Aide fédérale insuffisante au secteur agricole et agroalimentaire

Aide fédérale insuffisante au secteur agricole et agroalimentaire

Le gouvernement a annoncé un montant de 252 millions de dollars pour le secteur agricole et agroalimentaire. Malgré un pas dans la bonne direction, les investissements annoncés sont nettement insuffisants : la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) demandait un fond d’urgence de 2,6 milliards de dollars. « Les besoins du milieu sont énormes alors c’est certain qu’on va continuer à faire pression pour que l’aide soit rapidement augmentée » explique le porte-parole du Bloc Québécois en matière d’agriculture, d’agroalimentaire et gestion de l’offre.

Proposition défendue par le Bloc Québécois depuis plusieurs semaines, M. Perron se réjouit de l’ouverture du gouvernement pour l’augmentation de la capacité de crédit de la Commission canadienne du lait. Il accueille aussi favorablement le soutien direct aux producteurs de bovins et de porcs via le programme d’Agri-relance. Le rachat de surplus alimentaires et l’aide directe aux transformateurs pour l’adaptation de leurs usines sont également des mesures qui pourront éventuellement aider certains secteurs de l’industrie. Ce ne sont pas nécessairement les mesures qui posent problème, mais le manque de moyens pour les mettre en place.

En conférence de presse ce midi, la ministre Bibeau vantait les programmes existants de gestion de risques et incitait les producteurs à s’inscrire. Par contre, ces programmes sont déficients depuis des années déjà, d’où l’importance de la création d’un fonds d’urgence spécifique à l’agriculture. D’autres pays aident et financent des programmes d’aide : « c’est difficile de se réjouir de l’annonce d’aujourd’hui. Il va falloir qu’on soutienne notre agriculture et notre secteur agroalimentaire de façon claire si on veut assurer la pérennité de nos entreprises agricoles. Le Bloc Québécois offre en ce sens sa collaboration pour bonifier rapidement le soutien dont le milieu a cruellement besoin », conclut Yves Perron.

Let’s block ads! (Why?)

Source: Lire l'article complet de L'aut'journal

À propos de l'auteur L'aut'journal

« Informer c’est mordre à l’os tant qu’il y reste de quoi ronger, renoncer à la béatitude et lutter. C’est croire que le monde peut changer. » (Jacques Guay) L’aut’journal est un journal indépendant, indépendantiste et progressiste, fondé en 1984. La version sur support papier est publiée à chaque mois à 20 000 exemplaires et distribuée sur l’ensemble du territoire québécois. L'aut'journal au-jour-le-jour est en ligne depuis le 11 juin 2007. Le directeur-fondateur et rédacteur-en-chef de l’aut’journal est Pierre Dubuc. L’indépendance de l’aut’journal est assurée par un financement qui repose essentiellement sur les contributions de ses lectrices et ses lecteurs. Il ne bénéficie d’aucune subvention gouvernementale et ne recourt pas à la publicité commerciale. Les collaboratrices et les collaborateurs réguliers des versions Internet et papier de l’aut’journal ne touchent aucune rémunération pour leurs écrits. L’aut’journal est publié par les Éditions du Renouveau québécois, un organisme sans but lucratif (OSBL), incorporé selon la troisième partie de la Loi des compagnies.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You