Vaccination de masse : la grogne commence à se faire sentir

Vaccination de masse : la grogne commence à se faire sentir

Au cours des derniers jours, Le Quotidien a reçu des courriels de certains lecteurs qui questionnaient la façon de faire du CIUSSS. Ces derniers, qui n’ont pas été en mesure d’obtenir une date de vaccination rapprochée, ont reproché au CIUSSS de faire le lancement d’une campagne d’inscription et non de vaccination. Le Quotidien a effectué des vérifications auprès de personnes de 85 ans et plus qui ont obtenu des dates au mois d’avril seulement. C’est également le cas pour certaines personnes de 80 ans qui ont obtenu des rendez-vous tard en avril.

Selon le directeur régional de la Santé publique, le docteur Donald Aubin, les plages ouvertes jusqu’à maintenant pour le site de rendez-vous sont coordonnées avec les arrivages des vaccins des deux principaux fournisseurs. Le CIUSSS, il faut le rappeler, n’a aucun contrôle sur la quantité de vaccins expédiés dans la région par le ministère qui a choisi d’accélérer la campagne de vaccination dans la région de Montréal en raison de l’activité virale qui y est plus intense.

Toujours selon les explications fournies par le directeur de la Santé publique, le CIUSSS va ajouter des plages de vaccination dès qu’il recevra les confirmations d’arrivage de vaccins. Il est même possible que la région reçoive une plus grande quantité de vaccins en mars que ce qui a été annoncé jusqu’à maintenant.

C’est ainsi qu’il est possible qu’une personne qui fait des démarches demain pour prendre rendez-vous bénéficie d’une date plus rapprochée quand on sera fixé sur les arrivages de vaccins.

Le CIUSSS n’a également pas l’intention de modifier les horaires établis en fonction de la prise de rendez-vous. Ce qui signifie qu’une personne de 80 ans pourrait devancer une personne de 85 ans en fonction du moment de la prise de rendez-vous et de l’ouverture des plages de vaccination.

En point de presse, mercredi, le premier ministre François Legualt a affirmé qu’il y a eu un ajout de 100 000 doses à Montréal pour le début de la campagne grand public, mais que depuis, il veille à ce qu’il y ait une répartition équitable des vaccins entre les régions du Québec.

Le CIUSSS n’a d’autre part pas encore débuté la campagne de la seconde dose de vaccin, laquelle doit être administrée selon les mêmes priorités que la première dose avec les résidents des CHSLD et le personnel déployé dans ces établissements, ainsi que ceux du secteur hospitalier qui sont exposés au risque de transmission de la maladie.

Le gouvernement du Québec avait choisi de passer outre les recommandations du fabricant dans l’espoir de vacciner beaucoup plus de monde et ainsi freiner la transmission du virus.

La couverture de la population régionale par les vaccins est toujours beaucoup trop basse pour permettre de diminuer les mesures de distanciation sociale. En ce moment, sur la base de deux doses de vaccin par personne, seulement 2,5 % de la population est considérée comme vaccinée. L’immunité de masse est atteinte avec des taux de couverture de l’ordre de 75 à 80 % de l’ensemble de la population.

Le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean va accueillir les premières personnes sur les sites de vaccination grand public à compter du 13 mars prochain en fonction des inscriptions faites par téléphone ou sur le site de rendez-vous pour la campagne de vaccination.

Le service des communications du CIUSSS a rappelé cette information en après-midi, mercredi. 

Dans l’annonce initiale, le CIUSSS avait indiqué que la campagne grand public pour les personnes de 85 ans et plus qui habitent à l’extérieur des CHSLD et des RPA allait débuter dans la semaine du 8 mars. Selon le service des communications, le CIUSSS s’est donné une marge de manœuvre pour ajuster le début de la campagne avec tout le déploiement de ses équipes et la disponibilité des vaccins.

Source : Lire l'article complet par Le Quotidien

Source: Lire l'article complet de Le Quotidien

À propos de l'auteur Le Quotidien

Le Quotidien est un journal publié au Saguenay Lac Saint-Jean, une région du Québec du lundi au samedi. Il est actuellement édité par la Coopérative Le Quotidien, membre du groupe de presse Coopérative nationale de l'information indépendante depuis 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You