combat qu’après avoir suivi une préparation et un réentraînement.

Implication de l’Occident dans le conflit

Sergueï Choïgou a indiqué que la Russie n’était pas tant en guerre avec l’Ukraine qu’avec « l’Occident collectif » et l’OTAN.

« [Par là], nous entendons non seulement les armes fournies en quantités énormes, en volumes énormes […], mais aussi, bien sûr, des systèmes. Ce sont des systèmes de communication, de traitement de l’information, ainsi que de renseignement, le renseignement satellitaire », a détaillé le ministre russe.

D’après M. Choïgou, l’Ukraine a presque épuisé les armes qu’elle possédait, principalement des armes soviétiques.

« Pratiquement toute la constellation de satellites de l’OTAN fonctionne. Selon nos estimations, plus de 70 satellites militaires et plus de 200 satellites civils travaillent pour reconnaître l’emplacement de nos unités », a fait savoir le chef de la Défense russe.

Sergueï Choïgou a également mis en valeur l’implication des instructeurs et mercenaires étrangers en Ukraine, dont 2000 ont été tués.

Et de souligner : « Actuellement, il n’en reste qu’un peu plus d’un millier. Certains sont partis, d’autres ont péri. […] L’essentiel, c’est que leur recrutement se poursuit sous la tutelle de l’État ».

La moitié de l’armée ukrainienne a péri

Les pertes des forces armées ukrainiennes s’élèvent à près de 100 000 tués et blessés, d’après M. Choïgou.

« Au stade initial, les forces armées ukrainiennes représentaient environ 201 à 202 000 personnes […]. Dans le même temps, 61 207 personnes ont été tuées et 49 368 ont été blessées. Ce sont des pertes importantes, si nous parlons d’un peu plus de 200 000 soldats et de 100 000 pertes, c’est la moitié de l’armée perdue », a-t-il indiqué.

Le ministre de la Défense a également tiré le bilan des pertes russes, pour la deuxième fois depuis le début de l’opération militaire spéciale.

« Je ne peux ne pas évoquer [nos] pertes. Elles s’élèvent à 5937 personnes. De la même manière, je ne peux pas ne pas mentionner, encore et encore, nos gars qui font courageusement leur devoir », a déclaré M. Choïgou.

source : Infos d’Alahed
Adblock test (Why?)

Russie : « Nécessaire », la mobilisation partielle ne concerne que 1,1% des réserves totales, selon Choïgou

Source : Lire l'article complet par Réseau International

À propos de l'auteur

Source: Lire l'article complet de Réseau International

À propos de l'auteur Réseau International

Site de réflexion et de ré-information.Aujourd’hui nous assistons, à travers le monde, à une émancipation des masses vis à vis de l’information produite par les médias dits “mainstream”, et surtout vis à vis de la communication officielle, l’une et l’autre se confondant le plus souvent. Bien sûr, c’est Internet qui a permis cette émancipation. Mais pas seulement. S’il n’y avait pas eu un certain 11 Septembre, s’il n’y avait pas eu toutes ces guerres qui ont découlé de cet évènement, les choses auraient pu être bien différentes. Quelques jours après le 11 Septembre 2001, Marc-Edouard Nabe avait écrit un livre intitulé : “Une lueur d’espoir”. J’avais aimé ce titre. Il s’agissait bien d’une lueur, comme l’aube d’un jour nouveau. La lumière, progressivement, inexorablement se répandait sur la terre. Peu à peu, l’humanité sort des ténèbres. Nous n’en sommes encore qu’au début, mais cette dynamique semble irréversible. Le monde ne remerciera jamais assez Monsieur Thierry Meyssan pour avoir été à l’origine de la prise de conscience mondiale de la manipulation de l’information sur cet évènement que fut le 11 Septembre. Bien sûr, si ce n’était lui, quelqu’un d’autre l’aurait fait tôt ou tard. Mais l’Histoire est ainsi faite : la rencontre d’un homme et d’un évènement.Cette aube qui point, c’est la naissance de la vérité, en lutte contre le mensonge. Lumière contre ténèbres. J’ai espoir que la vérité triomphera car il n’existe d’ombre que par absence de lumière. L’échange d’informations à travers les blogs et forums permettra d’y parvenir. C’est la raison d’être de ce blog. Je souhaitais apporter ma modeste contribution à cette grande aventure, à travers mes réflexions, mon vécu et les divers échanges personnels que j’ai eu ici ou là. Il se veut sans prétentions, et n’a comme orientation que la recherche de la vérité, si elle existe.Chercher la vérité c’est, bien sûr, lutter contre le mensonge où qu’il se niche, mais c’est surtout une recherche éperdue de Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Recommended For You