Le FSB déclassifie des documents sur les crimes lettons du IIIème Reich

Le FSB déclassifie des documents sur les crimes lettons du IIIème Reich
  1. Campagne de dons Juin 2022

    Chers amis lecteurs. Nous lançons une nouvelle campagne de dons pour ce mois de Juin et nous comptons sur vous pour nous aider à continuer notre travail de réinformation. Comme vous le savez, l’entretien et le fonctionnement de notre site ont un certain coût, et nous dépendons presque entièrement de vos dons pour en assurer le financement. Réseau International a besoin de vous plus que jamais pour assurer la continuité de son travail de réflexion et de réinformation

    Total dons 13 220,00 €

Le Service fédéral de sécurité de la fédération de Russie (FSB) a déclassifié et publié sur son site internet des procès-verbaux d’interrogatoire de collaborateurs lettons des nazis.

Ces révélations interviennent alors que les actions des bandéristes sont ignorées en Ukraine et que celle des collaborateurs lettons sont également très sous-estimées.

Ces documents attestent que, contrairement à ce qui est généralement admis, le massacre de masse des juifs et des Roms par le régime nazi a commencé en Lettonie bien avant la conférence de Wansee (20 janvier 1942), en juillet 1941. Ils attestent également que les massacres de juifs et d’opposants politiques ont atteint des proportions bien supérieures à ce qui est généralement admis. Ils attestent enfin que les dirigeants nazis eux-mêmes ont été choqués par la cruauté des volontaires lettons.

En décembre 1941, la totalité des 30 000 juifs du ghetto de Riga ont été exterminés. L’unité lettone Sonderkommando Arājs qui gardait le camp de concentration de Salaspils a exécuté 30 000 prisonniers. Elle a créé une « usine de sang » dans laquelle les prisonniers, principalement des enfants, étaient saignés tous les deux jours jusqu’à leur mort par épuisement pour les besoins de la Wehrmacht. 46 000 civils, dont 12 000 juifs, ont été amenés en Lettonie depuis l’Autriche, l’Allemagne et la Tchécoslovaquie pour être tués dans la forêt de Biķernieki. 105 000 personnes sur 120 000 ont été assassinés par des lettons dans le ghetto de Minsk (actuelle Biélorussie). L’armée rouge a découvert en Lettonie des charniers contenant plus de 300 000 corps.

Le parlement letton (Saeimā) vient de voter une loi ordonnant le démantèlement de tous les monuments rendant hommage à l’armée rouge au plus tard le 15 novembre 2022. Le gouvernement letton ne cesse de rendre hommage aux collaborateurs des nazis en Lettonie et en Ukraine.

source : Réseau Voltaire
Adblock test (Why?)

Le FSB déclassifie des documents sur les crimes lettons du IIIème Reich

Source : Lire l'article complet par Réseau International

Source: Lire l'article complet de Réseau International

À propos de l'auteur Réseau International

Site de réflexion et de ré-information.Aujourd’hui nous assistons, à travers le monde, à une émancipation des masses vis à vis de l’information produite par les médias dits “mainstream”, et surtout vis à vis de la communication officielle, l’une et l’autre se confondant le plus souvent. Bien sûr, c’est Internet qui a permis cette émancipation. Mais pas seulement. S’il n’y avait pas eu un certain 11 Septembre, s’il n’y avait pas eu toutes ces guerres qui ont découlé de cet évènement, les choses auraient pu être bien différentes. Quelques jours après le 11 Septembre 2001, Marc-Edouard Nabe avait écrit un livre intitulé : “Une lueur d’espoir”. J’avais aimé ce titre. Il s’agissait bien d’une lueur, comme l’aube d’un jour nouveau. La lumière, progressivement, inexorablement se répandait sur la terre. Peu à peu, l’humanité sort des ténèbres. Nous n’en sommes encore qu’au début, mais cette dynamique semble irréversible. Le monde ne remerciera jamais assez Monsieur Thierry Meyssan pour avoir été à l’origine de la prise de conscience mondiale de la manipulation de l’information sur cet évènement que fut le 11 Septembre. Bien sûr, si ce n’était lui, quelqu’un d’autre l’aurait fait tôt ou tard. Mais l’Histoire est ainsi faite : la rencontre d’un homme et d’un évènement.Cette aube qui point, c’est la naissance de la vérité, en lutte contre le mensonge. Lumière contre ténèbres. J’ai espoir que la vérité triomphera car il n’existe d’ombre que par absence de lumière. L’échange d’informations à travers les blogs et forums permettra d’y parvenir. C’est la raison d’être de ce blog. Je souhaitais apporter ma modeste contribution à cette grande aventure, à travers mes réflexions, mon vécu et les divers échanges personnels que j’ai eu ici ou là. Il se veut sans prétentions, et n’a comme orientation que la recherche de la vérité, si elle existe.Chercher la vérité c’est, bien sûr, lutter contre le mensonge où qu’il se niche, mais c’est surtout une recherche éperdue de Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Recommended For You