Mathias Cardet, Jo Dalton, MC Jean Gab'1 : petits règlements de comptes entre “amis” (noirs)

Mathias Cardet, Jo Dalton, MC Jean Gab'1 : petits règlements de comptes entre “amis” (noirs)

Le truculent MC Jean Gab’1 remet les pendules à l’heure sur les faux chasseurs de skinheads dans les années 80-90, Jo Dalton (Jérémie Maradas-Nado, de bonne famille bourgeoise en Centrafrique) et sa bande de « black dragons ».

« Le combat des black dragons, c’est l’un des plus grands faux débats au monde… Quand eux ils sont descendus, il n’y avait plus de skins dans Paname ! »

Et voici la réponse, en 2017, du faux dur Jo Dalton, qui dirige un club de taekwondo à Ivry-sur-Seine (94), le Cercle des Archers. On est, vous allez le voir, dans le très haut niveau conceptuel…

À propos, on se demande comment la mairie d’Ivry (dirigée par l’édile Philippe Bouyssou, du PCF) peut laisser un escroc à l’origine d’agressions sexuelles et crapuleuses à la tête d’un club qui voit passer de nombreux enfants. Une incongruité de plus dans ce dossier où trop de délinquants semblent avoir les faveurs de la justice ou des autorités politiques.

Dans cette affaire, qui nous force malheureusement à nous plonger dans la médiocre délinquance soi-disant antiraciste (une maigre protection), celle des petits trafics, des viols et des arnaques sur personnes fragiles, le lumpenprolétariat de la truande, on comprend mieux, par extension, pourquoi le pouvoir profond a besoin de ce genre de relais. Ici, on est vraiment tout au fond, au niveau des balances rémunérées par de l’impunité et des business minables.

Une nouvelle mouture de l’esclavage

Il s’agit, à l’instar des antifas intoxiqués par le gauchisme, d’une petite armée de réserve du Capital qui, contre une certaine impunité judiciaire (qui finit toujours mal), monte les sales coups qu’une police politique ne peut assumer. C’est ainsi, aux États-Unis avec la mafia italienne (ou même juive), à un tout autre niveau, que la CIA déléguait ses éliminations politiques ou crapuleuses ciblées.

Nous n’en sommes pas encore là, mais la sous-truanderie incarnée par l’axe Cardet-Dalton, qui se disent maintenant « cousins » (alors qu’ils ne sont pas originaires du même pays), tenue par les relais du pouvoir profond, sort aujourd’hui de l’ombre pour tenter de faire plier les dissidents. Comme tous les proxies de la dominance, ceux qui servent pour les basses œuvres finiront dans les poubelles de l’histoire, mais pas de la grande.

Et puis, le vent peut tourner un jour, on l’a vu en Europe au XXe siècle… Les premiers sont devenus les derniers, et les derniers sont devenus les premiers, comme l’annonçait le Christ. De plus en plus de Français attendent ce moment, celui de la justice, divine et humaine.

Source: Lire l'article complet de Égalité et Réconciliation

À propos de l'auteur Égalité et Réconciliation

« Association trans-courants gauche du travail et droite des valeurs, contre la gauche bobo-libertaire et la droite libérale. » Égalité et Réconciliation (E&R) est une association politique « trans-courants » créée en juin 2007 par Alain Soral. Son objectif est de rassembler les citoyens qui font de la Nation le cadre déterminant de l’action politique et de la politique sociale un fondement de la Fraternité, composante essentielle de l’unité nationale. Nous nous réclamons de « la gauche du travail et de la droite des valeurs » contre le système composé de la gauche bobo-libertaire et de la droite libérale.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You