Personnellement, je n’en aurais même pas parlé…

Personnellement, je n’en aurais même pas parlé…

par Andrei Martyanov.

Mais des gens m’ont envoyé des « nouvelles » et des « opinions » sur de petites escarmouches en Russie liées à des rassemblements « d’opposition » pour la défense de Alexeï Navalny. Mon premier message à tous : c’était un spectacle pathétique de quelques milliers de nourrissons, dont de nombreux enfants, qui ont été contrôlés et, inévitablement, dispersés. Comme l’a écrit la chaîne Telegram de la police américaine à ses collègues russes :

« Plus de vidéos des manifestations anti-blocage à Moscou, en Russie …

Des rues gelées de l’Extrême-Orient russe et de la Sibérie aux grandes places de Moscou et de Saint-Pétersbourg, des milliers de Russes se sont rassemblés samedi pour soutenir Alexeï Navalny, emprisonné, dans ce qui s’annonçait comme la plus grande manifestation nationale …

De la police américaine à la police russe : travaillez ensemble, sinon vos villes seront comme les nôtres ».

La police russe a bien travaillé. Maintenant, le plus important – demain, le processus commence à décerner des « récompenses » à tous ces « manifestants », qui iront de sévères réprimandes, au retour des écoliers chez leurs parents (cela a déjà commencé), à des sanctions, à des emprisonnements et, évidemment, à l’enregistrement de ces crétins qui soutiennent Navalny comme fauteurs de troubles, ce qui garantira que ces crétins paieront cher pour cela en étant inemployables dans des organisations sérieuses et bien payées.

De plus, toute, je dis bien, TOUTE, pseudo « analyse » sur Internet d’une « prochaine révolution russe », d’une « faiblesse du pouvoir » en Russie, tout cela n’est que du blabla pour le battage médiatique et les sites à clic. La réalité est telle que cette protestation a été… 5,5 fois plus petite que des actions similaires il y a 4 ans et, de façon réaliste, elle a, comme prévu, rassemblé plus de « journalistes » que de manifestants. 20 millions d’habitants de Moscou ont vu 4 000 enfants, tandis que 2 millions d’habitants de Novossibirsk ont vu… genre, je ne sais pas, 40-50 ? 600 000 personnes à Vladivostok en ont vu environ 300, dont 200 mineurs. Alors, vous comprenez ? Pouvons-nous maintenant passer à autre chose, mais en cochant la case « diplomatie » américaine impliquant désormais des enfants. Pas de surprise ici, c’est leur mode opératoire, se cacher derrière les enfants.

Le Ministère russe des Affaires étrangères a déjà demandé à l’Ambassade américaine de se rendre au Ministère où l’on s’adressera aux « diplomates » américains qui participent activement à l’aide aux enfants mineurs pour qu’ils deviennent « politiquement actifs ». Cela nous amène à l’affaire de « l’empoisonnement » de Navalny, qui est avant tout une tentative désespérée de l’Occident combiné de mener une action de relations publiques (ou opération d’influence) contre la Russie.

En supposant, ce qui est une hypothèse vraiment risquée, que tous les gens de l’establishment « diplomatique » du renseignement occidental ne sont pas des abrutis complets, il est clair qu’aucune personne saine d’esprit ne s’attendrait à ce que des actions de ce type sapent le « régime de Poutine ». Fournir une image télévisuelle au public occidental au cerveau lavé ? Bien sûr, mais c’est à peu près tout. La réalité politique de la Russie est telle qu’il faut un événement apocalyptique pour la changer et même alors, cela ne serait pas dans le sens souhaité par l’Occident. Selon Alexeï Navalny, toute personne en Russie dont le QI est supérieur à la température ambiante sait qu’il est un agent des services de renseignement occidentaux et que sa base de soutien se situe dans les limites de l’erreur statistique, lors du comptage des votes pendant les élections. Les événements d’aujourd’hui l’ont parfaitement démontré. Des affaires pénales sont maintenant ouvertes au moment où je tape ceci. Avancez, avancez, il n’y a rien à voir ici. Poutine a encore une fois « échappé » à la colère d’une minuscule minorité d’adolescents et d’élèves de l’école primaire russes. Parler de « révolution »…

source : https://smoothiex12.blogspot.com

traduit par Réseau International

Source : Lire l'article complet par Réseau International

Source: Lire l'article complet de Réseau International

À propos de l'auteur Réseau International

Site de réflexion et de ré-information. Aujourd’hui nous assistons, à travers le monde, à une émancipation des masses vis à vis de l’information produite par les médias dits “mainstream”, et surtout vis à vis de la communication officielle, l’une et l’autre se confondant le plus souvent. Bien sûr, c’est Internet qui a permis cette émancipation. Mais pas seulement. S’il n’y avait pas eu un certain 11 Septembre, s’il n’y avait pas eu toutes ces guerres qui ont découlé de cet évènement, les choses auraient pu être bien différentes. Quelques jours après le 11 Septembre 2001, Marc-Edouard Nabe avait écrit un livre intitulé : “Une lueur d’espoir”. J’avais aimé ce titre. Il s’agissait bien d’une lueur, comme l’aube d’un jour nouveau. La lumière, progressivement, inexorablement se répandait sur la terre. Peu à peu, l’humanité sort des ténèbres. Nous n’en sommes encore qu’au début, mais cette dynamique semble irréversible. Le monde ne remerciera jamais assez Monsieur Thierry Meyssan pour avoir été à l’origine de la prise de conscience mondiale de la manipulation de l’information sur cet évènement que fut le 11 Septembre. Bien sûr, si ce n’était lui, quelqu’un d’autre l’aurait fait tôt ou tard. Mais l’Histoire est ainsi faite : la rencontre d’un homme et d’un évènement. Cette aube qui point, c’est la naissance de la vérité, en lutte contre le mensonge. Lumière contre ténèbres. J’ai espoir que la vérité triomphera car il n’existe d’ombre que par absence de lumière. L’échange d’informations à travers les blogs et forums permettra d’y parvenir. C’est la raison d’être de ce blog. Je souhaitais apporter ma modeste contribution à cette grande aventure, à travers mes réflexions, mon vécu et les divers échanges personnels que j’ai eu ici ou là. Il se veut sans prétentions, et n’a comme orientation que la recherche de la vérité, si elle existe. Chercher la vérité c’est, bien sûr, lutter contre le mensonge où qu’il se niche, mais c’est surtout une recherche éperdue de Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You