COVID-19: un traitement-choc plus long que prévu [VIDÉO]

COVID-19: un traitement-choc plus long que prévu [VIDÉO]
COVID-19: un traitement-choc plus long que prévu [VIDÉO]

Éviter le délestage

La troisième vague arrive tranquillement dans les hôpitaux québécois. Jeudi, 23 personnes de plus se sont retrouvées hospitalisées, dont 9 aux soins intensifs.

Les lits libres se font de plus en plus rares, mais le délestage de certaines activités a jusqu’ici été «évité», avance prudemment le ministre de la Santé. Les opérations fonctionnent toujours à 85% et il n’entrevoit pas non plus de devoir mettre de côté d’autres soins «à très court terme». «C’est ce qu’on veut éviter», répète-t-il.

Dans ses projections, l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) projetait jeudi une augmentation des hospitalisations à venir, devant la montée des cas de COVID-19 dans certaines régions.

En dehors du Grand Montréal, l’organisme prévoit que les unités de soins intensifs sont susceptibles d’être remplies d’ici les trois prochaines semaines. Chez les patients atteints du virus, 29% de plus nécessiteront un séjour aux soins intensifs. Parmi eux, 70% sont âgés de moins de 70 ans. L’impact des nouvelles restrictions n’est cependant pas encore visible et pourrait changer la donne.

«Vif succès» pour l’AstraZeneca

«Je ne pensais jamais que je verrais autant de files d’attente», s’est réjoui le ministre Dubé, constatant en fin de journée l’engouement pour le vaccin AstraZeneca.

Jeudi marquait la première journée où la Santé publique offrait sans rendez-vous le controversé vaccin aux volontaires de 55 à 79 ans. Un «vif succès», a encore dit Christian Dubé.

À compter de vendredi, il sera possible de s’inscrire via la plateforme Clic Santé, afin de recevoir le vaccin AstraZeneca.

Les premiers pôles de vaccination en entreprise, répartis dans huit régions, ont par ailleurs été dévoilés en fin de journée par le ministère de la Santé et des Services sociaux. D’autres s’ajouteront dans les prochaines semaines, pour un début de l’opération au mois de mai.

L’appel du ministre, lancé le 19 mars, a été entendu par 450 entreprises, qui ont levé la main pour contribuer à l’effort de vaccination.

L’objectif est d’administrer dans les entreprises au moins 500 000 doses.

COVID-19: un traitement-choc plus long que prévu [VIDÉO]

Source : Lire l'article complet par Le Quotidien

Source: Lire l'article complet de Le Quotidien

À propos de l'auteur Le Quotidien

Le Quotidien est un journal publié au Saguenay Lac Saint-Jean, une région du Québec du lundi au samedi. Il est actuellement édité par la Coopérative Le Quotidien, membre du groupe de presse Coopérative nationale de l'information indépendante depuis 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You