Les étrangleurs pour le pouvoir profond Castex & Véran resserrent le cou du peuple français

Les étrangleurs pour le pouvoir profond Castex & Véran resserrent le cou du peuple français

« On est le seul pays où le ministre de la Santé connaît le prénom de tous les vaccinés » (Tanguy Pastureau)

Jeudi 7 janvier 2021, les responsables de la répression sanitaire au bénéfice du pouvoir profond, le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran, ont une nouvelle fois augmenté la répression économique, qui n’a plus aucune raison sanitaire d’être, contre le peuple français.

 

La liste des mesures soi-disant protectrices est tout simplement hallucinante pour n’importe quel esprit rationnel, logique, éveillé. Dans toute cette histoire de coronavirus, de Covid ou de « variant » – la dernière entube du pouvoir – , il y a une logique, et c’est cette logique que le grand public doit connaître, car elle explique pourquoi le pouvoir essaye de couper tous les ponts entre la soralosphère et le peuple : la destruction économique et la soumission sociale que la plupart des gens croient être la conséquence d’une « pandémie » sont en réalité l’objectif premier du gouvernement et derrière lui de l’oligarchie, avec sa partie française connectée au tout mondial.

C’est Véran, l’inquiétude !

La « santé » n’est qu’un prétexte pour resserrer la main de l’oligarchie autour du cou du peuple. Plus personne, dans la presse aux ordres, n’ose désormais parler de saturation dans les services de réanimation (on a failli écrire les services de saturation), tant les « au loup ! » ont été utilisés pour justifier cette guerre contre les gens, des gens innocents, on le rappelle. Aujourd’hui, cette ficelle est si usée qu’il faut changer de prétexte, alors on trouve le variant, qui évite de dire Covid-20 ou Covid-21, qui pourrait mettre la puce à l’oreille des plus crédules, car cela sous-tendrait une série, et une série sans fin probable.

Après cette longue introduction, passons à l’actualité du jour, c’est-à-dire au commentaire des préconisations répressives du couple Véran-Castex, qui est là pour prendre les coups et la rancœur à la place du petit prince de l’Élysée (et des Ténèbres) et derrière lui, de la véritable organisation qui a mis en place ce schéma méphistophélique. Castex & Véran ne sont que le papier tue-mouches du pouvoir profond.

Comme nous ne perdons en général pas de temps à écouter les mensonges grossiers des commis du gouvernement profond, qui n’a rien à voir avec la bande d’employés que les médias nous enfoncent dans les yeux et les oreilles du matin au soir, nous avons sélectionné huit tweets d’un compte d’information, tous précédés du classique Flash ou Alerte, histoire de frapper l’œil dans le menu déroulant qui ne s’arrête jamais.

« Nous sommes 3 fois plus haut que l’objectif des 5000 cas par jour (…) La France est épargnée par rapport à nos voisins » affirme #Castex. « La situation sanitaire de notre pays n’est pas redevenue à la normale, elle est devenue plus fragile ».
Olivier Véran finit son intervention en expliquant « qu’en nous vaccinant, nous sauvons des vies, et nous vivons la nôtre ».

« Nous espérons sortir de la crise à l’échéance de l’été prochain », annonce Jean Castex.

Jean Castex se défend : « La campagne de vaccination a démarré plus lentement par rapport à d’autres pays. Elle s’explique par notre choix de principe de priorités. »

« Si les souches britannique et sud-africaine ne sont pas encore répandues dans notre pays, ces variants pourraient être encore plus contagieux », affirme Jean Castex.

Jean Castex affirme avoir « sollicité les organismes scientifiques pour évaluer un autre recours au confinement : le couvre-feu, afin de prouver à quel point il est efficace ».

Castex explique que « tout le monde ne pourra pas être vacciné tout de suite en France ou ailleurs. Les personnes âgées et les personnes souffrant de pathologies chroniques sont prioritaires, soit 15 millions de patients ».

« Les remontées mécaniques dans les stations de ski resteront fermées également. Nous referons un point le 20 janvier sur tous les établissements restés fermés jusqu’alors [pour une possible réouverture] », annonce Jean Castex.

Vacciner les insoumis

Les deux larbins promettent « un million de Français » vaccinés fin janvier, alors que jusqu’à présent, 12 jours après l’ouverture de la chasse aux cobayes le 27 décembre 2020, seuls 5000 Français on bravé la piqûre de l’axe Pfizer-Macron. On est loin du compte, et de plus en plus de mathématiciens en herbe s’amusent à calculer le temps qu’il faudra pour piquer tout le monde avec ce vaccin de la soumission, et de tous les dangers. Trente ans, quarante ans ?

