Spoutnik V dément les accusations sur la composition des doses de vaccin livrés à la Slovaquie

Spoutnik V dément les accusations sur la composition des doses de vaccin livrés à la Slovaquie

Les fabricants du vaccin russe Spoutnik V ont démenti les allégations du quotidien slovaque Dennik au sujet de la composition des doses reçues par la Slovaquie. 

«Les annonces selon lesquelles le vaccin Spoutnik V [livré] en Slovaquie est différent du Spoutnik V [testé lors des] essais cliniques, se référant à des sources anonymes, sont une fausse information», a ainsi tweeté le 7 avril le compte officiel du Spoutnik V, ajoutant : «Malheureusement, nous nous attendons également à de nouvelles fake news et à des provocations de la part des ennemis de Spoutnik V en Slovaquie qui tentent de saper le vaccin.»

Le 6 avril, Dennik rapportait que le lot de vaccin russe Spoutnik V livré à la Slovaquie différait des doses examinées par la revue médicale The Lancet, qui avait conclu à une efficacité de 91,6% contre les formes symptomatiques du Covid-19. Le 8 avril, l’agence des médicaments slovaque, SUKL, a formulé les mêmes accusations : «Les lots du vaccin [Spoutnik V] utilisés dans les tests précliniques et les études cliniques publiées dans le journal Lancet n’ont pas les mêmes caractéristiques et propriétés que ceux qui ont été importés en Slovaquie», a ainsi déclaré l’Institut national de contrôle des médicaments, dans un communiqué envoyé à l’AFP. «Seul son nom le rattache aux vaccins Spoutnik V utilisés dans une quarantaine de pays à travers le monde», affirme également SUKL. 

La Slovaquie a importé 200 000 premières doses du vaccin russe en mars mais n’a pas commencé à les utiliser ; SULK accuse les fabricants du vaccin de ne pas avoir répondu à sa demande répétée de fournir des données sur la composition de ces doses.

Ce 8 avril également, le Fonds d’investissement direct russe (RDIF), responsable de la commercialisation du Spoutnik V à l’étranger, a demandé au gouvernement slovaque d’envoyer des doses de vaccin au laboratoire certifié de l’Union européenne pour les tests dépendant du Réseau européen général des OMCL (Laboratoires officiels de contrôle des médicaments). Le RDIF a également enjoint la Slovaquie à restituer ses doses en raison de violations du contrat au sujet des vaccins, afin qu’elles puissent bénéficier à d’autres pays.

Au sein de l’Union européenne, la Hongrie et la Slovaquie ont déjà acheté des doses de Spoutnik V mais la Hongrie est le seul pays de la zone à avoir déjà commencé à l’administrer. En outre, l’Autriche a annoncé des discussions avec la Russie pour recevoir prochainement un million de doses du Spoutnik V. L’Allemagne compte faire de même, en cas d’approbation du vaccin anti-Covid par les autorités européennes.

Source : Lire l'article complet par RT France

Source: Lire l'article complet de RT France

À propos de l'auteur RT France

Les actualités de RT traitent des principaux problèmes de notre temps sous un angle destiné aux spectateurs qui veulent en savoir plus en soulevant des sujets souvent ignorés par les médias grand public pour produire un contenu qui sort de l’ordinaire. RT propose un point de vue alternatif sur tous les grands événements du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You