La malédiction afghane

La malédiction afghane

Le report ou l’annulation du retrait des forces américaines et atlantiques d’Afghanistan ne changera rien à la nature complexe du conflit qui s’y déroule depuis des décennies. C’est une guerre asymétrique sans répit coïncidant avec le cadre conceptuel d’une guerre sans fin pour le profit qui a achevé un modèle économique basé sur la guerre.

Ce qui semble certain est que ce conflit, le plus long de l’histoire militaire des États-Unis, continuera sous d’autres formes après un éventuel retrait et aura des similitudes avec la situation post-retrait soviétique de 1989.

La question qui se pose est de savoir combien de temps le gouvernement afghan actuel pourrait encore tenir sachant qu’il dispose d’une armée nationales pléthorique, d’une myriade de services secrets et de l’appui logistique et tactique US.

Les attaques menées par des insurgés Talibans contre des agents du NDS, les services secrets afghans, rappelle, par la violence des images, que les États-Unis et leurs allies n’ont pas seulement perdu la guerre mais l’après guerre.

Dans une impression de déjà vu, Washington ne s’est pas contenté de détruire un pays extrêmement pauvre mais, incapable de gérer un conflit interminable, va le fuir en le laissant en proie à une autre guerre dans laquelle ses alliés locaux seront littéralement mis en pièces. C’est du pur gaspillage de vies humaines et de ressources sur fond d’un échec stratégique complet.

Source: Lire l'article complet de Strategika 51

À propos de l'auteur Strategika 51

« Portail indépendant de l’information stratégique asymétrique et non linéaire. » Journal of a Maverick. A Pre-Socratic and a Non-linear Observer of the World. Carnet de bord d'un observateur de crise, pré-socratique, iconoclaste et évoluant en mode non-linéaire. Contact: strategika51link@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You