Daniil Medvedev est résolu à défendre son titre à l’Omnium Banque Nationale

Daniil Medvedev est résolu à défendre son titre à l’Omnium Banque Nationale

Que ses rivaux se le tiennent pour dit, Daniil Medvedev se présente à l’Omnium Banque Nationale cette semaine avec l’ambition avouée de défendre avec succès son titre acquis à Toronto l’an dernier.

Le joueur de 26 ans, vainqueur d’un premier titre cette année à Los Cabos, au Mexique, samedi, est toutefois conscient qu’il n’aura pas la tâche facile malgré les absences des têtes d’affiche que sont Rafael Nadal, forfait en raison d’une blessure, et Novak Djokovic. Il sait que les jeunes vedettes montantes du circuit — Carlos Alcaraz (no 2), Stefanos Tsitsipas (no 3) et le favori local Félix Auger-Aliassime (no 6) — ne sont pas à prendre à la légère.

« Je suis toujours très affamé de victoires, c’est la raison pour laquelle je joue au tennis, a reconnu Medvedev, lundi midi, en conférence de presse. Nous aimons tous jouer au tennis, mais ce n’est pas seulement pour le plaisir de frapper la balle.

« Je suis très confiant présentement. C’est pourquoi je suis allé à Los Cabos, parce que je voulais voir où j’en étais après les saisons sur terre battue et sur gazon, des surfaces qui sont très différentes. C’est agréable d’être de retour sur les courts en dur afin d’évaluer où tu en es par rapport aux meilleurs. J’ai affronté des joueurs de premier plan en demi-finale et en finale contre Cameron (Norrie). Je me sens d’attaque pour les prochains tournois. »

Et il explique qu’il s’est très bien préparé physiquement pour les tournois à venir, notamment les Internationaux des États-Unis, où il est le champion en titre.

« Si tu ne te prépares pas assez bien, tu joueras un ou deux bons tournois, puis tu risques de te blesser, de succomber à la fatigue ou quelque chose du genre. Je suis bien préparé », a expliqué celui qui n’a pas perdu une manche la semaine dernière au Mexique.

La pluie ne lui a pas permis de s’entraîner, lundi matin, mais il aura le temps de se reprendre d’ici son premier match mercredi puisque, en tant que première tête de série, il bénéficie d’un laissez-passer en première ronde. Il affrontera le vainqueur du match de premier tour entre l’Australien Nick Kyrgios et l’Argentin Sebastian Baez.

Satisfaction

 

Medvedev a beau être désormais le no 1 mondial et ne plus être dans l’ombre du triumvirat — Nadal, Djokovic et Roger Federer — qui a dominé sans partage le tennis, il aborde toujours un tournoi de la même façon.

« Bien entendu, quand ils sont inscrits à un tournoi, j’ai toujours dit qu’ils sont les favoris, car ils ont gagné tellement de tournois. Mais ça ne change rien pour moi. Quand tu disputes un tournoi, tu veux le gagner. Peu m’importe qui j’affronte en demi-finale ou en finale. Évidemment, quand tu bats l’un de meilleurs joueurs au monde, des vainqueurs de Grands Chelems, c’est toujours une sensation agréable. Mais le plus important, c’est de gagner le tournoi ».

« Le trophée est le même, peu importe contre qui tu l’as gagné. Si c’est Rafa ou Novak en finale, c’est un plus grand défi. C’est difficile à expliquer. »

Étant donné que Nadal est de nouveau blessé et que Djokovic ne disputera probablement pas les Internationaux des États-Unis en raison de son statut vaccinal, est-ce pour lui un objectif de finir l’année au premier rang mondial ?

« Je suis content d’être le no 1 mondial. C’est un sentiment formidable. Y rester, c’est aussi super. »

Mais il dit ne pas vraiment prêter attention au calcul des points pour le classement.
 

« Par exemple, lors de la finale à Los Cabos, une journaliste m’a informé que j’allais être le no 1 jusqu’aux Internationaux des États-Unis. C’est super, mais je ne le savais pas. Je serai heureux d’aller chercher le maximum de points d’ici la fin de l’année et c’est ce que je vais essayer de faire. »

Quelques milliers d’amateurs ont dû faire preuve de patience avant le début du premier match sur le court central du Stade IGA. Des averses sporadiques ont retardé le début du premier match entre le Suisse Stanislas Wawrinka et le Finlandais Emil Ruusuvuori de plus de quatre heures.

Et les prévisions ne sont guère optimistes pour cette première journée du tableau principal alors que la pluie est aussi attendue en soirée. Les organisateurs ont programmé l’entrée en scène de Denis Shapovalov en lever de rideau du programme de soirée. L’Ontarien de 23 ans affronte l’Australien Alex de Minaur au premier tour.

<h4>À voir en vidéo</h4>

Adblock test (Why?)

Daniil Medvedev est résolu à défendre son titre à l’Omnium Banque Nationale

Source : Lire l'article complet par Le Devoir

Source: Lire l'article complet de Le Devoir

À propos de l'auteur Le Devoir

Le Devoir a été fondé le 10 janvier 1910 par le journaliste et homme politique Henri Bourassa. Le fondateur avait souhaité que son journal demeure totalement indépendant et qu’il ne puisse être vendu à aucun groupe, ce qui est toujours le cas cent ans plus tard.De journal de combat à sa création, Le Devoir a évolué vers la formule du journal d’information dans la tradition nord-américaine. Il s’engage à défendre les idées et les causes qui assureront l’avancement politique, économique, culturel et social de la société québécoise.www.ledevoir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You