La Chine sélectionne ses taïkonautes en vue du lancement de sa station spatiale

La Chine sélectionne ses taïkonautes en vue du lancement de sa station spatiale

L’Administration spatiale nationale chinoise vient de sélectionner un nouveau groupe de taïkonautes destinés à rejoindre la prochaine station spatiale du pays. Celle-ci devrait être opérationnelle dès 2022.

L’ISS est aujourd’hui la seule station opérationnelle en orbite, mais une station chinoise baptisée “Tiangong” (Palais céleste) doit bientôt lui succéder. Nous savons qu’elle pèsera près de 100 tonnes, qu’elle comportera trois modules et qu’elle devrait également évoluer entre 340 et 450 km d’altitude pendant au moins quinze ans. À bord, les taïkonautes mèneront diverses expériences scientifiques. Ils se prépareront également aux futurs vols de longue durée.

Nous savons également que le module central (long de 17 mètres) de la station chinoise sera lancé début 2021. Le tir se fera avec une fusée Long March 5B, depuis la base de lancement de Wenchang. Au total, l’Administration spatiale nationale chinoise prévoit onze lancements pour achever la construction de sa station un peu plus tard, en 2022.

Nouvelle sélection de taïkonautes

En attendant, l’Administration spatiale vient de sélectionner un troisième groupe de 18 taïkonautes – 17 hommes et une femme. Sept d’entre eux, qui évoluaient jusqu’à présent dans l’armée de l’air chinoise, ont été recrutés en tant que pilotes. Sept autres – des techniciens en aéronautique, astronautique et autres domaines connexes – ont été recrutés en tant qu’ingénieurs de vol spatial. Enfin, les quatre derniers ont été sélectionnés en tant que spécialistes de charge utile.

Tous ces taïkonautes ont été entraînés à effectuer des sorties simulées dans l’espace (en piscine) et à manipuler des outils robotiques. Tous rejoindront la future station à bord d’une capsule dédiée capable de transporter jusqu’à six personnes (ou trois taïkonautes et 500 kilos de charge utile). Enfin, soulignons que si cette nouvelle station sera effectivement chinoise, elle sera également accessible à tout autre pays membre de l’ONU.

station chine taïkonautes

Vue d’artiste de la future Station spatiale chinoise. Crédits : CNSA
Inquiétudes américaines

La Chine a fait d’énormes progrès dans le domaine spatial au cours de ces dernières années. Et forcément, ce n’est pas du goût de tout le monde.

Il y a quelques jours, un groupe de travail de du Congrès républicain des États-Unis a même publié un plan stratégique détaillé pour tenter de contrer la menace mondiale croissante du Parti communiste chinois (PCC). Celui-ci rappelle en effet que la Chine, si elle réussit à lancer son premier module de station spatiale en 2022, aura autant progressé en moins de 20 ans dans le domaine spatial que les États-Unis en 40 ans.

«Le PCC (Parti communiste chinois) parle également de plans pour établir une base humaine sur la Lune», peut-on lire. Aussi «les États-Unis devraient être préoccupés par les innovations technologiques et le possible leadership spatial du PCC dans les années à venir».

illustration: les taïkonautes Liu Yang, Liu Wang et Jing Haipeng s’apprêtant à embarquer pour leur mission dans l’espace, samedi 16 juin 2012. Crédits : CNSA

source:https://sciencepost.fr/chine-taikonautes-station-spatiale/

0

Source: Lire l'article complet sur Réseau International

À propos de l'auteur Réseau International

Site de réflexion et de ré-information. Aujourd’hui nous assistons, à travers le monde, à une émancipation des masses vis à vis de l’information produite par les médias dits “mainstream”, et surtout vis à vis de la communication officielle, l’une et l’autre se confondant le plus souvent. Bien sûr, c’est Internet qui a permis cette émancipation. Mais pas seulement. S’il n’y avait pas eu un certain 11 Septembre, s’il n’y avait pas eu toutes ces guerres qui ont découlé de cet évènement, les choses auraient pu être bien différentes. Quelques jours après le 11 Septembre 2001, Marc-Edouard Nabe avait écrit un livre intitulé : “Une lueur d’espoir”. J’avais aimé ce titre. Il s’agissait bien d’une lueur, comme l’aube d’un jour nouveau. La lumière, progressivement, inexorablement se répandait sur la terre. Peu à peu, l’humanité sort des ténèbres. Nous n’en sommes encore qu’au début, mais cette dynamique semble irréversible. Le monde ne remerciera jamais assez Monsieur Thierry Meyssan pour avoir été à l’origine de la prise de conscience mondiale de la manipulation de l’information sur cet évènement que fut le 11 Septembre. Bien sûr, si ce n’était lui, quelqu’un d’autre l’aurait fait tôt ou tard. Mais l’Histoire est ainsi faite : la rencontre d’un homme et d’un évènement. Cette aube qui point, c’est la naissance de la vérité, en lutte contre le mensonge. Lumière contre ténèbres. J’ai espoir que la vérité triomphera car il n’existe d’ombre que par absence de lumière. L’échange d’informations à travers les blogs et forums permettra d’y parvenir. C’est la raison d’être de ce blog. Je souhaitais apporter ma modeste contribution à cette grande aventure, à travers mes réflexions, mon vécu et les divers échanges personnels que j’ai eu ici ou là. Il se veut sans prétentions, et n’a comme orientation que la recherche de la vérité, si elle existe. Chercher la vérité c’est, bien sûr, lutter contre le mensonge où qu’il se niche, mais c’est surtout une recherche éperdue de Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You