Baseball junior: tout mène à un début de saison repoussé

Baseball junior: tout mène à un début de saison repoussé
Baseball junior: tout mène à un début de saison repoussé

Déjà, la LBJEQ jongle avec plusieurs scénarios en prévision de la saison 2021 qui pourrait fort possiblement ressembler à celle de 2020 marquée par la pandémie qui perdure.

«Est-ce qu’il y aura une saison de baseball junior? La réponse est oui, mais ce qu’on ignore, c’est quand on pourra jouer? Si la prochaine saison devait ressembler à celle de l’an passé, je serais très à l’aise avec cela», explique Brulotte.

En 2020, la LBJEQ avait retardé son début de saison au 15 juillet, ce qui lui a permis de tenir un calendrier de 22 matchs en plus de séries éliminatoires. Les équipes y avaient joué à l’intérieur de leur division.

«La différence avec l’an passé, ce sont les zones rouges et le couvre-feu. Si celui-ci était maintenu, on ne pourra pas jouer en semaine. Il faudrait le faire seulement pendant les week-ends et ne pas finir trop tard pour permettre à tous de retourner à la maison afin de respecter le couvre-feu», dit-il.

L’autre problème relève des déplacements à éviter à partir d’une zone rouge, ce qui pourrait devenir un casse-tête pour les équipes alignant des joueurs en provenance d’une autre région.

«Pour l’instant, ça ne donne rien d’aller trop vite dans nos décisions, car ça mène nulle part. L’an passé, nous avons été l’une des rares ligues à avoir une saison et nous n’avons pas eu de cas positif à la COVID-19. On regarde présentement ce qui se passe dans la LHJMQ et on sait bien qu’on ne serait pas à l’abri de cas. Comme l’an dernier, nous parlons régulièrement à la santé publique et nous allons suivre les mesures sanitaires en place. Si on nous demandait de jouer avec un masque, cet été, on le ferait», illustrait Brulotte, en espérant que la vaccination de tous les Québécois soit complétée, le 24 juin.

Impossible présentement de s’entraîner

Peu importe la date du premier lancer, la LBJEQ offrira au moins deux semaines complètes de préparation à ses équipes. Dans plusieurs régions, notamment à Québec, il est présentement impossible pour les Diamants et les Alouettes de Charlesbourg de s’entraîner.

«On va s’ajuster selon le moment où la saison commencera. Personnellement, je ne suis jamais déçu, je cherche seulement la façon de tirer le maximum de la situation qui est devant moi. Je vais être content d’avoir une saison et on fera de notre mieux», indiquait Josué Peley, nouvel entraîneur-chef des Alouettes. La veille de l’ouverture de son premier camp d’entraînement dans ses nouvelles fonctions, la région tombait en zone rouge foncé et les activités du club, comme celles des Diamants, sont présentement en pause.

Si la saison devait être retardée, cela pourrait permettre aux Alouettes de jouer la majorité de leurs matchs sur la nouvelle surface synthétique du parc Henri-Casault.

«Notre terrain devrait être prêt au plus tard le 15 juillet. On jouera au Stade Canac et au Parc Champigny jusqu’à ce qu’on puisse l’utiliser», précisait l’ancien receveur des Capitales et interprète des Blue Jays.

Baseball junior: tout mène à un début de saison repoussé

Source : Lire l'article complet par Le Quotidien

Source: Lire l'article complet de Le Quotidien

À propos de l'auteur Le Quotidien

Le Quotidien est un journal publié au Saguenay Lac Saint-Jean, une région du Québec du lundi au samedi. Il est actuellement édité par la Coopérative Le Quotidien, membre du groupe de presse Coopérative nationale de l'information indépendante depuis 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You