1943 : un médecin invente une fausse maladie pour sauver des juifs

1943 : un médecin invente une fausse maladie pour sauver des juifs
1943 : un médecin invente une fausse maladie pour sauver des juifs

Encore une histoire où il ne fait pas bon y mettre le nez. Pour celles et ceux qui veulent se contenter du roman d’Arte réalisé par Renaud Cohen, merci de ne pas lire la suite.

Petit tour sur wikipedia sur la fiche de Giovanni Borromeo, direction les références de bas de page.

Premier article de 2016, on apprend qu’au moins 20 juifs auraient été sauvés et que la lettre K serait une référence à Kesserling ou Kappler, et que ce serait Adriano Ossicini qui en aurait eu l’idée.

Deuxième article dans les toutes premières lignes, on apprend que le nombre tombe à une douzaine de juifs sauvés.

Enfin dans un troisième article de 2004 de la BBC, on apprend que c’est l’ingénieux et courageux docteur juif Vittorio Sacerdoti âgé à l’époque de 28 ans, qui a inventé le syndrome K. Il affirme avoir sauvé 45 juifs de la mort certaine. Absence de Giovanni Borromeo ou de Ossicini dans l’article.

De 45 juifs sauvés en 2004 à une douzaine de juifs sauvés en 2016, on se retrouve à une centaine en 2019 et une bataille sur la raison de la lettre K et de qui en a eu l’idée. L’un dit qu’ils ont écrit sur les carnets la lettre K et l’autre qu’ils voulaient l’écrire. On ne demandera pas à voir les carnets, on leur fait confiance. Dans d’autres articles, on rapporte entre 20 et 40 juifs sauvés, mais que l’évaluation est difficile.
Trois articles de presse, trois récits différents.

Répondre à ce message

Source: Lire l'article complet de Égalité et Réconciliation

À propos de l'auteur Égalité et Réconciliation

« Association trans-courants gauche du travail et droite des valeurs, contre la gauche bobo-libertaire et la droite libérale. »Égalité et Réconciliation (E&R) est une association politique « trans-courants » créée en juin 2007 par Alain Soral. Son objectif est de rassembler les citoyens qui font de la Nation le cadre déterminant de l’action politique et de la politique sociale un fondement de la Fraternité, composante essentielle de l’unité nationale.Nous nous réclamons de « la gauche du travail et de la droite des valeurs » contre le système composé de la gauche bobo-libertaire et de la droite libérale.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended For You