Appel aux dirigeants des neuf états avec armes nucléaires (Chine, France, Israël, Corée du Nord, Pakistan, Royaume-Uni, Russie, États-Unis)

Appel aux dirigeants des neuf états avec armes nucléaires (Chine, France, Israël, Corée du Nord, Pakistan, Royaume-Uni, Russie, États-Unis)

Nous, femmes et hommes de bonne volonté de toutes classes sociales, de tous pays, de credo et religions diverses, appelons votre attention sur la menace d’une guerre nucléaire totale pouvant éclater très facilement à cause d’actions délibérées de la part de n’importe quel État nucléaire ou à cause d’une action non intentionnelle, humaine, technique ou d’autre type.

Nous assistons au fait que le seuil d’usage d’armes nucléaires dans une attaque limitée ou à grande échelle a été récemment drastiquement abaissé, amenant le monde au bord d’un Armageddon nucléaire.

De nombreux fonctionnaires militaires et civils de haut-rang, politiciens et experts parlent ouvertement de la possibilité d’utiliser des armes nucléaires dans une première attaque contre n’importe quelle nation sous de nombreux prétextes, avec l’emploi de charges nucléaires à basse ou haute puissance.

Les États-Unis, pour des raisons douteuses et avec des explications illogiques, se sont retirés d’une série de traités et accords, connus et utiles, sur le contrôle des armes nucléaires.

Les vecteurs d’armes nucléaires deviennent de plus en plus sophistiqués, rapides et précis. Ils sont réalisés dans une association dangereuse comprenant des armes nucléaires stratégiques et tactiques avec des systèmes de défense de missiles et de capacités conventionnelles, et avec la possibilité de placer des armes d’attaque dans l’espace, y inclus systèmes de défense de missiles et armes anti-satellites.

De nombreuses manoeuvres militaires, qui auparavant avaient été conduites avec l’emploi d’armes conventionnelles, se transforment progressivement en manoeuvres utilisant des armes nucléaires fictives.

Les experts en armes nucléaires calculent que lors d’une première attaque nucléaire massive, au moins 34 millions de personnes mourraient immédiatement et 57 millions subiraient de multiples blessures, causes d’horribles douleurs, souffrances, maladies par radiations, et mort. En outre, divers types d’infrastructures, flore et faune, centrales nucléaires, resources hydriques, y compris l’eau potable et des digues hydroélectriques, seraient lourdement endommagés ou complètement détruits par d’énormes tempêtes de feu, une vaste contamination nucléaire, de puissantes explosions et des tremblements de terre.

Mais cela n’est que l’impact immédiat. L’hiver nucléaire, même seulement provoqué par une guerre nucléaire limitée, menacerait toute l’humanité de faim et autres risques mortels.

Nous qui avons signé volontairement cet appel vous exhortons, en qualité de dirigeants des neuf nations nucléaires, d’entreprendre les actions suivantes en 2020 :

Premièrement : comme premier pas vers un désarmement nucléaire complet et irréversible à l’échelle mondiale, vous vous engager à ne pas utiliser et à dénoncer tout type d’utilisation d’armes nucléaires dans une première attaque contre n’importe quelle autre nation à n’importe quel moment.

Deuxièmement : signer et ratifier le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires avec l’engagement spécifié au point suivant,

Troisièmement : s’engager à démonter irréversiblement toutes les armes nucléaires d’ici au 6 août 2045 ou avant cette date – dans tous les États dotés d’armes nucléaires, au cours de phases attentivement calibrées et à travers des mécanismes d’inspection bien développés et réciproquement acceptables, à condition que tous les États dotés d’armes nucléaires suivent ce modèle en même temps et honnêtement.

Ces deux propositions ne sont pas conclusives. Elles sont un début et sont les plus urgentes. D’autres dispositions concrètes doivent être élaborées sans le moindre retard.

 

Signé personnellement le 21 août 2020 en expression de notre bonne volonté :

Comitato No Guerra No Nato (CNGNN) , Italie

Membres du Comité Exécutif CNGNN :

Giuseppe Padovano (Coordinateur National CNGNN), Manlio Dinucci (journaliste, essayiste, porte-parole du CNGNN), Jean Toschi Marazzani Visconti (journaliste, écrivaine, Relations Internationales CNGNN), Flaminio Maffettini (avocat), Jeff Hofmann (TV reporter),Vladislav Gavryusev (ingénieur physicien), Franco Dinelli (PHD CNR-INO), Berenice Galli (TV reporter), Germana Leoni (journaliste, écrivaine), Maria Heibel (essayiste, blogger), Isabella di Magdala, Manuela Fani, Ciril Munca (poétesse), Silvia Forlivesi (archéologue), Francesco Cappello (enseignant), Maya Nogradi (film maker), Luca Belardi (film maker), Suor Stefania Baldini (religieuse), Padre Fernando Zolli (prêtre combonien), Cesare Casotti (bibliothécaire), Cristoforo Attardo (blogger), Luca Sardi (musicien), Roberto Germano (physicien).

SVP. veuillez faire des copies de ce document,

le signer et l’envoyer à cette e-mail

[email protected]

Nos plus sincères remerciements.

Texte en italien :

Appello Ai Leader Dei Nove Stati Con Armi Nucleari (Cina, Francia, India, Israele, Nord Corea, Pakistan, Regno Unito, Russia, Stati Uniti) 


0

Source: Lire l'article complet de Mondialisation.ca

À propos de l'auteur Mondialisation.ca

Mondialisation.ca est devenu une importante source d'information sur les grands thèmes d'actualité tels que les enjeux de « la guerre au terrorisme » lancée par les États-Unis ainsi que les guerres au Moyen-Orient. Depuis 2005, Mondialisation.ca a publié de nombreux articles d'analyse et des nouvelles qui sont peu couvertes par les grands médias.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You