1 500 pharmacies pourraient vacciner 3 millions de Canadiens par semaine

1 500 pharmacies pourraient vacciner 3 millions de Canadiens par semaine

Selon le président de Shoppers Drug Mart, la plus grande chaîne de pharmacies au Canada, les 11 000 pharmaciens canadiens au sein des 1 500 pharmacies du pays pourraient collectivement retrousser leurs manches et vacciner, si on le leur demandait, jusqu’à trois millions de Canadiens chaque semaine contre le virus de la COVID-19.

Shoppers Drug Mart

Jeff Leger estime que 1 500 pharmacies du pays seraient en mesure de donner un fort coup de pouce à la campagne de vaccination une fois que la vaccination commencera à une plus grande échelle au sein de la population en général.

« Je suis convaincu que nous obtiendrons des plans fermes au cours des deux prochaines semaines. Je dirais qu’ils sont très intéressés (les provinces) par notre aide », a déclaré M. Leger à CBC News.

« Nous prévoyons que les pharmaciens joueront un rôle à un moment donné. Je suppose que nous ne savons pas encore exactement quand », affirme pour sa part Joelle Walker, la vice-présidente des affaires publiques de l’Association des pharmaciens canadiens.

Selon M. Walker, se faire vacciner dans une pharmacie est pratique – 90 % des résidents de l’Ontario, par exemple, vivent à moins de cinq kilomètres d’une pharmacie.

Elle ajoute cependant qu’il serait utile de faire intervenir les pharmaciens dès le début de la planification.

Son message aux gouvernements provinciaux du pays est le suivant : « Si vous n’avez pas ces conversations dès le début, il est possible que les choses ne se passent pas aussi bien que les Canadiens l’espèrent. Le moment est venu d’avoir ces conversations plus concrètes ».

Une campagne de vaccination qui traine de la patte?

Pour le moment au Canada, la campagne de vaccination contre la COVID-19 connait des ratées. Un mois après le début des efforts de vaccination, à peine un pour cent de la population a reçu au moins une injection des produits Pfizer ou Moderna.

Sur les 605 000 doses expédiées au Canada jusqu’à présent, des dizaines de milliers se trouvent toujours dans des congélateurs. Le Manitoba et la Nouvelle-Écosse ont été particulièrement lents à les sortir du congélateur, utilisant moins de la moitié des doses qu’ils ont reçues à ce jour.

Le Royaume-Uni et les États-Unis ont vacciné plus de personnes par habitant que le Canada. Ils ont également publié des plans détaillés expliquant comment les pharmacies participeront aux futurs efforts de vaccination.

Cette semaine, au Royaume-Uni 200 pharmacies ont déjà commencé à administrer le vaccin à certains résidents britanniques qui peuvent prendre leur rendez-vous de vaccination en ligne.

LISEZ : Forte hausse du nombre de Canadiens qui veulent être vaccinés dès que possible

L’Institut Angus Reid a demandé aux Canadiens quand ils prévoyaient pouvoir accéder à une dose de vaccin. (Robert Short/CBC)

L’exemple de l’Ontario

Au mois d’octobre dernier, avec un succès relatif, l’Ontario, la province la plus populeuse du pays, a mis en place une procédure qui permet initialement à 60 pharmacies d’administrer à leurs clients des tests de dépistage du coronavirus.

Ces tests gratuits étaient exclusivement offerts sur rendez-vous, et uniquement aux clients ne présentant pas de symptômes de la maladie.

Cette initiative a permis d’étendre les capacités de dépistage au-delà des 150 centres d’évaluation de la province.

L’exemple américain

L’automne dernier, le gouvernement fédéral américain a fait appel à Walgreen’s – l’une des plus grandes chaînes de pharmacies du pays, avec plus de 9 000 établissements dans tout le pays – pour vacciner les résidents de 35 000 résidences de soins de longue durée.

La campagne de vaccination américaine a commencé sérieusement la semaine dernière dans les pharmacies de proximité et dans les pharmacies de certaines chaînes d’épicerie. Grâce à un préavis, les chaînes ont pu recruter des milliers de pharmaciens et de techniciens supplémentaires pour les aider. Rien que chez Walgreen’s, 45 000 personnes sont désormais qualifiées pour administrer des vaccins.

Au total, 60 % de toutes les pharmacies des 50 États ont signé un accord avec le gouvernement américain pour recevoir des doses.

LISEZ : Stockage préventif de vaccins contre le virus Ebola en cas d’épidémie

Des travailleurs de la santé portent des vêtements de protection contre le virus Ebola à Monrovia, au Liberia. Photo : Stringer / Reuters

RCI avec CBC News et RCI

Source : Lire l'article complet par RCI

Source: Lire l'article complet de RCI

À propos de l'auteur RCI

« Le site multilingue de CBC/Radio-Canada pour découvrir et comprendre les valeurs démocratiques et culturelles des Canadiens de toutes origines. » Politique / Santé / Autochtones / Société / Économie / Immigration et refugiés / International / Environnement et vie animale / Internet, sciences et technologies / Arts et divertissements / Sports Radio Canada International (RCI) est le service radiophonique international de la Société Radio-Canada. Avant 1970, RCI était connu sous le nom de Service international de la CBC. Le service de radiodiffusion était également appelé auparavant la Voix du Canada, diffusant sur ondes courtes à partir de puissants émetteurs à Sackville, au Nouveau-Brunswick. « À son apogée », a déclaré le magazine Radio World, « Radio Canada International était l'un des radiodiffuseurs internationaux sur ondes courtes les plus écoutés au monde ». Toutefois, les services sur ondes courtes ont été supprimés en juin 2012, et RCI est devenu accessible exclusivement via Internet. Elle a également réduit ses services à cinq langues et mis fin à la production de son propre service d'information. (Wikipedia [en], traduit avec DeepL)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You