Vaccination: soulagement et espoir dans les résidences pour aînés

Vaccination: soulagement et espoir dans les résidences pour aînés

«Je suis soulagée et heureuse, surtout pour les résidents. Eux aussi sont vraiment contents», confirme Lyne Hébert, directrice générale de la Villa Domaine St-Grégoire, à Bécancour, qui faisait partie des heureux élus qui ont reçu des doses du vaccin, samedi. 

Selon elle, le fait de vacciner ses résidents ne dispensera pas ses employés et elle-même de demeurer extrêmement prudents dans leur quotidien pour éviter de contracter la COVID-19. Mais au moins, ils n’auront plus cette épée de Damoclès au-dessus de la tête, cette crainte de ramener le virus dans la résidence et de causer une éclosion potentiellement mortelle. 

«Le vaccin fait en sorte que si par malheur ça entrait, les résidents vont être moins malades. C’est la meilleure des nouvelles. Pour la suite, c’est sûr que ça amène de l’espoir pour retrouver une vie plus normale, mais probablement qu’il va falloir attendre que toutes les RPA soient vaccinées avant que ça arrive», poursuit Mme Hébert. 

Celle-ci se réjouit par ailleurs que tout au long de la pandémie, aucune éclosion n’a éclaté dans les murs de sa résidence. 

La résidence La Maison la Petite Plaisance, à Trois-Rivières, faisait aussi partie des ressources qui ont reçu des doses du vaccin de Pfizer/BioNtech, samedi. 

«Tout le monde est très heureux, tout le monde l’attendait. Oui, c’est un soulagement», se réjouit Isabelle Chamberland, responsable de la résidence. 

Cette dernière dit aussi souhaiter que la vaccination dans les résidences de la région mènent à un retour, même partiel, à la normal. 

«On va souhaiter qu’avec la Santé publique, les choses se placent, mais c’est sûr qu’on ne peut pas aller plus vite que le vaccin, ça prend quelques semaines avant qu’il prenne effet. Mais après ça, c’est sûr qu’on va souffler un peu», confie-t-elle. 

Au total, 12 résidences privées pour aînés, ressources intermédiaires et ressources non institutionnelles ont reçu des doses du vaccin contre la COVID-19, samedi. Elles seront sept à en recevoir dimanche. La vaccination se poursuivra lundi et mardi, alors que 11 résidences et ressources recevront leurs doses. 

Moins de 200 cas actifs dans la région

La région compte désormais moins de 200 cas actifs de COVID-19, selon le bilan publié samedi par le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Il y avait 22 cas actifs de moins que vendredi, pour un total de 199. 

On ne comptait par ailleurs que 13 nouveaux cas de COVID-19, soit quatre en Mauricie (deux à Trois-Rivières, un à La Tuque et un dans la MRC de Maskinongé) et neuf au Centre-du-Québec (sept dans la MRC de Drummond, un dans la MRC d’Arthabaska et un dans la MRC de Bécancour). 

Le CIUSSS rapporte malheureusement deux nouveaux décès, l’un survenu dans un CHSLD et l’autre, à domicile. Depuis le début de la pandémie, 512 décès y ont été attribués dans la région. 

Huit personnes étaient toujours hospitalisées, dont deux se trouvant aux soins intensifs, selon le bilan de samedi. 

Source : Lire l'article complet par Le Nouvelliste

Source: Lire l'article complet de Le Nouvelliste

À propos de l'auteur Le Nouvelliste

Le Nouvelliste est un quotidien de langue française fondé le 30 octobre 1920 à Trois-Rivières au Québec. Il est publié en format numérique du lundi au samedi et en format papier le samedi. Le journal couvre le territoire de la région de la Mauricie et de la partie de la région du Centre-du-Québec située au nord de l'autoroute 20. Il est actuellement édité par la Coopérative Le Nouvelliste, membre du groupe de presse Coopérative nationale de l'information indépendante depuis 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You