Violence conjugale | La Cour d’appel double une peine jugée trop clémente

Violence conjugale  | La Cour d’appel double une peine jugée trop clémente

La Cour d’appel a jugé au début du mois que la juge Joëlle Roy a prononcé une peine trop clémente envers un homme accusé de violence conjugale. Le plus haut tribunal du Québec a annulé la peine d’emprisonnement de 12 mois pour l’augmenter à 24.

Source : Lire l'article complet par La Presse

Source: Lire l'article complet de La Presse

À propos de l'auteur La Presse

La Presse est un média de masse voué à la création et la commercialisation de contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You