« Ils vont mal finir » – Jouravko commente les plans de l’Ukraine pour « vaincre la Russie »

« Ils vont mal finir » – Jouravko commente les plans de l’Ukraine pour « vaincre la Russie »

par Christelle Néant.

L’ancien député de la Rada, Alexeï Jouravko a commenté la déclaration de l’ancien chef d’état-major ukrainien, Viktor Moujenko, selon laquelle l’Ukraine pouvait vaincre la Russie avec l’aide d’un allié fort, en disant qu’il n’y avait aucun pays prêt à faire cela, que Kiev n’avait que des alliés de façade, et qu’une telle aventure se finirait mal pour les Ukrainiens.

Dans une interview fleuve accordée à Fakty.ua, l’ancien chef d’état-major ukrainien, Viktor Moujenko parle longuement dans la guerre dans le Donbass, qu’il présente bien sûr comme étant une guerre entre l’Ukraine et la Russie.

Si pour l’instant cette guerre n’est pas à l’avantage de Kiev, Moujenko déclare néanmoins qu’il est convaincu qu’elle se terminera par la restauration des frontières de l’Ukraine de 2014 (ce qui tient plus du fantasme que de l’analyse militaire), et qu’il est possible de vaincre la Russie si un allié fort vient prêter main forte.

« Mannerheim a déclaré que pour qu’un pays prospère, il faut un gouvernement fort, une armée forte et l’unité du peuple. Ces trois conditions ne sont probablement pas suffisantes pour nous. Nous avons également besoin d’un allié loyal fort qui soutiendra l’Ukraine. Alors nous avons toutes les chances de gagner cette guerre », a-t-il déclaré.

Moujenko n’a pas précisé à quel pays il pensait, mais il n’y a pas besoin d’être devin pour comprendre qu’il parle des États-Unis (la Russie possédant la 2e armée la plus puissante au monde, la Chine la 3e, et l’Inde la 4e, et vu que ces trois pays sont alliés, ça laisse peu de choix).

Sauf que si les États-Unis sont prêts à faire la guerre contre la Russie jusqu’au dernier Ukrainien, ils n’ont pas l’intention de risquer l’annihilation (nucléaire) pour mener cette guerre directement. Si Washington utilise des proxys, comme l’Ukraine, c’est justement pour éviter de risquer de se faire vitrifier par la Russie lors d’un affrontement direct.

Comme l’a rappelé l’ancien député ukrainien, Alexeï Jouravko, qui a commenté la déclaration de Moujenko, l’Ukraine n’a que des alliés de façade, et la situation actuelle rappelle ce qui s’est passé en Géorgie à l’époque de Mikheïl Saakachvili.

Pour rappel, la Géorgie a lancé en 2008 une offensive contre l’Ossétie du Sud, pour tenter de récupérer ce territoire qui a fait sécession en 1991. Le résultat fut un désastre, l’armée géorgienne a été défaite par l’armée russe en quelques jours à peine, et cette dernière s’est même retrouvée très près de Tbilissi. Si la Russie l’avait voulu, elle aurait capturé sans effort la capitale géorgienne.

Face au risque de répétition d’un tel désastre, Jouravko a conseillé à Moujenko de faire des stocks… de papier toilette !

« Je recommande à Moujenko d’acheter beaucoup de papier toilette – premièrement. Deuxièmement. Les alliés l’utiliseront et la jetteront, mais personne ne défendra l’Ukraine. Il n’y aura pas de grande victoire. Je ne vois pas pour l’instant un seul allié accepter de défendre de telles autorités. L’Ukraine n’a que des alliés de façade – l’Amérique, par exemple. Tout cela me rappelle les scénarios géorgiens sous Mikheïl Saakachvili. C’est-à-dire que tout se terminera de façon tragique. Des gens comme Moujenko, (le président ukrainien Volodymyr) Zelensky, ils vont mal finir. Tout se terminera tragiquement, y compris pour eux : l’intégrité de l’Ukraine, au moins à l’intérieur de ses frontières actuelles, ne pourra tout simplement pas être maintenue, et ils seront eux-mêmes jugés comme des criminels de guerre. C’est le scénario auquel je crois », a déclaré Alexeï Jouravko.

