Tribune des généraux : pour Pascal Bugis, maire de Castres, « dire que la concorde règne dans le pays est hypocrite »

Tribune des généraux : pour Pascal Bugis, maire de Castres, « dire que la concorde règne dans le pays est hypocrite »

Le maire Divers droite de Castres (Tarn) a refusé de participer à la cérémonie officielle du 8 mai, organisée par la sous-préfecture, pour dénoncer la réponse du gouvernement aux « signaux d’alarmes » lancés par les militaires ces dernières semaines.

Par Nicolas Boutin Publié le 11 mai 2021 à 7h00

Valeurs actuelles. Pour quelles raisons avez-vous souhaité vous dissocier de la cérémonie organisée par la sous-préfecture ?
Pascal Bugis. Je n’ai pas voulu me joindre au représentant de l’Etat à la suite des réactions du gouvernement à l’égard des signataires de la tribune des militaires publiée dans Valeurs actuelles. Elle revenait pourtant sur un certain nombre de signaux d’alarmes tirés par des militaires qui parlent du constat d’un délitement de la France que beaucoup de Français ne peuvent que partager. Comme chaque année, j’ai néanmoins rendu hommage aux morts pour la France, en déposant une gerbe et en écoutant la Marseillaise, un peu plus tôt et seul.

Quel message souhaitez-vous adresser à l’Etat ?
Cette tribune m’a paru aborder des problèmes fondamentaux. Je n’ai pas vu d’expression politique, mais le relai d’un malaise qui a tendance à se généraliser. On est en train d’imposer au peuple français une politique qu’il ne veut pas, sans vraiment avouer qu’elle aura des conséquences telles que celles qu’on commence à entrevoir. Dans une démocratie, il n’est pas normal d’aller contre la volonté profonde d’une population, ça va finir par coûter très cher. Le fossé qui se creuse entre ce que souhaite la population et ce qu’imposent, souvent au nom des grands principes européens et supranationaux, les dirigeants peut mener à un face à face et un conflit. Nous sommes à un croisement de notre histoire, ce moment-là il ne faut pas le rater, sinon on risque de partir dans des directions qui vont nous entrainer très loin.

Le fossé qui se creuse entre ce que souhaite la population et ce qu’imposent, souvent au nom des grands principes européens et supranationaux, les dirigeants peut mener à un face à face et un conflit.

Tribune des généraux : pour Pascal Bugis, maire de Castres, « dire que la concorde règne dans le pays est hypocrite »

Lire la suite : Valeurs Actuelles

Source: Lire l'article complet de Profession Gendarme

À propos de l'auteur Profession Gendarme

L'Association Professionnelle Gendarmerie (APG) a pour objet l’expression, l’information et la défense des droits et intérêts matériels et moraux des personnels militaires de la gendarmerie et de toutes les Forces de l'ordre.Éditeur : Ronald Guillaumont

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You