Plus de 80 % des résidents en CHSLD auront été vaccinés

Plus de 80 % des résidents en CHSLD auront été vaccinés
Article réservé aux abonnés

Trois-Rivières — La deuxième phase de l’opération de vaccination avec les doses de Moderna s’est terminée, mardi, dans les CHSLD de la région. Une décision doit être annoncée mercredi à propos des trois autres CHSLD qui n’ont pas encore été visités, soit les CHSLD Frederick-Georges-Heriot et Cooke, qui sont en éclosion, et Louis-Denoncourt, où une mise sous tension a été décrétée en raison de l’apparition d’un cas de COVID-19.

Mardi, ce sont 247 résidents qui ont été vaccinés dans les six CHSLD qui ont été visités, soit le Centre d’hébergement Saint-Joseph (Trois-Rivières), de Warwick, de Saint-Célestin et Lucien-Shooner (Pierreville). Le CHSLD Vigi Les Chutes (Shawinigan) et le Pavillon Sainte-Marie des Soeurs de L’Assomption (Nicolet), en étaient quant à eux à une deuxième journée de vaccination.
Cela porte le total à 1661 résidents en CHSLD qui ont été vaccinés jusqu’ici en Mauricie et au Centre-du-Québec. Il en reste 503 qui ont accepté d’être vaccinés dans les trois autres CHSLD. Les doses seront conservées en attendant de voir quelle sera la stratégie adoptée.
Lorsque ces résidents auront été inoculés, ce sont 83 % des résidents en CHSLD dans la région qui auront reçu une première dose qui confère une protection de 90 %, 14 jours après l’injection. Ceux qui ne prennent pas la dose sont souvent en fin de vie ou aux soins palliatifs, nous a-t-on fait savoir du côté du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec.
Il y a également un peu plus de 200 proches aidants qui ont pu être vaccinés jusqu’ici dans les CHSLD. Dans leur cas, ils doivent avoir plus de 70 ans et être présents au moins trois fois par semaine. Un seul proche aidant par résident peut recevoir une dose.
Pour ce qui est du personnel de la santé qui est en contact direct avec les usagers les plus vulnérables, 6635 employés avaient été vaccinés, mardi matin. Un arrivage de 2925 doses de Pfizer a été reçu, mardi, ce qui permettra de poursuivre la vaccination du personnel prioritaire dès le 21 janvier 2021.
Ce sont donc 9560 employés qui auront été vaccinés, ce qui représentera près de 80 % des 12 000 employés qui font partie du groupe prioritaire, soit les employés qui oeuvrent auprès des usagers les plus vulnérables. C’est également 48 % des 20 000 employés du CIUSSS MCQ.
Toutefois, avec le retard dans les arrivages de Pfizer, les rendez-vous ont été suspendus à partir de la semaine du 25 janvier dans la région le temps d’attendre la confirmation de la quantité de doses qui seront reçues dans les prochaines semaines.
Le retard dans l’arrivage des doses se produit au moment où la région était prête à accélérer la cadence. Une clinique ouvrira d’ailleurs mercredi à Victoriaville pour vacciner uniquement le personnel de la santé.
L’ouverture du site de vaccination dans la bâtisse du Nouvelliste, qui devait être opérationnel dans la semaine du 25 janvier, pourrait être reconsidérée en fonction de l’arrivage des doses de Pfizer.
Pour ce qui est de la clinique qui devait ouvrir à Shawinigan, le processus n’avait pas été complété et il est toujours en cours.
Le CIUSSS MCQ est également en train d’établir un plan de match pour le début de la vaccination dans les résidences privées pour aînés (RPA). Ça devrait commencer dans une dizaine de jours au Québec, mais toujours aucune date n’est connue dans la région.
Ce sont 12 000 résidents qui devront être vaccinés dans les résidences privées pour aînés (RPA) de la Mauricie-Centre-du-Québec. Ceux-ci recevront une dose du vaccin de Moderna. Une nouvelle livraison est d’ailleurs prévue vers la fin de la semaine, mais le nombre de doses demeure à déterminer.
Pour ce qui est des travailleurs RPA, le plan de match demeure à déterminer à savoir s’ils recevront une dose de Pfizer ou de Moderna, dépendant des arrivages de vaccins.

Source : Lire l'article complet par Le Nouvelliste

Source: Lire l'article complet de Le Nouvelliste

À propos de l'auteur Le Nouvelliste

Le Nouvelliste est un quotidien de langue française fondé le 30 octobre 1920 à Trois-Rivières au Québec. Il est publié en format numérique du lundi au samedi et en format papier le samedi. Le journal couvre le territoire de la région de la Mauricie et de la partie de la région du Centre-du-Québec située au nord de l'autoroute 20. Il est actuellement édité par la Coopérative Le Nouvelliste, membre du groupe de presse Coopérative nationale de l'information indépendante depuis 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You