France: la croisade du chapelet public prend de l’ampleur alors que le Parlement s’apprête à rendre obligatoire le passeport vaccinal

France: la croisade du chapelet public prend de l’ampleur alors que le Parlement s’apprête à rendre obligatoire le passeport vaccinal

Par Jeanne Smits — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Myriams-Fotos/Pixabay

Note : Campagne Québec-Vie a lancé un mouvement similaire pour le Québec, si vous voulez rejoindre ou créer un groupe priant le chapelet hebdomadairement, voyez ici. — A.H.

3 janvier 2022 (LifeSiteNews) — Des centaines de groupes ont rejoint mercredi une nouvelle croisade du Rosaire qui a finalement atteint la France après avoir été lancée fin novembre en Autriche.

Alors que le Parlement français continue de discuter de la mise en œuvre d’un passeport vaccinal que le gouvernement veut imposer la semaine prochaine avec peu d’espoir d’une opposition significative, de nombreux catholiques français semblent avoir compris que la seule solution réside dans la Sainte Vierge, qui est « forte comme une armée rangée en bataille ».

Le projet de loi sur les passeports vaccinaux, qui ne contient aucune indication qu’ils seront retirés sous quelque condition que ce soit, a été adopté à la fin de la semaine dernière par l’Assemblée nationale au milieu de la nuit, avec seulement environ deux tiers des députés présents. C’est pendant la discussion au Sénat qu’un groupe Telegram invitant les particuliers à organiser des réunions de prière informelles a pris un départ fulgurant.

Le groupe a été créé le 7 janvier par Louis-Pierre Laroche, un citoyen français originaire de Vendée qui vit désormais à Vienne avec sa famille de 11 enfants. Lui-même membre d’une famille nombreuse, il pouvait compter sur l’aide de la France et, en effet, une vidéo qu’il a réalisée appelant à une « Croisade du Rosaire » a rapidement été partagée via les médias sociaux. Le groupe a pris de la vitesse mardi, passant rapidement d’environ 500 membres à plus de 6 000 en moins de 24 heures, alors que de plus en plus de personnes en France décidaient de le rejoindre et d’organiser une récitation publique du Rosaire en de multiples endroits mercredi soir.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, jeudi soir en France, le groupe compte 7 243 membres et plus, et pas moins de 900 participants en ligne.

Le résultat est spectaculaire et surprenant : mercredi soir, jour recommandé pour le chapelet hebdomadaire public, plus de 500 lieux avaient été mentionnés sur le groupe Telegram intitulé « La France prie ». Alors que de nouveaux points de rendez-vous affluaient au cours de la journée, les bénévoles du groupe ont eu du mal à suivre le rythme des annonces, avertissant même à un moment donné qu’il faudrait attendre 2 ½ heures avant que les nouveaux messages soient pris en compte et affichés sur une carte Google interactive, disponible ici. À ce jour, plus de 780 lieux ont déjà été répertoriés pour mercredi prochain en France.

France: la croisade du chapelet public prend de l’ampleur alors que le Parlement s’apprête à rendre obligatoire le passeport vaccinal

Source : Lire l'article complet par Campagne Québec-Vie

Source: Lire l'article complet de Campagne Québec-Vie

À propos de l'auteur Campagne Québec-Vie

Campagne Québec-Vie est une association québécoise qui travaille de concert avec tout individu ou association de bonne volonté, à l’établissement d’une société chrétienne qui protège la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle.CQV a trois objectifs : i) Promouvoir la reconnaissance, par les représentants de tous les corps sociaux, y compris ceux de l’État, de la nécessité du christianisme, en tant que seule religion intégralement vraie, pour une réalisation pleine et entière du bien commun ; ii) Promouvoir la reconnaissance du fait que la foi chrétienne est raisonnable, et que la raison soutient la foi et la morale chrétiennes ; iii) Promouvoir le respect de la vie humaine depuis la conception jusqu’à la mort naturelle ainsi que les droits de la personne et de la famille ;CQV œuvre à instaurer une « Culture de Vie », c’est-à-dire que nous favorisons, en manifestant, en organisant des colloques, en diffusant des nouvelles par Internet et offrant de l’aide aux femmes enceintes en difficulté, le développement d’une société dont les lois et les mœurs concourent, entre autres, à la reconnaissance du droit à la vie de toute personne humaine, de la conception à la mort naturelle, ainsi qu’à la reconnaissance de la famille traditionnelle (homme, femme, et les enfants qui découlent de leur union aimante) comme lieu privilégié pour l’épanouissement de la personne humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You