Il reste à espérer que certains en Ukraine écouteront les paroles de Alexeï Jouravko, et que l’Ukraine n’ira pas jusqu’au bout de ses fantasmes de reconquête du Donbass par la force, au risque de devoir affronter, cette fois pour de vrai, l’armée russe. Mais pour l’instant on assiste effectivement à ce qui ressemble furieusement à une redite de l’été 2008.

Les bombardements de l’armée ukrainienne contre la RPD et la RPL (Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk) se multiplient, y compris contre les civils, et de nouvelles pièces d’armement lourd ont été filmés sur des trains en gare de Dnipropetrovsk, montrant que l’accumulation d’équipement militaire et de troupes se poursuit côté ukrainien.

Vu l’absence de réaction tant de l’OSCE, que de la France et de l’Allemagne à ces violations des accords de Minsk, les autorités de la RPD ont donné l’ordre à la milice populaire de répondre désormais aux tirs de l’armée ukrainienne. Résultat aujourd’hui après qu’un bombardement de l’armée ukrainienne a fait trois morts et un blessé parmi les soldats de la RPD, la milice populaire a répondu à ces tirs et fait trois morts et quatre blessés parmi les soldats ukrainiens de la 58e brigade des FAU (Forces Armées Ukrainiennes).

Cette situation ressemble à celle qui prévalait en Ossétie du Sud dans les jours et semaines qui ont précédé l’offensive de l’armée géorgienne. Et comme à l’époque, la Russie a averti, à travers la déclaration de Vladimir Poutine de la mi-février, qu’elle n’abandonnera le Donbass sous aucun prétexte.

Que ceux qui ont des oreilles, entendent…

Christelle Néant

source : http://www.donbass-insider.com/fr/

Source : Lire l'article complet par Réseau International

Source: Lire l'article complet de Réseau International

À propos de l'auteur Réseau International

Site de réflexion et de ré-information. Aujourd’hui nous assistons, à travers le monde, à une émancipation des masses vis à vis de l’information produite par les médias dits “mainstream”, et surtout vis à vis de la communication officielle, l’une et l’autre se confondant le plus souvent. Bien sûr, c’est Internet qui a permis cette émancipation. Mais pas seulement. S’il n’y avait pas eu un certain 11 Septembre, s’il n’y avait pas eu toutes ces guerres qui ont découlé de cet évènement, les choses auraient pu être bien différentes. Quelques jours après le 11 Septembre 2001, Marc-Edouard Nabe avait écrit un livre intitulé : “Une lueur d’espoir”. J’avais aimé ce titre. Il s’agissait bien d’une lueur, comme l’aube d’un jour nouveau. La lumière, progressivement, inexorablement se répandait sur la terre. Peu à peu, l’humanité sort des ténèbres. Nous n’en sommes encore qu’au début, mais cette dynamique semble irréversible. Le monde ne remerciera jamais assez Monsieur Thierry Meyssan pour avoir été à l’origine de la prise de conscience mondiale de la manipulation de l’information sur cet évènement que fut le 11 Septembre. Bien sûr, si ce n’était lui, quelqu’un d’autre l’aurait fait tôt ou tard. Mais l’Histoire est ainsi faite : la rencontre d’un homme et d’un évènement. Cette aube qui point, c’est la naissance de la vérité, en lutte contre le mensonge. Lumière contre ténèbres. J’ai espoir que la vérité triomphera car il n’existe d’ombre que par absence de lumière. L’échange d’informations à travers les blogs et forums permettra d’y parvenir. C’est la raison d’être de ce blog. Je souhaitais apporter ma modeste contribution à cette grande aventure, à travers mes réflexions, mon vécu et les divers échanges personnels que j’ai eu ici ou là. Il se veut sans prétentions, et n’a comme orientation que la recherche de la vérité, si elle existe. Chercher la vérité c’est, bien sûr, lutter contre le mensonge où qu’il se niche, mais c’est surtout une recherche éperdue de Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You