Abandons à la SPCA: augmentation des petits animaux

Abandons à la SPCA: augmentation des petits animaux


Alors que l’été marque souvent une augmentation des abandons d’animaux pour la SPCA, cette année, l’organisme a constaté une présence accrue des petits animaux, comme les lapins, rats et autres rongeurs.

Depuis le mois de janvier, la SPCA compte 1400 abandons d’animaux, un chiffre qui se rapproche de celui d’avant la pandémie.

«On dirait que le monde a changé depuis les trois dernières années, on reçoit beaucoup plus de lapins et de petits animaux qu’avant la pandémie», constate la directrice générale de la SPCA, Élise Desaulniers.

Gin & Tonic, deux lapins à la SPCA. Métro Média – Lila Maitre

Durant les mois de juin et de juillet, la SPCA a reçu 70 lapins, contre 31 pendant l’année 2019, et 41 en 2020. Du côté des nouveaux animaux de compagnie, à l’instar des rongeurs, 109 sont entrés à la SPCA pendant les deux premiers mois de l’été, alors que l’année 2019 en comptait 62.

«Ce ne sont pas les chiots de pandémie qui sont abandonnés, ce sont plutôt ces petits animaux-là qui vont être souvent vendus dans de petites annonces, pas cher, et achetés sur un coup de tête», souligne Élise Desaulniers.

Les confinements de la pandémie peuvent être une explication de l’augmentation de l’acquisition de rongeurs et de lapins. Alors qu’une pénurie de chiens et de chats sévissait dans les refuges durant cette période, Élise Desaulniers indique que des éleveurs «peu scrupuleux» se sont tournés vers les petites annonces pour gagner de l’argent facilement. Du côté de nombreuses familles, les petits animaux étaient un moyen de divertir les enfants en mal d’occupation pendant la pandémie.

La SPCA comprend aussi quelques tortues. Métro Média – Lila Maitre

«Mais ils réalisent que ça ne convient pas forcément à leurs attentes. Un lapin c’est très mignon, mais ça a besoin de soins particuliers et ça n’aime pas nécessairement les manipulations», explique Élise Desaulniers.

Et après?

Une fois qu’un animal abandonné traverse les portes de la SPCA, cela ne marque pas la fin de vie pour lui.

La première étape de tout animal qui arrive à la SPCA est un passage chez le médecin vétérinaire, qui fournit les soins nécessaires, et de stérilisation. Si l’animal suit des traitements, il peut être envoyé en famille d’accueil, afin d’éviter qu’il reste longtemps dans une cage. Si besoin, il peut être placé dans un refuge hors de la ville. Ceux qui restent à la SPCA sont mis à disposition pour l’adoption.

Le chien Blizzard. Métro Média – Lila Maitre

Si certains animaux, comme des chatons ou des chiens, sont adoptés rapidement, d’autres mettent plus de temps à trouver preneur, comme les petits animaux.

Élise Desaulniers rappelle également que des moyens existent en cas de problème avec un animal de compagnie, qui peuvent permettre d’éviter un abandon. Si un animal a un comportement problématique, il est possible de le régler avec de bons conseils. Si la personne traverse une période difficile, elle peut aussi envisager de faire garder son animal par un proche.

<div class=" grid-x grid-padding-x grid-padding-y align-center met-newsletter stacked ">
    <div class="cell small-12  ">
        <div class="cta-content text-center">
            Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.
        </div>
    </div>
    <form class="cell small-12  sign-up-form" method="post">
        <input type="hidden" id="met_nonce" name="met_nonce" value="06f29c9433" /><input type="hidden" name="_wp_http_referer" value="/feed/" />            <div class="grid-x grid-margin-y form-grid">
            <div class="cell small-12"><input type="text" class="name" value="" name="FNAME" id="mce-FNAME" placeholder="Prénom" required></div>
            <div class="cell small-12"><input type="email" class="email" placeholder="Adresse courriel" name="email" required></div>
            <div class="cell small-12 button-container"><input type="submit" class="button" value="S&#039;abonner à l&#039;infolettre"><i class="far fa-chevron-right"></i></div>
                                <span class="checkbox">
                    <input type="checkbox" id="gdpr" name="gdpr" value="0601cbb71f" class="gdpr" required checked>
                    <label for="gdpr" class="form-gdpr">
                    J’accepte de recevoir des communications du Journal Métro                        </label>
                </span>
                        </div>
        <input id="group-id" type="hidden" name="group-id" value="a4ebae13be" />
    </form>
    <div class="border-footer"></div>
</div>

Abandons à la SPCA: augmentation des petits animaux

Source : Lire l'article complet par Journal Métro

À propos de l'auteur

Source: Lire l'article complet de Journal Métro

À propos de l'auteur Journal Métro

Disponible dans plus de 1 000 points de distribution du lundi au vendredi, l'édition montréalaise du journal international Metro est une des seules à être imprimée français en Amérique. C'est également le quotidien le plus lu à Montréal (un million de lecteurs par édition). (Wikipédia)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Recommended For You