Début de la vaccination de masse : des questions et réponses  

Début de la vaccination de masse : des questions et réponses  

Q – Est-ce que des grands-parents vaccinés peuvent finalement recevoir leurs petits-enfants non vaccinés pour souper?

R – Éventuellement ça va fonctionner, une fois que les grands-parents auront reçu leur deuxième dose. Ça prend minimalement trois à quatre semaines après la première dose pour être protégés, et idéalement j’attendrais trois semaines après la deuxième dose avant de dire qu’on y va.

Q – Que se passera-t-il dans les résidences pour aînés quand tout le monde aura été vacciné?

R – Les salles à manger vont éventuellement rouvrir, il y aura quand même plus d’activités sociales… On a quand même vu une mini-éclosion de COVID dans un CHSLD parmi les résidants qui avaient été vaccinés. Ils ne semblent pas avoir été très malades, donc ça semble bien protéger les gens d’une maladie sévère. Si tout le monde est vacciné, ça va. Le problème, c’est que ça prend une bonne adhésion à la vaccination. S’il y en a qui décident de ne pas être vaccinés, ça devient beaucoup plus difficile de rouvrir. Mais on pourrait recommencer à voir des activités de groupe dans une résidence où tout le monde est vacciné.

Q – Est-ce que des aînés vaccinés peuvent recommencer à socialiser avec d’autres aînés eux aussi vaccinés?

R – Pas tout de suite. Au bout de trois à quatre semaines on va pouvoir commencer à ouvrir, mais après la deuxième dose. Mais ce qui va être compliqué, (…) c’est que les gens vont commencer à se regrouper et on ne saura plus qui a été vacciné et qui ne l’a pas été. La mise en application a l’air simple, mais elle n’est pas si simple que ça. Mais certainement, après la deuxième dose, on devrait pouvoir permettre de petits rassemblements.

Q – Est-ce que je peux quand même attraper le virus et le transmettre à d’autres après avoir été vacciné?

R – On commence à voir des cas où, oui, les gens rattrapent la COVID, mais ils ne sont pas très malades. Donc, oui, en théorie c’est possible.

Q – Est-ce que je continue à porter un masque même si j’ai été vacciné(e)?

R – Pour l’instant oui, parce qu’il n’y a pas encore assez de gens qui ont été vaccinés.

Q – Pourquoi un aîné en santé de 85 ans sera-t-il vacciné avant un aîné malade de 70 ans?

R – Quand on regarde les facteurs de risque de complications, l’âge est plus fort que tout, peu importe si on a des conditions médicales sous-jacentes ou pas. La personne de 85 ans, simplement parce qu’elle est plus âgée, va avoir plus de risque de complications si elle a la COVID qu’une personne de 70 ans qui a un diabète, par exemple. C’est pour ça qu’on a décidé d’y aller par groupes d’âge. De toute façon, c’est beaucoup plus facile à implanter. Du point de vue d’une campagne de vaccination de masse, (…) ce qu’on veut c’est vacciner le plus rapidement possible et on ne veut pas avoir à fouiller dans le dossier (médical) des gens sans arrêt. D’un point de vue logistique, c’est impossible.

Source : Lire l'article complet par Le Nouvelliste

Source: Lire l'article complet de Le Nouvelliste

À propos de l'auteur Le Nouvelliste

Le Nouvelliste est un quotidien de langue française fondé le 30 octobre 1920 à Trois-Rivières au Québec. Il est publié en format numérique du lundi au samedi et en format papier le samedi. Le journal couvre le territoire de la région de la Mauricie et de la partie de la région du Centre-du-Québec située au nord de l'autoroute 20. Il est actuellement édité par la Coopérative Le Nouvelliste, membre du groupe de presse Coopérative nationale de l'information indépendante depuis 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You