Vols annulés : Aucune plainte traitée en sept mois

Le député de Pierre-Boucher – Les Patriotes – Verchères et porte-parole du Bloc Québécois en matière de Transports, Xavier Barsalou-Duval, dénonce le fait que sept mois après le début de la pandémie, l’Office des transports du Canada n’ait encore traité aucune plainte concernant les vols annulés en raison de la COVID-19. « Ce sont des milliards de dollars appartenant aux consommateurs qui sont ainsi retenus par les compagnies aériennes. Les gens perdent espoir. Ils ne voient pas le jour où ils obtiendront un remboursement », a déclaré le député de Pierre-Boucher – Les Patriotes – Verchères.

Rappelons qu’avant même l’entrée en vigueur de la charte des voyageurs, l’Office accusait déjà un retard de deux ans dans le traitement des plaintes. Avec les milliers de plaintes supplémentaires découlant de l’annulation des vols durant la pandémie, la situation s’est envenimée. « Par ses déclarations ambiguës sur le droit des passagers à obtenir un remboursement, le ministre des Transports cautionne les pratiques dilatoires des compagnies aériennes, alors que les plaintes se multiplient à l’Office des transports. Marc Garneau cause carrément la dégradation de la situation », a déploré Xavier Barsalou-Duval.

Selon M. Barsalou-Duval, le fait que l’Office des transports a été forcé de se rétracter quant à sa déclaration controversée sur l’acceptabilité des crédits de voyage de 24 mois, ce printemps, pourrait laisser croire que l’organisme tente de gagner du temps dans le traitement des dossiers afin de décourager les gens à porter plainte.

« L’Office est pleinement conscient que le droit est en faveur des passagers. En se dérobant à ses responsabilités, Marc Garneau a transféré tout le poids de la situation sur les épaules de l’Office des transports, forçant ainsi l’organisme à prendre parti, alors que son rôle est d’agir de façon impartiale et de faire respecter les droits des passagers. Le ministre des Transports est en train de faire perdre toute crédibilité à l’Office des transports du Canada », a dénoncé le député bloquiste.

En terminant, le Bloc Québécois tient à réitérer son engagement en faveur d’une aide d’urgence pour le secteur aérien : « S’il faut forcer les compagnies aériennes à rembourser leurs clients, il faut aussi aider le secteur à se sortir la tête de l’eau. C’est ce qui se fait partout dans le monde, sauf ici. L’inaction de Marc Garneau fait des ravages. Le ministre doit agir dès maintenant s’il veut donner une chance aux milliers de travailleurs de l’industrie de récupérer leurs emplois » a conclu M. Barsalou-Duval.

Let’s block ads! (Why?)

Source: Lire l'article complet de L'aut'journal

À propos de l'auteur L'aut'journal

« Informer c’est mordre à l’os tant qu’il y reste de quoi ronger, renoncer à la béatitude et lutter. C’est croire que le monde peut changer. » (Jacques Guay) L’aut’journal est un journal indépendant, indépendantiste et progressiste, fondé en 1984. La version sur support papier est publiée à chaque mois à 20 000 exemplaires et distribuée sur l’ensemble du territoire québécois. L'aut'journal au-jour-le-jour est en ligne depuis le 11 juin 2007. Le directeur-fondateur et rédacteur-en-chef de l’aut’journal est Pierre Dubuc. L’indépendance de l’aut’journal est assurée par un financement qui repose essentiellement sur les contributions de ses lectrices et ses lecteurs. Il ne bénéficie d’aucune subvention gouvernementale et ne recourt pas à la publicité commerciale. Les collaboratrices et les collaborateurs réguliers des versions Internet et papier de l’aut’journal ne touchent aucune rémunération pour leurs écrits. L’aut’journal est publié par les Éditions du Renouveau québécois, un organisme sans but lucratif (OSBL), incorporé selon la troisième partie de la Loi des compagnies.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You