La Turquie s’en prend à Twitter : « Nous ne permettrons jamais le fascisme numérique »

La Turquie s’en prend à Twitter : « Nous ne permettrons jamais le fascisme numérique »

par Jade.

Le pugnace président de la Turquie n’a jamais hésité à s’attaquer à des ennemis étrangers et nationaux, qu’il s’agisse de courtiers en devises qui court-circuitent la lire, de sa propre banque centrale ou des Big Tech.

Alors que Twitter et d’autres sociétés de médias sociaux ont été félicités par les grands médias pour avoir mis fin au « discours » conservateur en Amérique, certains géants de la technologie sont réprimés par le président Recep Tayyip Erdogan après avoir adopté de nouvelles lois sur les médias sociaux, selon RT News.

En renversant les rôles des grandes technologies autoritaires, Erdogan a récemment déclaré que les entreprises qui contrôlent les données pourraient établir « des dictatures numériques en ignorant la démocratie, la loi, les droits et les libertés ». Il s’est engagé à défendre la « cyber-patrie » de sa nation en s’assurant que la Turquie garde le contrôle des données de ses citoyens.

Ankara a interdit les publicités sur Pinterest, Twitter, et Periscope après qu’ils aient omis d’assigner des représentants locaux en Turquie, en vertu de la nouvelle loi mise en place par l’Autorité des Technologies de l’Information et de la Communication de la Turquie, a informé que les entreprises de médias sociaux qui ne s’y conforment pas immédiatement seraient responsables d’une série d’amendes et/ou de sanctions.

« Nous sommes déterminés à faire tout ce qui est nécessaire pour protéger les données, la vie privée et les droits de notre nation », a tweeté le vice-ministre des transports Omer Fatih Sayan. « Nous ne laisserons jamais le fascisme numérique et le mépris des règles prévaloir en Turquie ».

La loi donne aux autorités turques la possibilité de retirer des contenus des plateformes plutôt que d’en bloquer l’accès – comme cela se faisait auparavant. Les critiques de Erdogan affirment que la nouvelle loi donne à Ankara plus de pouvoir pour censurer les plateformes de médias sociaux.

Il y a environ un mois, YouTube a déclaré que la société respecterait la nouvelle loi alors que le gouvernement de Erdogan s’acharne sur les entreprises technologiques étrangères.

Facebook, YouTube et Twitter risquent toutes des amendes dans le pays pour ne pas se conformer à la nouvelle loi. Les entreprises qui rejettent la nouvelle loi verront leur bande passante réduite au cours des prochains mois.

Bien sûr, la tentative de Erdogan de maintenir les grandes entreprises technologiques dans le droit chemin est tout le contraire aux États-Unis, où le gouvernement fédéral a permis aux grandes entreprises technologiques d’interdire ou de limiter l’accès des médias sociaux au président, à ses partisans et aux groupes de droite.

source : https://www.aubedigitale.com/

Source: Lire l'article complet de Réseau International

À propos de l'auteur Réseau International

Site de réflexion et de ré-information. Aujourd’hui nous assistons, à travers le monde, à une émancipation des masses vis à vis de l’information produite par les médias dits “mainstream”, et surtout vis à vis de la communication officielle, l’une et l’autre se confondant le plus souvent. Bien sûr, c’est Internet qui a permis cette émancipation. Mais pas seulement. S’il n’y avait pas eu un certain 11 Septembre, s’il n’y avait pas eu toutes ces guerres qui ont découlé de cet évènement, les choses auraient pu être bien différentes. Quelques jours après le 11 Septembre 2001, Marc-Edouard Nabe avait écrit un livre intitulé : “Une lueur d’espoir”. J’avais aimé ce titre. Il s’agissait bien d’une lueur, comme l’aube d’un jour nouveau. La lumière, progressivement, inexorablement se répandait sur la terre. Peu à peu, l’humanité sort des ténèbres. Nous n’en sommes encore qu’au début, mais cette dynamique semble irréversible. Le monde ne remerciera jamais assez Monsieur Thierry Meyssan pour avoir été à l’origine de la prise de conscience mondiale de la manipulation de l’information sur cet évènement que fut le 11 Septembre. Bien sûr, si ce n’était lui, quelqu’un d’autre l’aurait fait tôt ou tard. Mais l’Histoire est ainsi faite : la rencontre d’un homme et d’un évènement. Cette aube qui point, c’est la naissance de la vérité, en lutte contre le mensonge. Lumière contre ténèbres. J’ai espoir que la vérité triomphera car il n’existe d’ombre que par absence de lumière. L’échange d’informations à travers les blogs et forums permettra d’y parvenir. C’est la raison d’être de ce blog. Je souhaitais apporter ma modeste contribution à cette grande aventure, à travers mes réflexions, mon vécu et les divers échanges personnels que j’ai eu ici ou là. Il se veut sans prétentions, et n’a comme orientation que la recherche de la vérité, si elle existe. Chercher la vérité c’est, bien sûr, lutter contre le mensonge où qu’il se niche, mais c’est surtout une recherche éperdue de Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You