Y a-t-il un médecin diplômé et expérimenté sur le bateau ?

Y a-t-il un médecin diplômé et expérimenté sur le bateau ?

par Michel de Lorgeril.

Ces jours-ci règne une grande confusion dans l’éducation nationale ; et certainement aussi dans d’autres secteurs de l’économie et des transports sans que les laborieux salariés prennent la peine de s’en émouvoir.

On a un peu l’impression que ce sont plus les mesures gouvernementales que le virus qui sont à l’origine de troubles !

Les non vaccinés vont sans doute (et sans tarder) servir à nouveau de boucs émissaires puisque le virus est décrété bénin.

Plus rien n’est impossible chez les bonimenteurs professionnels dans les assemblées qui légifèrent.

Cela dit, pourquoi les gouvernants créent-ils eux-mêmes le chaos ?

Il y a sans doute plusieurs réponses possibles mais, du haut de mon Aventin, je vais en proposer une seule, toute simple.

Il n’y a pas de médecin sur ce bateau !

Pourquoi dis-je ça ?

Parce que nous avons sous les yeux un des pires défauts de la médecine supposée moderne : la confusion entre des marqueurs de maladie et la maladie elle-même.

Je résume : le dosage du cholestérol n’est pas une maladie et la mesure de la pression artérielle non plus. Des images des artères (en l’absence de symptôme) ne sont pas une maladie !

Plus près de maintenant avec la COVID, des tests biologiques (PCR comme test antigénique ou dosage d’anticorps) ne sont pas la maladie.

Une maladie est un ensemble de signes cliniques et de symptômes.

En l’absence de symptôme et de signe clinique, il n’y a pas de maladie !

Certes on peut trouver des exceptions ; mon propos est très général mais il s’applique très bien à la situation actuelle où c’est un ministre de l’éducation nationale qui « joue au docteur » avec nos enfants !

Le problème des gouvernants (et pas qu’en France) ces jours-ci c’est qu’ils confondent des chiffres (ou des signaux biologiques) avec la maladie COVID.

Plus on fait des tests chez des gens (dits « contacts »), plus on trouve le virus (ou des traces de virus) chez des asymptomatiques (non malades) et plus on doit refaire des tests !

C’est un simple effet boule de neige qui peut donner lieu à une torpide avalanche !

À force de vouloir en faire beaucoup en espérant paraître innocents, ils en font trop et deviennent ridicules et… coupables !

Seuls les personnes symptomatiques sont vraiment malades.

On peut certes, en fonction de diverses variables (que les bons médecins savent identifier), faire des tests chez des personnes peu ou pas symptomatiques ; mais, de façon générale et en particulier chez les jeunes, multiplier les tests est inutile. Et multiplier les tests créé le chaos !

Même nos tristes enseignants, pourtant habitués à la soumission, n’en peuvent plus de tant de bêtises !

La bonne médecine est ainsi : les chiffres (cholestérol et autres), les images et les marqueurs biologiques ne sont pas des maladies. Ils ne prennent un sens (éventuel) qu’en présence de signes ou symptômes.

C’est le b-a-ba de la médecine pratique !

Conclusion : il n’y a pas de médecin diplômé fort de quelque expérience pratique sur le bateau gouvernemental ces jours-ci !

Peu importe : restons doux et suave en écoutant cette merveille chantée par cousin Roberto.

Merci d’apprécier un ténor qui chante si haut et si doux !

Admirons aussi la « douceur » du chef et de son orchestre pour accompagner ce bijou…

En attendant la prochaine flagornerie…

source : https://michel.delorgeril.info

Adblock test (Why?)

Y a-t-il un médecin diplômé et expérimenté sur le bateau ?

Source : Lire l'article complet par Réseau International

Source: Lire l'article complet de Réseau International

À propos de l'auteur Réseau International

Site de réflexion et de ré-information.Aujourd’hui nous assistons, à travers le monde, à une émancipation des masses vis à vis de l’information produite par les médias dits “mainstream”, et surtout vis à vis de la communication officielle, l’une et l’autre se confondant le plus souvent. Bien sûr, c’est Internet qui a permis cette émancipation. Mais pas seulement. S’il n’y avait pas eu un certain 11 Septembre, s’il n’y avait pas eu toutes ces guerres qui ont découlé de cet évènement, les choses auraient pu être bien différentes. Quelques jours après le 11 Septembre 2001, Marc-Edouard Nabe avait écrit un livre intitulé : “Une lueur d’espoir”. J’avais aimé ce titre. Il s’agissait bien d’une lueur, comme l’aube d’un jour nouveau. La lumière, progressivement, inexorablement se répandait sur la terre. Peu à peu, l’humanité sort des ténèbres. Nous n’en sommes encore qu’au début, mais cette dynamique semble irréversible. Le monde ne remerciera jamais assez Monsieur Thierry Meyssan pour avoir été à l’origine de la prise de conscience mondiale de la manipulation de l’information sur cet évènement que fut le 11 Septembre. Bien sûr, si ce n’était lui, quelqu’un d’autre l’aurait fait tôt ou tard. Mais l’Histoire est ainsi faite : la rencontre d’un homme et d’un évènement.Cette aube qui point, c’est la naissance de la vérité, en lutte contre le mensonge. Lumière contre ténèbres. J’ai espoir que la vérité triomphera car il n’existe d’ombre que par absence de lumière. L’échange d’informations à travers les blogs et forums permettra d’y parvenir. C’est la raison d’être de ce blog. Je souhaitais apporter ma modeste contribution à cette grande aventure, à travers mes réflexions, mon vécu et les divers échanges personnels que j’ai eu ici ou là. Il se veut sans prétentions, et n’a comme orientation que la recherche de la vérité, si elle existe.Chercher la vérité c’est, bien sûr, lutter contre le mensonge où qu’il se niche, mais c’est surtout une recherche éperdue de Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You