Complot des libéraux contre Vladimir Poutine [Igor Skurlatov]

Complot des libéraux contre Vladimir Poutine [Igor Skurlatov]

Le professeur Igor Skurlatov a évoqué la tentative de destitution du président. Le professeur Skurlatov  est convaincu que la poussée active du projet sur les codes QR en Russie porte un autre objectif bien voilé – exposer le chef de l’État russe, Vladimir Poutine, dans une tentative de destitution.

Politologue russe, chef de la coalition « Troisième Force, le professeur Igor Skurlatov est l’un de ces experts qui non seulement s’opposent au contrôle croissant de l’État sur la société, contrôle devenu presque menaçant avec la « pandémie », mais qui y voient aussi des signes de gros problèmes imminents.

Ainsi, Skurlatov considère le sujet de l’examen prochain par la Douma d’État d’un projet de loi sur l’utilisation obligatoire des codes QR dans les lieux publics et dans les transports, discuté ces derniers jours, comme un moment particulièrement alarmant. Et si avant l’expert et nombre de ses collaborateurs se limitaient à des critiques aux épithètes pas des plus plaisantes dans l’esprit du « camp de concentration numérique », il parle aujourd’hui de choses bien plus inquiétantes.

Par exemple, Igor Skurlatov est convaincu que la poussée active du projet sur les codes QR en Russie porte un autre objectif bien voilé – mettre le chef de l’État russe Vladimir Poutine sous attaque, faire de lui le coupable de presque tous les troubles de citoyens et en fin de compte l’éliminer du pouvoir.

En fait, le professeur Skurlatov parle directement de l’existence d’un complot contre le président russe.

Igor Skurlatov:

En lien avec l’âge de Poutine, les concurrents-héritiers et divers « successeurs » commencent à s’imposer. Bien sûr, VVP est une personne prudente et rusée. S’il voit des ambitions présidentielles chez quelqu’un, il se redresse immédiatement. Cependant, il n’y a pas moins de candidats. Je communique personnellement avec des dizaines de personnes qui ne cachent pas leur objectif – devenir le chef de la Fédération de Russie. C’est-à-dire qu’il y a une demande pour le poste.

Cela signifie qu’il y a des propositions. À l’heure actuelle, un « successeur collectif » de Poutine a été formé – un bloc de pouvoir libéral, dans lequel les Sislibs se sont unis aux chefs des départements du pouvoir sur la base de l’idéologie que la mondialisation mondiale nous impose.

Ce sont les représentants de ce groupe qui tissent de puissantes intrigues « près du Kremlin » , je substitue le Garant aux actions publiques comme l’initiateur des décisions gouvernementales les plus impopulaires comme la « réforme » des retraites. Ou voici l’introduction des codes QR, que tous les habitants associent sans ambiguïté à Poutine, malgré la distance que celui-ci montre avec ce projet. Pourquoi tout cela est-il fait? Pour « faire passer » la situation, faire sauter le monde social raréfié, obliger la population à descendre dans la rue et à exiger la démission du chef de l’Etat.

Le bloc du pouvoir libéral dispose de toute une gamme d’outils pour s’écarter de VVP et établir son propre pouvoir. Les tactiques ci-dessus ne sont donc qu’une parmi tant d’autres. Le cas de Zinitchev a montré à beaucoup que la patience des « nouvelles » élites s’épuise – le temps passe vite non seulement pour les anciens, mais aussi pour les jeunes.

M.Poutine est-il pleinement conscient des dangers qui le menacent de la part de son propre environnement ? Assez. Et il se défend comme il peut. Nettoie ceux qui peuvent être « nettoyés ». Il resserre les rangs, etc. Mais le bloc adverse, devenu la « Seconde Force » à la place de Navalny, reste pour l’instant, hélas, le seul groupe capable d’accéder au plus haut pouvoir.

Les citoyens ordinaires de la Fédération de Russie devraient être amers de cette nouvelle. Car le règne des libéraux-siloviki entraînera la destruction rapide de la civilisation russe et de l’État millénaire russe, dont il ne restait en 1991 qu’un «fragment» sous la forme de la Fédération de Russie », écrit Skurlatov dans sa chaîne Telegram.

source:https://rusreinfo.ru/fr/

envoyé par eva resis
Adblock test (Why?)

Complot des libéraux contre Vladimir Poutine [Igor Skurlatov]

Source : Lire l'article complet par Réseau International

Source: Lire l'article complet de Réseau International

À propos de l'auteur Réseau International

Site de réflexion et de ré-information.Aujourd’hui nous assistons, à travers le monde, à une émancipation des masses vis à vis de l’information produite par les médias dits “mainstream”, et surtout vis à vis de la communication officielle, l’une et l’autre se confondant le plus souvent. Bien sûr, c’est Internet qui a permis cette émancipation. Mais pas seulement. S’il n’y avait pas eu un certain 11 Septembre, s’il n’y avait pas eu toutes ces guerres qui ont découlé de cet évènement, les choses auraient pu être bien différentes. Quelques jours après le 11 Septembre 2001, Marc-Edouard Nabe avait écrit un livre intitulé : “Une lueur d’espoir”. J’avais aimé ce titre. Il s’agissait bien d’une lueur, comme l’aube d’un jour nouveau. La lumière, progressivement, inexorablement se répandait sur la terre. Peu à peu, l’humanité sort des ténèbres. Nous n’en sommes encore qu’au début, mais cette dynamique semble irréversible. Le monde ne remerciera jamais assez Monsieur Thierry Meyssan pour avoir été à l’origine de la prise de conscience mondiale de la manipulation de l’information sur cet évènement que fut le 11 Septembre. Bien sûr, si ce n’était lui, quelqu’un d’autre l’aurait fait tôt ou tard. Mais l’Histoire est ainsi faite : la rencontre d’un homme et d’un évènement.Cette aube qui point, c’est la naissance de la vérité, en lutte contre le mensonge. Lumière contre ténèbres. J’ai espoir que la vérité triomphera car il n’existe d’ombre que par absence de lumière. L’échange d’informations à travers les blogs et forums permettra d’y parvenir. C’est la raison d’être de ce blog. Je souhaitais apporter ma modeste contribution à cette grande aventure, à travers mes réflexions, mon vécu et les divers échanges personnels que j’ai eu ici ou là. Il se veut sans prétentions, et n’a comme orientation que la recherche de la vérité, si elle existe.Chercher la vérité c’est, bien sûr, lutter contre le mensonge où qu’il se niche, mais c’est surtout une recherche éperdue de Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You