COVID-19: les hospitalisations inquiètent de plus en plus à Montréal

COVID-19: les hospitalisations inquiètent de plus en plus à Montréal

L’augmentation des cas très marquée à Montréal ces derniers jours inquiète. «Le nombre d’hospitalisations projetées demeure élevé» à Montréal souligne l’institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS), même si l’institut avance que l’occupation des lits devrait rester «dans les limites planifiées». Et cela malgré l’augmentation attendue pour les prochaines semaines.

Alors que la période des fêtes de Noël approche, l’INESSS rappelle que les capacités hospitalières pourraient être dépassées dans certaines régions au cours du mois. L’institut a publié aujourd’hui la mise à jour de ses deux rapports hebdomadaires de projections sur les besoins hospitaliers au Québec.

De ces rapports, il en ressort un certain changement de ton alors le nombre de nouveaux cas est de nouveau en hausse de 21 % par rapport à la semaine dernière (11 259 contre 9297), et plus particulièrement à Montréal et dans les territoires limitrophes.

Au cours de la semaine, l’INESSS a recensé 538 personnes présentent des risques élevés d’hospitalisations soit une augmentation de 26% par rapport à la moyenne des 4 semaines et de 18% par rapport à la précédente. Le nombre de cas est en augmentation dans tous les groupes d’âge, souligne l’INESSS mais plus particulièrement chez les personnes de moins de 18 ans (32%) tandis que la tendance est moins marquée chez les personnes âgées de 80 ans et plus (11%).

Si les projections de l’INESSS suggèrent que les capacités hospitalières seraient suffisantes pour le prochain mois dans l’ensemble du Québec, ces projections diffèrent toujours selon les zones et les hôpitaux. 60% des lits réguliers sont occupés par des patients COVID-19 dans certains hôpitaux et un dépassement des limites «ne peut être exclu».

Si l’INESSS considère, après analyse rétrospective que ses modèles de projections sont «généralement robustes», elle précise que leurs précisions diminuent avec le temps et sont ajustées. Elles peuvent être aussi sous-estimées étant donné qu’elles ne tiennent pas compte des éclosions en milieux de soins et que «les fluctuations du taux de transmission dans les différentes régions» génèrent de l’incertitude. D’autres facteurs rentrent aussi en compte comme la disponibilité du personnel soignant et du matériel.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé a réagi à ces nouvelles données fournies par l’INESSS en réaffirmant avoir pris «les bonnes décisions quant à la diminution des contacts pour la période des fêtes».

«On sait que les prochaines semaines seront cruciales pour traverser cette pandémie, alors il ne faut surtout pas relâcher nos efforts collectifs, même si la vaccination est imminente. Nous devons maintenir le cap pour encore plusieurs semaines, tant et aussi longtemps qu’une masse critique de personnes ne seront pas immunisées. Mais on voit la ligne d’arrivée. »

1713 nouveaux cas et des hospitalisations en hausse

Les nouveaux cas sont en baisse au Québec avec 1713 nouvelles infections à la COVID-19 depuis 24 heures. Un chiffre qui reste parmi les plus élevés depuis le début de la crise sanitaire dans la province.

Hier, la directrice régionale de santé publique de Montréal (DRSP), Mylène Drouin, s’est dite préoccupée par la hausse des cas sur l’Île de Montréal. La métropole enregistrait hier 648 infections, soit quasiment le double des cas d’il y a deux semaines.
Aujourd’hui, Montréal enregistre le chiffre toujours le chiffre le plus élevé de la province avec 512 infections. Les autres régions les plus touchées sont la Montérégie avec 239, la Capitale-Nationale avec 207 et la région des Laurentides avec 104.

Près de 160 023 personnes ont été infectées par la COVID-19 depuis le début de la pandémie au Québec.

Le Québec enregistre 53 décès supplémentaires, dont 6 sont survenus dans les dernières 24 heures, 36 entre le 4 et le 9 décembre, 10 avant le 4 décembre et 1 à une date inconnue. Le bilan humain de la COVID-19 au Québec passe à 7435 décès.

Les nouvelles hospitalisations augmentent dans ces dernières 24 heures avec 23 nouvelles entrées pour atteindre un cumul de 871. Le nombre de personnes aux soins intensifs augmente lui aussi de 10 pour un total de 123 personnes.

Les prélèvements sont en forte augmentation depuis quelques jours et s’élèvent pour la date du 9 décembre à 37 473 pour un total de 4 237 082.

1150 écoles avec cas actifs de COVID-19 au Québec

Le Ministère de l’Éducation a mis à jour ses données concernant les infections dans le milieu scolaire pour la date du 9 décembre. Celles-ci font état d’une hausse des cas positifs actifs dans le réseau scolaire de la province avec près de 4335 cas (3394 élèves et 941 membres du personnel).

Ce sont près de 17 217 personnes (+331) qui ont été testées positives dans le réseau scolaire depuis le début de l’année scolaire au Québec selon le ministère. Parmi ces personnes, on en dénombre 12 882, soit une augmentation de 239 depuis la veille, considérées comme rétablies et de retour à l’école (dont 10 562 élèves et 2320 membres du personnel).

Le nombre de classes fermées à cause d’une infection de COVID-19 est en baisse avec une diminution de 24 pour un total de 1215 classes. Le nombre d’écoles fermées ou partiellement fermées baisse encore et passe à 7 selon le ministère.

Près de 2251 écoles ont été touchées par des infections de COVID-19 depuis la rentrée de septembre, 1101 ne présentent plus de cas actifs depuis 14 jours et sont retirés du compte. Le nombre d’écoles ayant au moins un cas positif actif augmente de 10 et passe à 1150 écoles.

<div class="cta cta--small flex-container flex-dir-column align-center align-middle">
    <form class="cta-form sign-up-form align-bottom align-justify">
        <input type="hidden" id="met_nonce" name="met_nonce" value="373584f3eb" /><input type="hidden" name="_wp_http_referer" value="/feed/" />            <div class="cta-content text-center">
            Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité nationale.
        </div>
        <div class="grid-x grid-margin-x grid-margin-y cta-body">
            <span class="cell small-6 medium-auto"><input type="email" class="email" placeholder="adresse courriel" name="emial" required></span>
            <span class="cell small-6 medium-auto"><input type="text" class="name" value="" name="FNAME" id="mce-FNAME" placeholder="Prénom" required></span>
            <span class="cell small-12 medium-shrink"><input type="submit" class="button" value="Je m’inscris"></span>
        </div>
                                    <span class="checkbox">
                <input type="checkbox" id="gdpr" name="gdpr" value="0601cbb71f" class="gdpr" required checked>
                <label for="gdpr" class="form-gdpr">
                    J’accepte de recevoir des communications du Journal Métro                   </label>
            </span>
                    <input id="group-id" type="hidden" name="group-id" value="a4ebae13be" />
    </form>
</div>

Source : Lire l'article complet par Journal Métro

Source: Lire l'article complet de Journal Métro

À propos de l'auteur Journal Métro

Disponible dans plus de 1 000 points de distribution du lundi au vendredi, l'édition montréalaise du journal international Metro est une des seules à être imprimée français en Amérique. C'est également le quotidien le plus lu à Montréal (un million de lecteurs par édition). (Wikipédia)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You