Le sous-marin nucléaire israélien n’a pas continué son chemin vers le Golfe persique

Le sous-marin nucléaire israélien n’a pas continué son chemin vers le Golfe persique

Le sous-marin israélien de la classe Dolphin-II envoyé par Israël pour dissuader l’Iran de riposter à l’assassinat de son scientifique Mohsen Fakhrizadeh n’a pas continué son chemin vers le Golfe persique.

Deux semaines après l’annonce de son départ par les médias israéliens, il se trouve désormais au large d’Eilat, le seul port israélien sur la mer Rouge, selon le correspondant de guerre israélien Shai Levi.

Le 21 décembre dernier, la chaine israélienne 11 avait déclaré qu’il a été envoyé vers l’Iran. En même temps, les États-Unis annonçaient que leur sous-marin USS Georgia avait emprunté le détroit d’Ormuz, escorté des croiseurs USS Port Royal et USS Philippine Sea, à l’approche de l’anniversaire de l’assassinat par les USA du général iranien Qassem Soleimani.

Plus tard, le quotidien israélien Israel Hayom a indiqué que le sous-marin de fabrication allemande équipé de missiles de croisière d’attaque terrestre, capables de porter des ogives nucléaires, a traversé le canal de Suez avec l’autorisation du Caire.

Or, au lieu de continuer son chemin en empruntant la mer Rouge, puis longer le long du Golfe d’Aden pour atteindre l’avant dernière étape dans le Golfe d’Oman, pour atteindre le Golfe persique, il s’est contenté de traverser le Golf de Suez et puis de tourner vers celui d’al-Akabat pour atteindre Eilat.

Le journaliste Shai Levi a publié le 5 janvier une photo du sous-marin dans ce port, sur le site anglophone Covert Shores (http://www.hisutton.com/)
Tout en avançant que ce parcours devrait permettre « au sous-marin de pouvoir arriver à l’océan indien ou au Golfe persique sans avoir à traverser le canal de Suez », le correspondant israélien ne précise pas pourquoi il n’a pas continué son chemin vers le Golfe persique, comme les médias israéliens l’avaient annoncé.

En tout cas, à aucun moment il n’a été vu dans les eaux du Golfe persique, indique le site russe Avia pro. Selon lequel la cause de son renoncement à se rendre sur les côtes de l’Iran aurait été « la menace de Téhéran à Israël de détruire immédiatement son sous-marin, au cas où il s’approche du détroit d’Ormuz ».

Selon Press TV, le sous-marin israélien en poursuivant son chemin aurait du passer par Bab al-Mandab où il risquait d’être frappé d’une mine marine houthie de type Sadaf-2.

source : https://french.almanar.com.lb/

Le sous-marin nucléaire israélien n’a pas continué son chemin vers le Golfe persique

Source : Lire l'article complet par Réseau International

Source: Lire l'article complet de Réseau International

À propos de l'auteur Réseau International

Site de réflexion et de ré-information.Aujourd’hui nous assistons, à travers le monde, à une émancipation des masses vis à vis de l’information produite par les médias dits “mainstream”, et surtout vis à vis de la communication officielle, l’une et l’autre se confondant le plus souvent. Bien sûr, c’est Internet qui a permis cette émancipation. Mais pas seulement. S’il n’y avait pas eu un certain 11 Septembre, s’il n’y avait pas eu toutes ces guerres qui ont découlé de cet évènement, les choses auraient pu être bien différentes. Quelques jours après le 11 Septembre 2001, Marc-Edouard Nabe avait écrit un livre intitulé : “Une lueur d’espoir”. J’avais aimé ce titre. Il s’agissait bien d’une lueur, comme l’aube d’un jour nouveau. La lumière, progressivement, inexorablement se répandait sur la terre. Peu à peu, l’humanité sort des ténèbres. Nous n’en sommes encore qu’au début, mais cette dynamique semble irréversible. Le monde ne remerciera jamais assez Monsieur Thierry Meyssan pour avoir été à l’origine de la prise de conscience mondiale de la manipulation de l’information sur cet évènement que fut le 11 Septembre. Bien sûr, si ce n’était lui, quelqu’un d’autre l’aurait fait tôt ou tard. Mais l’Histoire est ainsi faite : la rencontre d’un homme et d’un évènement.Cette aube qui point, c’est la naissance de la vérité, en lutte contre le mensonge. Lumière contre ténèbres. J’ai espoir que la vérité triomphera car il n’existe d’ombre que par absence de lumière. L’échange d’informations à travers les blogs et forums permettra d’y parvenir. C’est la raison d’être de ce blog. Je souhaitais apporter ma modeste contribution à cette grande aventure, à travers mes réflexions, mon vécu et les divers échanges personnels que j’ai eu ici ou là. Il se veut sans prétentions, et n’a comme orientation que la recherche de la vérité, si elle existe.Chercher la vérité c’est, bien sûr, lutter contre le mensonge où qu’il se niche, mais c’est surtout une recherche éperdue de Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You