1700 licenciements chez Air Canada suite aux nouvelles mesures aux frontières

1700 licenciements chez Air Canada suite aux nouvelles mesures aux frontières

La plus grosse compagnie aérienne du pays a annoncé mercredi de nouvelles réductions à la fois dans son réseau et au sein de ses employés, rejetant la faute sur les nouvelles mesures gouvernementales prises aux frontières. 

Air Canada prévoit ainsi de réduire de 25 % sa capacité réseau pour le premier trimestre à venir.

La compagnie a précisé que la capacité du premier trimestre 2021 représenterait, par conséquent, environ 20 % de celle qu’elle a exploitée au cours des trois premiers mois de 2019.

Cette diminution entrainera le licenciement de 1700 employés de la firme, dont plus de 200 employés chez ses transporteurs Air Canada Express.

« Depuis la mise en œuvre par les gouvernements fédéral et provinciaux de ces restrictions de voyage renforcées et d’autres mesures, en plus de l’obligation de quarantaine en vigueur, nous avons constaté les répercussions immédiates sur les réservations à brève échéance », a indiqué par voie de communiqué Lucie Guillemette, vice-présidente générale et chef des Affaires commerciales d’Air Canada.

Depuis le 7 janvier, Ottawa impose à tout voyageur entrant au Canada par voie aérienne de présenter un test COVID-19 négatif datant d’au moins 72 h. Les arrivants autorisés à entrer sur le territoire devront également se placer en quarantaine pendant 14 jours dès leur arrivée.

La demande d’un test au départ a eu des répercussions immédiates sur le trafic aérien.

Cela a notamment obligé la deuxième compagnie aérienne canadienne, WestJet, a également faire de nouvelles coupures au sein de ses employés et de son réseau la semaine dernière.

Pour Air Canada, ces mesures ont obligé la compagnie à « rajuster de nouveau [son] horaire » et « rationaliser [ses] liaisons transfrontalières, antillaises et intérieures ». 

La compagnie aérienne a toutefois tenu à rassurer ses clients affectés par les coupures de liaisons en proposant « diverses options, notamment un remboursement pour les clients admissibles, ou un autre itinéraire, le cas échéant ».

L’objectif de l’entreprise est de « mieux tenir compte de la demande attendue et de ralentir l’épuisement du capital net ». 

« Nous regrettons les conséquences que ces décisions difficiles auront sur nos employés, qui ont travaillé très fort pour prendre soin de nos clients pendant la pandémie, et sur les collectivités touchées. »

Lucie Guillemette, vice-présidente générale d’Air Canada

Mme Guillemette se veut toutefois positive quant l’approbation par Santé Canada de deux vaccins et l’espoir que « la grande majorité des Canadiens admissibles soient vaccinés d’ici septembre ».

L’entreprise compte notamment sur cette reprise pour pouvoir « rappeler au travail certains des plus de 20 000 employés actuellement en mise en disponibilité ou en mise à pied technique ».

En réponse à cette annonce, le gouvernement canadien se dit « déçu par les décisions des compagnies aériennes d’annuler davantage de liaisons régionales « , a déclaré une porte-parole dans un courriel à Reuters.

« COVID-19 a conduit à une situation sans précédent dans le secteur de l’aviation », a déclaré Allison St-Jean, attaché de presse du nouveau ministre des Transports du pays, Omar Alhambra.

« Nous avons pleinement conscience de la gravité de la situation dans le secteur aérien à cause de la COVID-19, et nous nous engageons à fournir une assistance au secteur aérien canadien ».

Avec les informations de Reuters.

À lire aussi :

WestJet annonce de nouvelles coupures dans son personnel et ses vols

La compagnie aérienne WestJet a annoncé vendredi de nouvelles mises à pied et une réduction de sa capacité de vol d’un tiers tout en mettant la faute sur les nouvelles mesures aux frontières imposées par le gouvernement fédéral. L’entreprise basée »

Source : Lire l'article complet par RCI

Source: Lire l'article complet de RCI

À propos de l'auteur RCI

« Le site multilingue de CBC/Radio-Canada pour découvrir et comprendre les valeurs démocratiques et culturelles des Canadiens de toutes origines. » Politique / Santé / Autochtones / Société / Économie / Immigration et refugiés / International / Environnement et vie animale / Internet, sciences et technologies / Arts et divertissements / Sports Radio Canada International (RCI) est le service radiophonique international de la Société Radio-Canada. Avant 1970, RCI était connu sous le nom de Service international de la CBC. Le service de radiodiffusion était également appelé auparavant la Voix du Canada, diffusant sur ondes courtes à partir de puissants émetteurs à Sackville, au Nouveau-Brunswick. « À son apogée », a déclaré le magazine Radio World, « Radio Canada International était l'un des radiodiffuseurs internationaux sur ondes courtes les plus écoutés au monde ». Toutefois, les services sur ondes courtes ont été supprimés en juin 2012, et RCI est devenu accessible exclusivement via Internet. Elle a également réduit ses services à cinq langues et mis fin à la production de son propre service d'information. (Wikipedia [en], traduit avec DeepL)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You