Epstein, pédocriminalité, porno : Karl Zéro glace Pascal Praud

Epstein, pédocriminalité, porno : Karl Zéro glace Pascal Praud

Cette première semaine de décembre, la presse a fait des gros titres en pages intérieures sur le procès du pédocriminel français Joël Le Scouarnec, coupable d’avoir agressé sexuellement 4 enfants (le procès porte sur ces quatre cas mais il y en a 212 derrière, voire plus de 300).

On eût aimé le même traitement avec l’affaire Epstein, qui, elle, mettait aux prises un escroc juif américain lié au Mossad, son épouse, Ghislaine Maxwell, fille du milliardaire des médias, et une pléiade de personnalités de l’hyperclasse mondiale, dont le fameux Bill Gates, l’homme qui veut vacciner toute l’humanité en fabriquant des pandémies annuelles à succès. Et qui refile quelques millions de dollars au journal des Lobbies et des Marchés, dit Le Monde, pour y déverser sa nauséabonde et mortifère stratégie.

Le coup de gueule de Karl Zéro commence à 52’30

Pascal Praud, qui s’est fait allumer par les quatre rigolos d’Action discrète, ce qui a valu à Sébastien Thoen un aller vers l’enfer (l’enfer c’est l’univers autour de la télé, c’est-à-dire la télé-réalité), a invité Karl Zéro pour parler de son petit livre sur les violences sexuelles contre les enfants. Selon l’ancien animateur de Canal+, un enfant sur cinq aurait subi des violences sexuelles plus ou moins graves.

Un titre très vendeur pour son fascicule, encore faut-il s’entendre, dans cette période de chasse aux pédophiles, sur le terme d’agression sexuelle. Le droit français en donne une définition, ou plutôt plusieurs selon leur degré de gravité, mais toute la réalité avec sa complexité ne rentre pas dans le droit, on l’a vu avec l’affaire récente de cet homme de 28 ans qui a abusé d’une fillette de 11 ans.

Rappel des faits : le 24 avril 2017, une jeune fille scolarisée en sixième rencontre en bas de chez elle un homme de 28 ans, père de deux enfants, qui l’aurait déjà abordée à deux reprises. Les deux protagonistes habitent dans la même cité à Montmagny (Val-d’Oise). Ce jour-là, le prévenu l’invite à la suivre dans son appartement, où ils ont un rapport sexuel. La mineure avait déposé plainte pour « viol » mais les enquêteurs et le parquet de Pontoise avaient finalement considéré que la relation était consentie dès lors que la jeune fille n’avait opposé aucune résistance. Ce choix avait scandalisé des associations féministes et de protection de l’enfance. Selon la jeune fille, le père de famille était conscient de son âge. « Elle lui a donné son âge la première fois qu’ils se sont parlé. Comme il ne la croyait pas, elle lui a montré son carnet de correspondance », a précisé son avocate, Me Carine Diebolt. Le vif débat qui avait suivi a amené le gouvernement à annoncer un projet de loi instaurant un âge minimal de consentement. (Le Figaro)

Dix-sept ans d’écart quand on a 11 et 28 ans ans, c’est autre chose que les 20 ans d’écart entre Brigitte et Manu. Quoi que, leur relation aurait commencé quand Manu avait 15 ans…

Karl Zéro a donc écrit ce manifeste contre la pédocriminalité, ou plutôt coécrit, voire laissé écrire Serge Garde, le spécialiste français en la matière, et Omeyra Cellier, la présidente de l’association Innocence en danger. Deux choses sont intéressantes : d’abord le fait qu’on parle très peu de la tentaculaire affaire Epstein dans les médias français ; d’ailleurs on n’en parle plus du tout. Ensuite l’exposition des enfants au porno, ce qui a choqué Pascal Praud. L’hebdomadaire Voici a résumé l’échange :

Pour Karl Zéro, il faut « que l’éducation sexuelle soit reprise en main par l’école » : « Parce que l’éducation sexuelle des gosses aujourd’hui, c’est d’aller sur Pornhub ! Hé, sérieusement ? », a-t-il regretté. Pascal Praud lui a demandé comment faire : « Qu’est-ce que vous pouvez faire avec des gosses de 12 ans qui ont accès à tout aujourd’hui ? » Karl Zéro a alors fustigé les cours actuels d’éducation sexuelle et prôné des mesures choc : « Ils en sont toujours au niveau : “Le petit papillon aime beaucoup la petite fleur” et tout. Il faudrait peut-être leur dire : “Tu as vu là, la sodomie sur Pornhub ? Allez, on regarde la sodomie tous ensemble.” Ils la regardent, de toute façon ! »

« Il faut vivre dans son époque », a assuré Karl Zéro, face à un Pascal Praud mal à l’aise. « Vous pensez qu’à l’école il faut arriver sur ce terrain ? », a demandé le présentateur de L’Heure des pros. « Ce n’est pas à 12 ans ! Il faut en parler à cinq ans, à six ans ! », s’est emporté Karl Zéro. « De la sodomie ? », a insisté Pascal Praud. « Mais ils commencent à regarder ça beaucoup plus tôt que tu crois ! », a répliqué son invité. Décontenancé, entouré d’autres intervenants tout aussi troublés, le journaliste l’a repris : « Non, pas à cinq ans… » Mais Karl Zéro n’a rien lâché : « Bien sûr que si ! En deux clics, a-t-il assuré. Mais ouvre les yeux ! Ouvrez les yeux ! »

Karl Zéro troublant dans sa rééducation sur les dangers du porno…

Il n’est pas certain qu’il faille parler de « sodomie » aux enfants de 5 ou 6 ans, mais il est vrai que quelque chose cloche profondément dans notre société libertaire. De toute façon, tout va ensemble : la pédocriminalité en France est relativement peu condamnée (voir la discussion avec le magistrat Bilger sur les procès en correctionnelle ou aux assises), on le sait avec toutes les affaires qui ont défrayé la chronique et qui ont fini en eau de boudin, et la pornographie est partout, il suffit de cliquer et hop, on entre dans des univers d’adultes parfois très malsains qui devraient être secrets, ou au moins verrouillés. Les GAFAM, promptes à saquer la moindre critique de la politique sanitaire ou du pedigree de Joe Biden, devrait faire la chasse à l’accès trop simple à la pornographie, ce qui peut être considéré comme une violence sexuelle. Il y a bien sûr des modérateurs, qui zappent les images les plus crues, mais c’est l’arbre qui cache la forêt. Et puis il y a trop de flux et d’argent en jeu. On ne touche pas au profit capitaliste, fût-il amoral.

Le sujet est vaste, on ne va pas en faire le tour ici, on va faire mieux : vous renvoyer vers les trois excellents ouvrages liés de Kontre Kulture sur le sujet.

Source: Lire l'article complet de Égalité et Réconciliation

À propos de l'auteur Égalité et Réconciliation

« Association trans-courants gauche du travail et droite des valeurs, contre la gauche bobo-libertaire et la droite libérale. » Égalité et Réconciliation (E&R) est une association politique « trans-courants » créée en juin 2007 par Alain Soral. Son objectif est de rassembler les citoyens qui font de la Nation le cadre déterminant de l’action politique et de la politique sociale un fondement de la Fraternité, composante essentielle de l’unité nationale. Nous nous réclamons de « la gauche du travail et de la droite des valeurs » contre le système composé de la gauche bobo-libertaire et de la droite libérale.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You