COVID-19 : début chaotique en Alberta de la vaccination des personnes âgées

COVID-19  : début chaotique en Alberta de la vaccination des personnes âgées

Les lignes téléphoniques du service de santé albertain ne répondaient plus mercredi et son site web s’effondrait sporadiquement, alors que le système de réservation de vaccins contre la COVID-19 s’ouvrait à tous les Albertains âgés nés en 1946 ou avant.

En début de soirée, 43 000 d’entre eux avaient tout de même réussi à réserver leur place pour obtenir une précieuse dose lors des jours et des semaines à venir. Quelques rares chanceux ont même réussi à se faire vacciner avant la fin de cette journée pleine de rebondissements pour les responsables provinciaux.

230 000 personnes âgées de 75 ans et plus sont admissibles à cette première phase de vaccination pour grand public dans cette province où les personnes âgées qui résident dans des établissements publics de soins de longue durée et dans des centres de soutien désignés ont déjà reçu au moins leur première dose de vaccin.

Plus de 10 000 Albertains de plus de 70 ans ont contracté le virus, dont 1 574 qui en sont morts. Cette tranche d’âge est également beaucoup plus susceptible d’être hospitalisée en raison d’une infection.

Appelez au bon numéro et appelez avant de vous déplacer

Les services de police de Calgary et d’Edmonton, les deux plus grandes villes albertaines de plus d’un million d’habitants ont tous deux exhorté les Albertains à ne pas appeler le service d’urgence 911 pour essayer de prendre des rendez-vous.

Le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr Deena Hinshsaw, a promis que les rendez-vous seraient disponibles sept jours sur sept de 8h20 à 15h40 dans 58 sites de la province, les heures étant prolongées à mesure que les doses de vaccin arrivent. Les visites sans rendez-vous ne seront pas autorisées, a déclaré la responsable de la santé.

À l’instar de ce qui est prévu au Québec, les membres de la famille d’une personne âgée sont autorisés à prendre des rendez-vous pour leurs aînés.

Les personnes âgées qui ne trouvent pas de moyen de transport pour se rendre à leurs rendez-vous peuvent appeler le 211 pour obtenir de l’aide.

Les pharmacies mettront la main à la pâte

Plus tard en journée, le ministre albertain de la Santé Tyler Shandro a annoncé que comme prévoit de le faire l’Ontario, certaines pharmacies de Calgary, Edmonton et Red Deer seraient autorisées à participer à la campagne de vaccination des personnes âgées de 75 ans et plus à partir de la semaine prochaine.

Environ 102 pharmacies offriront des vaccins sur rendez-vous. De dire le ministre, « nous devons cependant commencer petit en raison des quantités limitées des vaccins qui étaient fournies par le gouvernement fédéral et des exigences strictes de stockage et de manipulation du vaccin Pfizer ».

« Chaque pharmacie aura son propre processus pour la réservation, la programmation, la sélection et l’administration du vaccin, et nous vous encourageons à suivre les instructions de votre pharmacien sur la façon de déterminer votre rendez-vous », a-t-elle déclaré.

La province a administré 186 572 doses de vaccin COVID-19 en date de mardi, et 77 354 Albertains ont été complètement immunisés après avoir reçu deux doses.

La vaccination des 50 à 74 ans et de certains groupes vulnérables pourrait commencer en avril.

Le Québec et l’Ontario aussi à l’heure de la vaccination des aînés

À partir de jeudi, les personnes nées en 1936 ou avant pourront téléphoner ou aller en ligne pour s’inscrire à un rendez-vous de vaccination au Québec. (Paul Chiasson/La Presse Canadienne)

Alors que la vaccination des personnes de plus de 75 ans a commencé mercredi de manière quelque peu chaotique en Alberta, l’Ontario et le Québec ont toutes deux révélé leur plan de vaccination des aînés et comment ceux-ci doivent faire pour réserver leur place pour une première séance de vaccination. Il y a des différences d’approche importantes entre ces deux provinces les plus affectées par la mortalité liée à la COVID-19.

Le plan québécois de vaccination des aînés est cependant critiqué, car il ne prévoit pas de mesure d’aide pour les personnes ayant des problèmes de mobilité et qui vont devoir se rendre aux centres de vaccination et en revenir. Alors que l’Ontario et la Colombie-Britannique ont récemment annoncé des programmes pour vacciner les personnes vulnérables chez elles, le premier ministre du Québec, François Legault, est d’avis que, pour l’instant, il n’est pas prévu de vacciner les gens à domicile.

Pour ce qui est du plan ontarien de vaccination des aînés, il est en retard sur celui du Québec. LISEZ LA SUITE… 

RCI avec CBC News

Source : Lire l'article complet par RCI

Source: Lire l'article complet de RCI

À propos de l'auteur RCI

« Le site multilingue de CBC/Radio-Canada pour découvrir et comprendre les valeurs démocratiques et culturelles des Canadiens de toutes origines. » Politique / Santé / Autochtones / Société / Économie / Immigration et refugiés / International / Environnement et vie animale / Internet, sciences et technologies / Arts et divertissements / Sports Radio Canada International (RCI) est le service radiophonique international de la Société Radio-Canada. Avant 1970, RCI était connu sous le nom de Service international de la CBC. Le service de radiodiffusion était également appelé auparavant la Voix du Canada, diffusant sur ondes courtes à partir de puissants émetteurs à Sackville, au Nouveau-Brunswick. « À son apogée », a déclaré le magazine Radio World, « Radio Canada International était l'un des radiodiffuseurs internationaux sur ondes courtes les plus écoutés au monde ». Toutefois, les services sur ondes courtes ont été supprimés en juin 2012, et RCI est devenu accessible exclusivement via Internet. Elle a également réduit ses services à cinq langues et mis fin à la production de son propre service d'information. (Wikipedia [en], traduit avec DeepL)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You