Naturellement, pas un organe de presse mainstream ne (se) pose la question de la validité de ces mesures débiles, de ces déclarations infantilisantes et de ce mensonge d’État permanent. La presse a coulé, ce qui a permis à l’exécutif de la faire racheter pour une bouchée de pain par ses amis raiders (Bolloré, Arnault, Pinault, Niel), ou de la racheter par la subvention dans un esprit argent contre soumission. La même chose se profile avec les travailleurs qui vont souffrir du Great Reset : ce sera argent contre soumission, revenu universel mais en contrepartie de ces 900 euros, pas question de manifester en gilet jaune ou d’aller propager des horreurs complotistes sur l’Internet. C’est donnant-donnant, et le président de la Banque de France nous a bien répété qu’il fallait rembourser cette dette, qui dépasse les 110 % du PIB, en 2022.

Pendant que les Français tentent doucement de baisser leur masque (vous pouvez y aller, les flics s’en foutent), on apprend que c’est le cabinet McKinsey qui « conseille » le gouvernement en matière sanitaire. Ce qui confirme la courroie de transmission entre les forces mondialistes et l’État soi-disant français.

Le 30 novembre 2020, l’exécutif a fait appel au cabinet de conseil américain McKinsey & Company pour accélérer le déploiement de la campagne de vaccination contre le Covid-19, comme l’a révélé le site Politico. Selon les informations du Figaro, McKinsey a également été sollicité en tant que conseil par les gouvernements du Royaume-Uni, des États-Unis et d’Australie dans la gestion de leur campagne. Contacté, le cabinet n’a pas souhaité s’exprimer sur des « contrats en cours ». (Le Figaro)

Pour information, McKinsey « conseille » 90 des 100 plus grandes entreprises mondiales. On est bien au sommet de la pyramide mondialiste. Macron a accéléré un basculement qui était déjà en germe, puisque l’État, sous la coupe des néolibéraux, abandonne de plus en plus de secteurs stratégiques pour se concentrer sur… la répression.

« Ce phénomène existait bien avant l’ère Macron, commente un ancien délégué à l’intelligence économique. Néanmoins, il s’est accentué depuis le début de son quinquennat ». Dans une note de juin 2020, intitulé « Maîtriser le recours par l’État à des prestataires de services étrangers », l’Observatoire de l’intelligence économique français (OIEF) expliquait que « la justification de ces pratiques résidait traditionnellement dans l’expertise technique nécessaire pour compléter celle des fonctionnaires en charge. Puis elle est subrepticement passée à un présupposé général de supériorité de compétence du management privé par rapport au public », écrivait l’OIEF. (Le Figaro)

Si on laisse la créature mondialiste au pouvoir en France pour encore cinq ou six ans, l’État français ne sera plus qu’une coquille vide, avec un renseignement et une politique politique hypertrophiés pour faire avaler à coups de LBD (voire à balles réelles un jour) la couleuvre des « réformes » anglo-saxonnes au peuple français. Il n’y aura quasiment plus de services publics, que des services privés pour ceux qui auront les moyens de se les payer. Nous allons bien vers une fracturation de la France en deux groupes très distincts, nous en avons déjà parlé ici.

Bonus : des chiffres qui ne veulent plus rien dire

« Un nombre de contaminations toujours élevé. Le nombre de patients hospitalisés a légèrement baissé mercredi en France, à 24 708 (-163 en 24 heures), et le nombre de malades en réanimation était quasiment stable, à 2 607 (-9). Mais avec 25 379 cas confirmés de Covid-19 sur cette journée, “on arrive à des chiffres préoccupants”, a prévenu Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique, qui guide le gouvernement. “Au milieu de la semaine prochaine”, quand seront connus les chiffres des contaminations pendant les fêtes de fin d’année, “ce sera peut-être le moment de discuter de mesures plus lourdes”, a-t-il ajouté, en faisant planer l’ombre d’un troisième confinement. » (France Info)

JPEG - 276.3 ko
Des chiffres torturés pour mentir

Même s’il ne restait plus qu’UN Français en réanimation, Delfraissy nous ressortirait son couplet sur les chiffres « préoccupants »… Et Véran continuerait à cacher la destruction de l’hôpital public, au profit, bien sûr, des grandes assurances privées qui bavent sur la gâteau français, trop longtemps laissé à la Sécurité sociale :

 

La tentative de relance de la psychose par le site socialo-sioniste L’important

 

La conférence de presse de Castex

Source: Lire l'article complet de Égalité et Réconciliation

À propos de l'auteur Égalité et Réconciliation

« Association trans-courants gauche du travail et droite des valeurs, contre la gauche bobo-libertaire et la droite libérale. » Égalité et Réconciliation (E&R) est une association politique « trans-courants » créée en juin 2007 par Alain Soral. Son objectif est de rassembler les citoyens qui font de la Nation le cadre déterminant de l’action politique et de la politique sociale un fondement de la Fraternité, composante essentielle de l’unité nationale. Nous nous réclamons de « la gauche du travail et de la droite des valeurs » contre le système composé de la gauche bobo-libertaire et de la droite libérale.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You