Les bars rouvrent à Toulouse, le tribunal administratif ayant suspendu l’arrêté préfectoral

Les bars rouvrent à Toulouse, le tribunal administratif ayant suspendu l’arrêté préfectoral

  1. Campagne de dons – Septembre-Octobre 2020

    Chers amis lecteurs, comme vous avez dû le constater, le site RI enregistre depuis un certain temps une nette augmentation de son audience, ce qui prouve que les propagandistes de la pensée unique formatée ont échoué à atteindre leurs buts d’étouffer les voix discordantes comme la nôtre. Pour tenir compte de l’augmentation du nombre de nos lecteurs, nous envisageons de procéder à une migration du site vers un serveur plus conséquent, ce qui nous permettra de résoudre beaucoup des problèmes de connexions que certains d’entre vous nous signalent régulièrement. Chers amis lecteurs, grâce à vos dons, nous avons prévu de procéder à la migration du site dès la deuxième moitié d’Octobre et, également, apporter quelques améliorations importantes sur le site. Nous comptons sur vous.

    3 400,00 € donated

par Alexandre Sutherland.

Les bars de Toulouse peuvent rouvrir, l’arrêté du préfet de Haute-Garonne ayant été suspendu par le tribunal administratif, relate France 3. Ce dernier a en effet jugé qu’il n’était pas nécessaire de les garder fermés alors que les restaurants restaient ouverts. Ils doivent toutefois se soumettre au couvre-feu instauré vendredi.

Quatre jours après son introduction, l’arrêté préfectoral ordonnant la fermeture des bars de Toulouse et de son agglomération n’est plus en application, indique France 3 Occitanie. En effet, le tribunal administratif de la ville, saisi jeudi par 29 établissements, a décidé de le suspendre. Les bars peuvent donc rouvrir, mais sont quand même soumis au couvre-feu annoncé par Emmanuel Macron.

Dans un communiqué rapporté par l’AFP, le tribunal justifie sa décision : « il n’était pas démontré qu’une fermeture totale était nécessaire, adaptée et proportionnée au but poursuivi de lutte contre la propagation du Covid-19 ».

La mesure concerne 2 000 établissements pour 13 000 salariés, lesquels étaient déjà soumis à un « protocole sanitaire strict et contrôlable ». « Il n’apparaît pas qu’il ne serait pas respecté », estime le juge.

Réactions

Les gérants évoquaient quant à eux une injustice vis-à-vis des restaurants, qui eux n’étaient pas concernés par ces fermetures forcées. « Il était illogique qu’un restaurant puisse servir des cafés en terrasse sous prétexte qu’il fait à manger, alors que le bar à côté était fermé », explique auprès de France 3 Olivier Bouscatel, patron d’une brasserie.

« C’est une excellente nouvelle pour nous, nous en avions marre d’être pointés du doigt », a-t-il ajouté. Tous doivent toutefois fermer leurs portes à partir de 21 heures depuis minuit de la nuit de vendredi à samedi, jour où est entré en application le couvre-feu annoncé mercredi par Emmanuel Macron.

Un nouvel arrêté préfectoral doit donc imposer ces restrictions à l’ensemble des établissements recevant du public. « Nous allons regarder de très près que nos entrepreneurs ne soient pas stigmatisés dans ce nouvel arrêté », a assuré auprès d’ActuToulouse Samuel Cette, président de la CPME31 (confédération des petites et moyennes entreprises).

source : https://fr.sputniknews.com

0

Source: Lire l'article complet sur Réseau International

À propos de l'auteur Réseau International

Site de réflexion et de ré-information. Aujourd’hui nous assistons, à travers le monde, à une émancipation des masses vis à vis de l’information produite par les médias dits “mainstream”, et surtout vis à vis de la communication officielle, l’une et l’autre se confondant le plus souvent. Bien sûr, c’est Internet qui a permis cette émancipation. Mais pas seulement. S’il n’y avait pas eu un certain 11 Septembre, s’il n’y avait pas eu toutes ces guerres qui ont découlé de cet évènement, les choses auraient pu être bien différentes. Quelques jours après le 11 Septembre 2001, Marc-Edouard Nabe avait écrit un livre intitulé : “Une lueur d’espoir”. J’avais aimé ce titre. Il s’agissait bien d’une lueur, comme l’aube d’un jour nouveau. La lumière, progressivement, inexorablement se répandait sur la terre. Peu à peu, l’humanité sort des ténèbres. Nous n’en sommes encore qu’au début, mais cette dynamique semble irréversible. Le monde ne remerciera jamais assez Monsieur Thierry Meyssan pour avoir été à l’origine de la prise de conscience mondiale de la manipulation de l’information sur cet évènement que fut le 11 Septembre. Bien sûr, si ce n’était lui, quelqu’un d’autre l’aurait fait tôt ou tard. Mais l’Histoire est ainsi faite : la rencontre d’un homme et d’un évènement. Cette aube qui point, c’est la naissance de la vérité, en lutte contre le mensonge. Lumière contre ténèbres. J’ai espoir que la vérité triomphera car il n’existe d’ombre que par absence de lumière. L’échange d’informations à travers les blogs et forums permettra d’y parvenir. C’est la raison d’être de ce blog. Je souhaitais apporter ma modeste contribution à cette grande aventure, à travers mes réflexions, mon vécu et les divers échanges personnels que j’ai eu ici ou là. Il se veut sans prétentions, et n’a comme orientation que la recherche de la vérité, si elle existe. Chercher la vérité c’est, bien sûr, lutter contre le mensonge où qu’il se niche, mais c’est surtout une recherche éperdue de Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You