Eugenie Bouchard accède au 3e tour des Internationaux de France

Eugenie Bouchard accède au 3e tour des Internationaux de France

Eugenie Bouchard a accédé au troisième tour des Internationaux de tennis de France, mercredi, après avoir disposé de l’Australienne Daria Gavrilova 5-7, 6-4 et 6-3.

C’est la première fois que la Québécoise âgée de 26 ans atteint ce stade-ci de la compétition depuis 2014, alors qu’elle avait poursuivi sa route jusqu’au carré d’as.

De plus, elle a atteint le troisième tour d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois depuis les Internationaux d’Australie, en 2017.

Elle affrontera au prochain tour sur la terre battue parisienne la la Polonaise Iga Swiatek, 54e au monde, qui a disposé de la Taïwanaise Su-Wei Hsieh 6-1, 6-4. Bouchard, de Westmount, est présentement 168e au classement mondial, après avoir connu quelques saisons difficiles.

La Québécoise est cependant sur une lancée cette saison, après avoir notamment participé à la finale de l’Omnium d’Istanbul.

La Lavalloise Leylah Annie Fernandez tentera de la rejoindre au troisième tour du tableau principal, jeudi, à l’occasion de son duel contre la Slovène Polona Hercog.

En double, Fernandez et sa partenaire de jeu française Diane Parry se sont inclinées 6-2, 6-4 dès le premier tour devant la Serbe Nina Stojanovic et la Suissesse Jil Techmann.

Pour sa part, l’Ontarienne Gabriela Dabrowski et sa coéquipière lettone Jelena Ostapenko ont pris la mesure de la Kazakhe Zarina Diyas et de l’Australienne Arina Radionova 7-5, 6-3.

Du côté des hommes, l’Ontarien Denis Shapovalov, neuvième tête de série du tournoi, croisera le fer au deuxième tour jeudi avec l’Espagnol Roberto Carballes Baena.

Shapovalov doit également commencer son tournoi de double avec son coéquipier indien Rohan Bopanna jeudi, contre son compatriote Vasek Pospisil et l’Américain Jack Sock.

À voir en vidéo

Serena Williams déclare forfait

À propos de l'auteur Le Devoir

Le Devoir a été fondé le 10 janvier 1910 par le journaliste et homme politique Henri Bourassa. Le fondateur avait souhaité que son journal demeure totalement indépendant et qu’il ne puisse être vendu à aucun groupe, ce qui est toujours le cas cent ans plus tard. De journal de combat à sa création, Le Devoir a évolué vers la formule du journal d’information dans la tradition nord-américaine. Il s’engage à défendre les idées et les causes qui assureront l’avancement politique, économique, culturel et social de la société québécoise. www.ledevoir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You