Défendus par Ayela et Bekerman, Louvin et Moyne portent plainte pour “chantage” contre leur accusateur

Défendus par Ayela et Bekerman, Louvin et Moyne portent plainte pour “chantage” contre leur accusateur

Gérard Louvin et Daniel Moyne contre-attaquent. Ce vendredi 26 février, Le Figaro révèle qu’une enquête a été ouverte contre le neveu du producteur pour chantage. Celui-ci a été le premier à les accuser de viols et de « complicité de viols ».

Victime présumée de Gérard Louvin et de Daniel Moyne, Olivier A. est désormais, lui aussi, dans le viseur de la justice. Selon les informations du journal Le Figaro de ce vendredi 26 février – qui cite le parquet de Paris contacté par l’AFP – une enquête pour chantage a été ouverte à l’encontre du premier accusateur du couple, le 17 février 2021. Dans leur plainte, et à en croire Le Point, les époux accusent le neveu du producteur de télévision d’avoir « tenté d’obtenir plus de 700 000 euros » de leur part, inquiet « d’avoir été écarté de la succession » de l’ex-chroniqueur de Touche Pas à Mon Poste. Un rebondissement sous forme de contre-attaque.

En effet, depuis le 21 janvier 2021, Daniel Moyne et son mari sont eux-même ciblés par une plainte d’Olivier A. Tandis que le premier est accusé de « viols sur mineur », Gérard Louvin est pointé du doigt pour « complicité de viols sur mineur ». Faits dont ils sont, pour l’heure, présumés innocents. Aux yeux des mis en cause, le plaignant aurait été poussé à faire appel à la justice lorsque son oncle aurait refusé de lui céder de l’argent.

« [Il] s’est répandu dans les médias afin de détruite la réputation du couple puis a déposé plainte pour des faits non seulement contestés mais manifestement prescrits », peut-on lire dans la plainte du couple. Me Céline Bekerman, l’avocate de Daniel Moyne, promet que ces mêmes faits présumés « seront bientôt entendus par les enquêteurs » dans le cadre de l’enquête pour chantage.

Lire la suite de l’article sur gala.fr

Source: Lire l'article complet de Égalité et Réconciliation

À propos de l'auteur Égalité et Réconciliation

« Association trans-courants gauche du travail et droite des valeurs, contre la gauche bobo-libertaire et la droite libérale. » Égalité et Réconciliation (E&R) est une association politique « trans-courants » créée en juin 2007 par Alain Soral. Son objectif est de rassembler les citoyens qui font de la Nation le cadre déterminant de l’action politique et de la politique sociale un fondement de la Fraternité, composante essentielle de l’unité nationale. Nous nous réclamons de « la gauche du travail et de la droite des valeurs » contre le système composé de la gauche bobo-libertaire et de la droite libérale.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You